Maddyness

[Dossier] La grogne des entrepreneurs en 7 mouvements

11 septembre 2013 par Etienne Portais dans Dossiers avec 8 commentaires
grogne entrepreneur

Depuis presque un an, de nombreux mouvements se sont spontanément constitués par le rassemblement d’entrepreneurs français, souhaitant se faire entendre. Tous n’ont pas les mêmes raisons, mais cette grogne reflète d’un malaise commun, qui souligne les difficultés à entreprendre et à investir en France.

Pigeons, autruches, dupés, poussins et plumés ne sont pas des contestataires à la base, mais ont provoqué des réactions au niveau des dirigeants de notre pays: assises de l’entrepreneuriat, choc de simplification, aménagement partiel du régime des auto-entrepreneurs…Ces mouvements marquent-ils un climat hostile à l’entrepreneuriat en France?

Les Pigeons

Le 28 Septembre 2012, suite à l’annonce faite par le gouvernement sur le projet de loi de finances 2013 (et notamment la réforme de la fiscalité des plus-values dans les ventes d’actions avec une possible taxation à 60% contre 34,5% actuellement, et l’augmentation des cotisations des auto-entrepreneurs), un mouvement baptisé “Les Pigeons” avait pris naissance de manière spontanée. Celui-ci s’était largement viralisé grâce aux réseaux sociaux (la page Facebook a été fermée en octobre 2012) et à son chef de file: Jean-David Chamboredon (CEO du fonds ISAI), notamment par le biais de tribunes publiées dans les médias.

Ce mouvement, dont l’histoire a été relaté dans un ouvrage aux éditions Michalon, a provoqué la tenue des Assises de l’entrepreneuriat.

Les Autruches

Emblème de l’animal qui « a la tête dans le sable », l’autruche n’obtient pas toutes les réponses aux questions qu’elle se pose, pour mieux comprendre les institutions administratives obligatoires dans le parcours d’un entrepreneur. “Nous sommes des autruches. Pas par choix, non, ni par peur. Par nécessité tout simplement. Nous sommes des autruches parce que nous ne comprenons rien des administrations qui régissent nos vies. Nous sommes des autruches parce que nous passons un regard aussi vide que rapide sur les textes, tableaux, et décomptes incompréhensibles auxquels celles-ci nous ont abonnés.

Mouvement qui a été lancé le 27 février 2013 (Plus d’informations)

Les Poussins

Le 10 avril 2013, le gouvernement, via le ministère de l’artisanat, du commerce et du tourisme, avait annoncé à demie voix qu’il serait en train de réfléchir à limiter dans le temps le régime des auto-entrepreneurs, ce qui n’était pas prévu initialement dans les statuts. Choqué par ce projet, les auto-entrepreneurs (des salariés, des chômeurs, des retraités ou encore des étudiants) ont lancé une pétition en ligne sous la bannière « Défense Poussins« , signée à ce jour par 117 037 personnes. Une campagne de crowdfunding, qui n’a pas aboutie, a même été lancée sur KissKissBankBank, afin de soutenir financièrement le mouvement.

Mi-août les porte-paroles du mouvement annonçaient une certaine satisfaction, face au recul du gouvernement à propos de la réforme.

Les Dupés

Les Dupés (Dirigeants Ulcérés par la Politique Economique et Sociale), nouveau mouvement lancé par des dirigeants d’entreprises de l’industrie textile et basés pour la plupart dans le bassin stéphanois en région Rhône-Alpes, souhaitaient à leur tour pousser un “coup de gueule” contre les pouvoirs publics et les organisations représentatives d’employeurs. Ce mouvement revendique un « Choc de Simplification« , que le gouvernement est en train d’appliquer, visant à alléger les démarches administratives , afin de relancer les emplois. Ils dénoncent également la création de nouvelles aides, nécessitant de remplir des papiers. Fin juin, le rapport Queyranne pointait l’existence de 660 dispositifs.

Le constat établi par les Dupés en temps de crise économique: « tous les entrepreneurs passent plus de temps à formaliser leur démarche qu’à travailler au développement de leur activité”

Les plumés

Fin août 2013, un nouveau mouvement émergeait, dénonçant les contrôles intempestifs de l’URSSAF. Suite aux passages réguliers des agents dans son entreprise, un entrepreneur de Roubaix a lancé une page Facebook pour lancer un appel à la mobilisation. Une pétition est également disponible sur le site internet Libre Parole, qui défend 6 points: l’entrepreneur contrôlé n’est pas présumé coupable a priori, les sanctions systématiques doivent cesser, l’assimilation faute technique = fraude doit cesser, l’administration doit réapprendre la « relation client » et le dialogue avant de décider de sanctionner, les sanctions reposant sur les interprétations personnelles et l’arbitraire doivent  cesser et le principe du non-harcèlement doit être respecté. Un sentiment de punition et de découragement pour des entrepreneurs qui souhaitent développer leur activité commerciale et embaucher.

A ces 5 mouvements peuvent être aussi ajoutés celui des Moineaux (octobre 2012), qui ne s’assimilaient pas aux Pigeons et également celui des Tondus (août 2013), qui revendiquent une baisse des charges sociales et donc du coup du travail.

Crédits Photo: Flickr

Tagged , , , , , , ,

Posts liés

  • Matthieu Colin

    Plutôt que de se fragmenter en X petits groupes avec chacun leurs revendication, il serait peut être intéressant de créer une structure les regroupant pour réfléchir à ce qu’il serait bon de faire en France pour favoriser l’entrepreneuriat et ne pas tuer ces jeunes entreprises (PME et stratups). Il est plus simple d’avoir un impact quand on est uni, nombreux et que l’on parle d’une même voix…

    • Shello

      Je pensais également à la même chose.
      Et si jamais cela se fait.
      J’ai déjà un nom en tête.
      Les Palmipèdes ou Les Volatiles.

      • Pousinette

        Je pense plutôt à un nom comme « Faucon », car au train où vont les choses on ne nous laisse plus le choix et il « faut qu’on » se réunisse. Le faucon indiquerait aussi que nous devenons beaucoup plus puissant.

        • Shello

          En effet c’est très bien trouvé.

  • Marie

    Ce corporatisme est inquiétant, tout comme les déclarations cette semaine des uns et des autres lors de l’inauguration des journées du patrimoine des startups. Il y a des combats plus intéressants à mener à mon sens pour des gens épris de liberté entrepreneuriale : http://www.onbusinessplan.fr/magali-boisseau-becerril-bedycasa/

  • Alexandre Loyer

    Faucon c’est pas mal en effet! Ils leurs reste à voler dans les plumes du gouvernement ;)

  • Pingback: [Finance] Yoopies rachète Yokoro et diversifie son offre - Maddyness

  • Pingback: [Etude] Les investisseurs accélèrent la croissance des entreprises d'avenir de 60% - Maddyness

Le magazine d'actualité, d'enquête et d'analyse des startups.
Un explorateur de l'économie et de l'innovation, un laboratoire d'idées et de nouvelles tendances, à consommer sans modération.

Maddyness vous offre toute l’actualité des startups françaises directement dans votre boîte mail : Innovation, Accompagnement, Finance, Prospective, Emploi