Retour en haut
Entrepreneurs

#Startup Participer à un concours est-il une bonne chose pour une jeune entreprise?

#Startup : Participer à un concours est-il une bonne chose pour une jeune entreprise?
par

A l’occasion de la nouvelle édition du Challenge Startup Bouygues, Jack Habra, le fondateur de Reminiz, revient, un an après, sur sa victoire. La jeune pousse, gagnante de la première saison, se confie dans nos colonnes sur les apports d’un concours dans la vie d’une startup, ses points positifs et négatifs autant que sur ce qu’elle est devenue.


Cette année, Bouygues Telecom annonce une nouvelle édition enrichie de son Challenge Startup. En effet, l’année précédente, le concours portait sur la thématique 4G, du fait du déploiement de son réseau en octobre dernier. Outre la 4G, Bouygues Telecom propose ainsi cette année un trophée « Décodeurs Androïd ». Ouvert depuis le 5 août, le dépôt des candidatures se terminera le 5 octobre 2014.

Postuler au concours Startup Bouygues Telecom 2014

Tu avais remporté le concours l’année dernière, qu’est-ce que cela t’a apporté ?

Beaucoup de choses ! Reminiz était à l’origine une startup exclusivement B2C. La rencontre avec Bouygues Telecom nous a pousser à proposer un version B2B de notre service. En effet, le contact privilégié avec Bouygues Telecom, nous a permis de rencontrer les business unit adéquates au sein du groupe – de développer un produit pouvant correspondre aux attentes de Bouygues Telecom, mais aussi de ses clients. Par ailleurs, en plus des fonds, les équipes du concours 4G nous ont présentés à plusieurs de leurs partenaires afin de réfléchir à des problématiques similaires.

Conseillerais-tu aux entrepreneurs de passer du temps à postuler à des concours ?

Bien sûr, mais cela ne doit pas être trop chronophage. Lorsque Reminiz a postulé, nous ne savions pas que cela nous prendrait autant de temps ! Dans le cadre du concours 4G, le retour sur investissement a été énorme. Mais cela n’est pas le cas de tous les concours. Il faut bien identifier ceux qui nous correspondent et n’allouer qu’une petite partie de notre temps au travail qu’ils induisent.

Il n’y a pas vraiment d’autres points négatifs autres que le temps que cela prend vs. le temps à développer son produit. Bouygues Telecom reste très ouvert, même si cela implique de nous laisser travailler avec d’autres opérateurs Telecom par exemple.

Peux-tu nous dire à quoi ont servi les fonds?

Nous n’avons dépensé qu’une petite partie des fonds pour le moment ! Les fonds ont servi à a renforcer l’équipe: une personne travaillant sur la partie Marketing et Stratégie, ainsi que deux chercheurs supplémentaires. Grâce à ces fonds, nous avons pu éviter une levée de fonds prématurée et exclusivement nous concentrer sur le développement de notre produit.

Quelles actualités pour Reminiz ?

Reminiz arrive très bientôt sur toutes les plateformes mobiles. Le plus dur a été pour nous de développer un algorithme de reconnaissance faciale performant et stable. Par ailleurs, nous discutons avec plusieurs groupes afin d’intégrer notre technologie directement dans leurs objets connectés (set-top box, smartTV et bien d’autres !).



Mots clés : Reminiz