Retour en haut
Levée de fonds

#ConsoCollab TravelerCar lève 750 000 euros et veut poursuivre sa croissance en Europe

#ConsoCollab : TravelerCar lève 750 000 euros et veut poursuivre sa croissance en Europe
par

Créé en décembre 2012, TravelerCar vient d’annoncer avoir bouclé une première levée de fonds de 750 000 euros auprès de Network Finances. Il s’agit pour cette plateforme française d’autopartage entre voyageurs dans les aéroports (Roissy CDG, Orly et Beauvais-Tillé), de poursuivre son développement en France mais aussi en Europe.


Président-fondateur de TravelerCar, Ahmed Mhiri, passionné de consommation collaborative, précise que cette levée de fonds est le fruit d’une adhésion à un concept de la part d’un fonds d’entrepreneurs. “TravelerCar, c’est une équipe solide et complémentaire qui a déjà prouvé sa rentabilité sur les aéroports parisiens” maintient le CEO. Concrètement, TravelerCar propose aux voyageurs souhaitant se rendre à l’aéroport avec leur voiture, de la stationner gratuitement et de gagner de l’argent pendant leur voyage. Comment ? En la louant aux autres voyageurs arrivant au même aéroport. Au cours de cette période de transit, TravelerCar gère toute la location, les vérifications de sécurité, l’assurance, l’état des lieux avant et après la location du véhicule. Un concept qui semble avoir déjà séduit puisque la startup a déjà enregistré 10 000 jours de parking gratuit.

TravelerCar se situe dans un secteur en pleine croissance et s’adresse à des millions de voyageurs avec un service qui répond à un réel besoin. Le positionnement comme tiers de confiance avec une gestion internalisée de tout le processus rassure les voyageurs sur un service nouveau en Europe et représente un atout différenciant des concurrents. L’image est très positive“, analyse Gilles Enguehard, CEO de Network Finances.

Soutenu dans son aventure par 2 entrepreneurs aguerris (Pierre-Antoine Durgeat et Lotfi Louez), Ahmed Mhiri souhaite maintenant ouvrir de nouvelles agences en France mais aussi en Europe, tout en accordant une place importante à la qualité de service, dont de nouvelles évolutions devraient bientôt mises en place. Aujourd’hui, la startup aurait également permis à des milliers de voyageurs de réaliser 300 000 euros d’économie.



  • Benoît K

    10000 jours d’économisés en 1an et demi d’activité ! ça fait quand même plus de 18 véhicules stationnés par jours tous les jours, qu’il faut faire louer… Soit il y a un zero de trop, soit il y a anguille sous roche.

    Pas sûre que la boite soit rentable (voir même un gros trou dans la tréso) Normal qu’il faille 750k pour combler tout ça et commencer à bosser.

    Je ne suis pas contre les innovations d’usage, mais louer sa voiture à des inconnus qu’on n’a jamais vu, je ne suis pas prêts. Surtout à des étrangers ! Et si ils ont un accidents ou ont une amende, c’est moi qui vait l’avoir chez moi, alors que le coupable est à plusieurs milliers de km de tout ça…

    Mais bon, bravo à Travelcar, qui démontre encore une fois que l’on peut peut toujours trouver de l’argent même si on ne tiens pas la route.

  • TravelerCar

    Bonjour Benoit K,

    Merci pour votre commentaire.

    Une levée de fonds ne sert pas à combler un éventuel “trou dans la tréso” mais à donner les moyens à une société pour aller plus vite plus loin.

    Il semble que vous soyez contre le principe-même de louer votre voiture à d’autres particuliers. Avez-vous déjà fait l’essai ? Nous serons ravis de vous accueillir pour que vous puissiez découvrir par vous-même les avantages de la location entre particuliers !

    Enfin, quand le locataire commet une infraction au code de la route, vous recevez effectivement l’amende à votre domicile car le véhicule est à votre nom. Mais vous n’avez pas à payer l’amende. Nous vous donnons toutes les informations nécessaires pour que celle-ci soit transférée au locataire, même s’il est à des milliers de kilomètres ! Et si jamais le locataire a un accident avec votre voiture et que celle-ci ne peut plus rouler (ce qui est rare), nous vous fournissons un véhicule de catégorie équivalente pendant la durée des réparations.

    Nous serons heureux de faire un bout de chemin avec vous si vous souhaitez tester nos services, et de vous rassurer sur le fait que TravelerCar (et non TravelCar) tient la route 😉

  • Michel Y

    Benoit, ton calcul sur le nombre de véhicules stationnés est faux. Il part du principe qu’un véhicule reste à l’aéroport une seule journée. Ce qui est loin d’être le temps de location moyen j’imagine…

  • Pingback: #Live à 12h30 : Jusqu'où ira l'économie collaborative ? - Maddyness()