Retour en haut
Concours

#GEFstartup Le concours qui valorise l’entrepreneuriat féminin couronne 6 projets

#GEFstartup : Le concours qui valorise l’entrepreneuriat féminin couronne 6 projets
par

La deuxième édition de GEFstartup se tenait les 28 et 29 novembre à l’école 42. À l’issue des 48 heures intenses destinées à révéler l’entrepreneuriat au féminin, 6 projets ont été primés le 2 décembre.


Le samedi 28 et dimanche 29 novembre, se tenait la deuxième édition de GEFstartup, le concours de l’entrepreneuriat féminin organisé par Grandes Ecoles au Féminin, qui regroupe 10 associations de diplômés de grandes écoles françaises : Centrale Paris, ENA, ESCP Europe, ESSEC, HEC, INSEAD, Mines Paris Tech, Polytechnique, Ponts ParisTech, Sciences-Po Paris.

Un hackathon de 48 heures, organisé à l’école 42, qui a vu les 21 porteuses de projet sélectionnées à l’issue d’un pitch, travailler durant deux jours aux côtés de coachs et d’experts avant de présenter leur travail à un jury composé d’experts, ainsi que de sponsors et partenaires. 73 femmes de 15 à 68 ans s’étaient portées candidates. Mercredi 2 décembre, 6 projets ont été récompensés et ont reçu leurs prix agrémentés de deux incubations chez Creative Valley pendant six mois avec un suivi personnalisé, un accompagnement des avocats du cabinet Taj, un accompagnement par AT Kearney ainsi qu’une formation entrepreneuriale par The Family pour toutes les lauréates.

“Avec GEFstartup, notre ambition est de lever les freins et d’aider toutes les femmes à oser pour lancer leur propre entreprise en concentrant talents, experts et créativité sur 48h. Nous avons voulu une initiative totalement ouverte : aucun diplôme requis, aucune exigence d’âge, aucune limitation de secteur. Toutes les idées sont les bienvenues “, affirme Clarisse Reille, présidente de Grandes Écoles au féminin

 

Prix Audace : L’Autre Garage

Sandra Besson-Jaffeux, 37 ans, mécanicienne, lance l’idée audacieuse de créer une nouvelle forme de garage automobile. En le transformant en un lieu convivial, accueillant et ouvert aux femmes, elle entend ainsi changer l’image du secteur mécanique pour le rendre plus attractif que les clichés usuels associés à l’univers masculin.

Ce prix a été remis par Axa. L’Autre Garage bénéficiera d’une incubation de 6 mois chez Creative Valley et d’un programme de formation à l’entrepreneuriat en ligne « Koudetat » par The Family.

Prix Climat : La Matériauthèque

Nathalie Canard-Béchade 48 ans, propose de créer une matériauthèque : un espace innovant permettant de redonner vie à des objets issus des chantiers de BTP grâce à des équipes de spécialistes. Ces objets seront ensuite vendus en ligne ou en boutiques aux particuliers, qui pourront également bénéficier d’une formation de détournement et de fabrication d’objets. Cette matériauthèque profite aussi aux entreprises investies dans des problématiques environnementales en leur proposant un service de récupération de leurs déchets.

Ce prix, pour la meilleure solution au changement climatique a été remis par Engie. La Matériauthèque bénéficiera de conseils personnalisés du cabinet d’avocat Taj ainsi que de 3 mois d’incubation chez Creative Valley.

Prix Numérique: Women in the City

Aurélie Dethan, 32 ans, développe un projet pour sortir de l’isolement les femmes lors de leurs déplacements professionnels, notamment à l’étranger. Le social club « Women in the city » répond aux besoins des femmes actives et globe-trotter, grâce à une application permettant non seulement de géolocaliser les membres mais aussi de proposer des activités à partager (sports, restaurants, théâtres etc.).

Ce prix, de la meilleure innovation numérique été remis par A.T. Kearney. Women in the City bénéficiera d’un accompagnement personnalisé par A.T. Kearney ainsi que du programme de formation à l’entrepreneuriat « Koudetat » de The Family.

Prix Impact sociétal : The Sublimes Camp

Anna Mimouni 32 ans, souhaite lancer un lieu dédié aux femmes entrepreneures du secteur des technologies : « The Sublimes Camp ». L’objectif est de rassembler ces femmes trop souvent isolées en raison de leur faible nombre dans le secteur et de les accompagner pendant un mois dans l’élaboration et la mise en œuvre de leur projet.

Ce prix pour la solution ayant le plus grand impact d’inclusion pour la diversité a été remis par Grandes Ecoles au Féminin et offrira à The Sublimes Camp 6 mois d’incubation chez Creative Valley et une participation au programme de formation à l’entrepreneuriat « Koudetat » de The Family.

1er prix coup de cœur du jury

Laurence Bellissen, 53 ans, lance « Délices corner », un réseau de commerce collaboratif entre artisans, producteurs, commerçants et clients friands de produits raffinés, locaux, régionaux ou d’épicerie fine. L’objectif de ce réseau d’entraide est de mettre en relation des acteurs d’un même secteur qui sont aujourd’hui difficilement identifiables et souvent dispersés ou isolés en raison de la nature même des produits commercialisés.

Ce premier prix coup de cœur offrira à Délices corner 3 mois d’incubation chez Creative Valley et une formation à l’entrepreneuriat « Koudetat » proposé par The Family.

2nd prix coup de coeur du jury

Avec son projet « Poivre Sauvage », Aurianne Ramiandrisoa, 15 ans, souhaite développer un écosystème sain, maîtrisé et protecteur de l’environnement dans la culture du poivre à Madagascar. En proposant ce nouvel écosystème, elle entend lutter contre les méthodes de déforestation dans les récoltes de poivres tout en préservant le savoir-faire et les emplois locaux.

Ce second prix coup de cœur offrira à Poivre Sauvage la formation à l’entrepreneuriat « Koudetat » proposé par The Family et un accompagnement personnalité par une marraine membre de Grandes Ecoles au Féminin.

Crédit photo : Marie Aichagui