Retour en haut
Levée de fonds

#BioTech Ynsect lève 5,5 millions d’euros pour faire face aux besoins alimentaires de 2050

#BioTech : Ynsect lève 5,5 millions d’euros pour faire face aux besoins alimentaires de 2050
par

9 mois après un premier tour de table de 1,8 million d’euros, la startup francilienne Ynsect vient d’annoncer avoir bouclé une seconde levée de fonds de 5,5 millions d’euros auprès de New Protein Capital (basé à Singapour), qui rejoint au board les investisseurs historiques : Emertec Gestion et Demeter Partners. Ces derniers participent également à l’opération.


Fondée en fin 2011 par 4 associés (Antoine Hubert, Jean-Gabriel Levon, Fabrice Berro et Alexis Angot), Ynsect est une société de biotechnologie spécialisée dans la production industrielle d’insectes et dans leur transformation pour la nutrition et la chimie verte. Concrètement, l’entreprise a développé en 2014 à Genopole d’Evry un pilote de bio-raffinerie d’insectes, pour y transformer des produits biosourcés issus d’insectes.

Transformation des insectes pour la nutrition et la chimie verte

Un constat de départ plutôt simple et plein de bon sens a motivé la création d’Ynsect. Les hommes font face à un défi majeur en matière de besoins alimentaires, qui devraient être multipliés par 2, à l’horizon 2050. Or, les modes actuels de production, que ce soit l’agriculture ou l’aquaculture, ne permettent pas d’y répondre. Face à cette pénurie annoncée de ressources, et en particulier de protéines, la production et la transformation d’insectes peuvent apporter une réponse sérieuse, mais elles n’ont à ce jour jamais atteint une échelle industrielle. Ce qui est donc l’ambition de cette opération financière.

ynsect key figures

Cet investissement, par son envergure et par sa dimension internationale, place YNSECT comme leader mondial de cette nouvelle filière. Il est un signe particulièrement fort de reconnaissance des technologies de rupture développées par YNSECT et de validation de sa stratégie industrielle. Il va permettre à l’entreprise d’accélérer significativement sa feuille de route industrielle et lui donne ainsi les moyens de répondre rapidement aux fortes attentes de nos partenaires pour nos produits de commodités comme ceux à haute valeur ajoutée. » commente Antoine Hubert, Président d’YNSECT.

Ce nouveau tour de table annonce le développement à l’international de la jeune pousse, notamment en Asie. En 2015, il est aussi prévu d’installer la cellule R&D d’Ynsect au sein d’un nouveau centre de 1700 m2 au Genopole d’Evry. Cette implantation permettra aussi l’industrialisation de ses procédés et la poursuite de sa stratégie de partenariats avec des industriels internationaux.