Maddyness

#Infographie: Les alternatives pour travailler même en cas de grèves des transports

23 juin 2014 par Jennifer Padjemi dans Accompagnement avec 1commentaire
BAP

La semaine dernière a été particulièrement intense pour bon nombre de salariés qui ont été bloqués chez eux en raison de la grève des transports. Plutôt que de désespérer de ne pas pouvoir aller au bureau, vaut mieux tirer l’avantage qu’offre la possibilité de « télétravailler ». Cette pratique a un même un nom : « le nomadisme ». Un mode de travail qui est de plus en plus pratiqué et même apprécié. Maddyness vous propose de revenir sur les points forts de cette tendance à travers une infographie réalisée par JLL France.


Le nomadisme dans l’entreprise

Le nomadisme englobe plusieurs pratiques qui impliquent de nouvelles manières de travail non conventionnelles. La plus connue étant le télétravail qui est pratiqué par 10 à 15% des salariés en France contre 18% en Europe. Le télétravail consiste à passer au moins une journée par mois à travailler depuis son domicile. On peut aussi compter parmi le nomadisme, le travail mobile qui signifie que le salarié travaille au sein de l’entreprise mais depuis un autre endroit que son bureau. Cela peut être une salle de réunion, la cafétéria ou une terrasse.

L’autre grande tendance est le fait de partager ses bureaux (non attitrés) dans des espaces de co-working. La plupart des startups choisissent ce mode de travail au début de leur aventure entrepreneuriale car ils sont moins chers, plus flexibles et surtout plus conviviaux. Ils offrent aussi plusieurs services tels que des salles de réunion, du café, un téléphone, une photocopieuse et les éventuelles synergies qui peuvent se faire avec les autres startups. Enfin, c’est aussi dans certains cas le fait de travailler en dehors des plages horaires traditionnelles.

Optimisation et gain de temps

Le nomadisme permet aux salariés notamment d’optimiser le temps de travail et d’être plus productif. En effet, très peu de salariés ont la chance d’habiter près de leur lieu de travail et passent en moyenne 1h30 à 2h30 par jour dans les transports, un temps perdu qui pourrait être consacré au travail. Pourtant la plupart des entreprises ne souhaitent pas opter pour ces modes de travail et même 80% d’entre elles redoutent des difficultés de management. A contrario, 74% des grands comptes ont envisagé la refonte de leur espace de travail pour s’inscrire dans une démarche plus moderne et plus dynamique. En effet, les jeunes entreprises qui optent pour ces modes sont plus autonomes et possèdent une forte cohésion dans leur équipe pour pallier à cette « distance » professionnelle.

Depuis le boom de la création d’entreprises, les espaces à louer n’ont de cesse d’augmenter et certaines grandes entreprises décident de mettre en location leur espace en trop. C’est dans cette optique que Bureaux à Partager a été pensé pour mettre en relation tous les professionnels qui souhaitent rester flexibles sur leurs charges immobilières. Leader sur le marché du coworking en France, Bureaux à partager  souhaite démocratiser une nouvelle forme de travail qui permet de dynamiser l’environnement professionnel. Bueaux à partager s’inscrit dans l’économie collaborative qui vise à optimiser l’utilisation des ressources existantes par le biais des nouvelles technologies. 

 

Tagged , ,

Posts liés

  • Louise

    Votre article est super mais vous oubliez de parler des espaces de travail comme Regus (http://www.regus.fr/). Pourtant cette solution est vraiment intéressante car les bureaux sont tout équipé et en plus, on peut les retrouver dans le monde entier aussi.

Newsletter
Pour ne rien manquer de l'actualité startup !
Fréquences


Fondé en 2011, Maddyness est devenu le magazine de référence des startups françaises. Un média d'analyse, d'enquête et d'analyse de l'économie et de l'innovation à consommer sans modération.

Maddyness vous offre toute l’actualité des startups françaises directement dans votre boîte mail : Innovation, Accompagnement, Finance, Prospective, Emploi