Retour en haut
Finance

[Financement] Une initiative de Capital Games pour le financement des jeux vidéo

[Financement] Une initiative de Capital Games pour le financement des jeux vidéo
par

La semaine dernière dans les locaux de Capital Games, un cluster dédié aux jeux vidéos monté par la Région Ile de France, se tenait une manifestation centrée sur les business modèles des sociétés de jeu vidéo en France. Un joli parterre de startups présentait un assez large échantillon de business modèles astucieux, créatifs et intelligents, cherchant à confirmer que la France occupe toujours une place importante dans ce secteur.

Les jeux vidéos sont-ils un paradis perdu, compte tenu du rôle qu’ont joué les développeurs de jeux dans le monde au cours des années 90 ou bien est-ce une nouvelle frontière pour notre pays qui veut pousser de nouvelles filières génératrices d’emplois? La question reste entière et Patrick Pligersdorffer, CEO du studio Cyanide et Président de Capital Games annonçait à cette occasion la mise en place d’une nouvelle initiative porté par le Cluster francilien pour aider au financement du secteur. “L’idée, disait-il, est de créer un fonds et de s’orienter vers un financement par projet, comme dans le cinéma…”

L’objectif, précisait alors Thierry Beaujard, consultant auprès de Capital Games pour ce projet, est de permettre au secteur des jeux vidéo français d’évoluer alors que des changements technologiques important arrivent dans le secteur. Il mentionnait l’arrivée de nouvelles générations de consoles de jeux, la dématérialisation des jeux, l’internationalisation comme autant de challenges pour cette industrie. L’idée serait de crée un fonds d’investissement qui puisse donner les moyens financiers aux startup de se développer au niveau international.

Le concept général du fonds, tel que le projet était exprimé, serait porté par Capital Games et serait doté conjointement de fonds publics et de fonds privés. Il s’appuierait sur un comité d’experts réunis dans le cadre de Capital Games, dont le rôle serait de choisir les meilleurs projets et de les aider à ses développer. Les projets seraient éligibles à condition d’être capable de trouver un cofinancement. Le fond mettrait en place une stratégie de diversification en constituant un portefeuille dans les différents segments des jeux vidéo.

Les premières étapes de la mise en place de se fond sont d’obtenir le feed back des financiers et des studios, de mettre en place un comité de pilotage au sein de Capital Games. Ensuite, il s’agira d’entamer les discussions avec les financiers publics et privés autour d’un modèle financier. Dans les remarques et discussions qui ont suivi cette présentation, quelques objections ont été formulées sur la difficulté d’aligner les objectifs d’investisseurs privés, centrés sur la recherche d’un retour sur investissement à terme, et les objectifs de l’investisseur public, centré sur la création d’emplois. Le rôle du comité d’experts semble aussi lever quelques questions sur la manière dont il sera nommé et géré. Le concept de ce fonds devrait être présenté de façon plus complète cet automne dans l’objectif d’une mise en œuvre opérationnelle en 2014.

Article rédigé par Alain Baritault, directeur au Founder Institute Paris

Mots clés : financement, Jeux Vidéos