Retour en haut
Finance

#Etude : Une TPE française sur deux a besoin d’argent, et rapidement !

#Etude : Une TPE française sur deux a besoin d’argent, et rapidement !
par

Finsquare publie une étude sur le besoin de financement des TPE françaises. Au nombre de 2.1 millions, les TPE représentent les 2/3 des entreprises françaises  et emploient plus de 2.3 millions de salariés. Quels sont leurs besoins en financement et quels modes de financement s’offrent aux TPE aujourd’hui ?


Presque la moitié des TPE, soit environ 1 million d’entreprises, ont de forts besoins de financement, et la majorité d’entre elles sur du court terme, nous apprend la dernière étude de Finsquare, la plateforme participative de crédits de court terme pour TPE/PME financés par des particuliers. Les prêts sont un moyen pour les TPE de développer leur activité et de répondre dans la majorité des cas aux problématiques suivantes sur le court terme :

  • Achat de matériel (pour 45% d’entre eux)
  • Financement de trésorerie (44%)
  • Financement de la croissance de l’entreprise (30%)
  • Achat de stocks (20%)

Alors que le financement court terme est crucial pour la stabilité et le développement des TPE françaises, 1/3 d’entre elles confient avoir des difficultés à trouver de telles sources de financement chez leur banque.

Les TPE ont besoin de se voir accorder des prêts à moindre coût et plus rapides à débloquer

Pour 73% des TPE, les deux critères les plus importants lorsqu’ils contractent un prêt sont le coût du crédit (intérêt, assurance, frais) et la rapidité du prêt (accord du prêt, délai avant que les fonds soient débloqués).  Les banques échouent à répondre rapidement et favorablement aux TPE qui souhaitent contracter des crédits à                 court terme financièrement intéressants.

Par ailleurs, les acteurs bancaires traditionnels exigent une caution ou une garantie et la durée de traitement de dossiers de prêts est parfois aberrante.

De nouvelles startups pour répondre aux attentes des TPE

Le crowdlending est une forme de financement participatif, concernant le fait de souscrire un prêt auprès de particuliers.

A titre d’exemple, Finsquare.fr, crée en décembre 2014, permet aux TPE de faire une demande de crédit court terme (24 mois ou moins) pour tous types de besoins via du crowdlending. Finsquare.fr propose une alternative rapide puisque la plateforme fait un retour aux TPE en moins de 24h. Une fois sur la plateforme, le prêt peut se contracter en 1 à 3 semaines auprès de particuliers.

Polexandre Joly, Président de Finsquare.fr, commente : « Cette étude montre clairement que les petites entreprises connaissent aujourd’hui une véritable problématique en termes de financement via les canaux traditionnels. La valeur ajoutée que nous leur apportons, c’est un financement alternatif simple et rapide, pour des besoins de financement de court terme, sur de petits montants et même pour des projets immatériels. Nous venons ainsi en complément du prêt bancaire traditionnel. Après 1 an d’existence, les TPE qui ont fait appel à nous sont satisfaites, et certaines ont d’ailleurs fait de nouveau appel à nous pour un second projet ».

TPE, financez vous ! Les nouveaux modes de financement des TPE connaissent une très forte croissance

Le prêt bancaire connaît une crise importante depuis que le Comité de Bâle a élevé ses ratios de liquidité et de solvabilité. Les banques ne peuvent donc plus prêter aussi facilement qu’elles le faisaient. Puisque les TPE ont besoin de financement aussi  bien pour le maintien de leur cycle économique habituel que pour des projets d’investissements de croissance, d’autres modes de financement externes explosent :

  • Le recours à la « love money », i.e. l’argent des proches, est de plus en plus fréquent et intervient souvent au démarrage d’une société.
  • Le capital-investissement connaît une croissance fulgurante (voir « #MaddyMoney : L’écosystème startup français a levé 30 millions d’euros cette semaine »).
  • De nombreux nouveaux modes de financement alternatifs et innovants peu connus émergent et peuvent souvent répondre aux besoins des dirigeants de TPE : la mutualisation des emprunts obligataires, le crowdfunding (avec Anaxago par exemple), les avances remboursables de Bpifrance (pour le développement de l’innovation en France ou en collaboration internationale), offre de garantie aux TPE de la part d’organismes comme la Siagi ou Bpifrance.

Article écrit par Jonathan Userovici

Crédit photo : Shutterstock
Mots clés : Etude, financement, tpe
  • Jacques Vermeulen

    L enjeu est de gérer de manière optimale les risques opérationnels tout en développant ses revenus et sa flexibilité pour adapter sa croissance aux évolutions du marché Faire de l incertitude et de l analyse du risque une méthode de pensée complexe pour se rapprocher de la réalité du moment

  • paul gump

    Très bon article, assez réaliste !
    Par contre, quand on n’a peu ou pas de réseau, comment faire pour avoir des contact et trouver des investisseurs ?