Retour en haut
Levée de fonds

#Drone GDF Suez injecte 2 millions d’euros au capital de la startup Redbird

#Drone : GDF Suez injecte 2 millions d’euros au capital de la startup Redbird
par

Acteur mondial de l’énergie, GDF Suez vient d’annoncer avoir pris une participation au capital de Redbird, une jeune pousse qui se définit comme un fournisseur de données par drones civils. Créé en 2013, cette société obtient donc le soutien du groupe français, à travers sa filiale de corporate venture capital GDF Suez New Ventures (doté de 100 millions d’euros).


Nouvel entrant dans l’écosystème startup français depuis quelques mois déjà, le groupe GDF Suez vient d’annoncer une nouvelle prise de participation, après celle effectuée auprès de Sigfox au début du mois de février 2015. Dans le cas de Redbird, il s’agit de renforcer le partenariat actuel entre les deux sociétés pour la maintenance et la surveillance des infrastructures gazières, ainsi que les services aux clients industriels et aux collectivités publiques en matière de sécurité, de thermographie ou encore de topographie.

Concrètement, Redbird propose une solution innovante qui permet de traiter et analyser les données enregistrées par les drones civils trois secteurs majeurs : les grands réseaux d’infrastructures (transport et énergie), les travaux publics (construction, mines & carrières) et l’agriculture de précision. Un enjeu majeur, qui a notamment été compris dès 2014 par le Groupe Monnoyeur (distributeur de la marque Caterpillar), partenaire et également actionnaire de la jeune pousse.

redbird drone

« Après la mobilité électrique, la gestion intelligente des données de consommation électrique, et l’internet des objets, ce nouvel investissement de GDF SUEZ New Ventures va donner à Redbird les moyens d’accélérer le développement d’offres innovantes dans de nombreux domaines porteurs de valeur pour le Groupe, comme la photogrammétrie à très haute résolution ou la maintenance préventive de grands ouvrages», souligne Gérard Mestrallet, Président-Directeur Général de GDF Suez.

Pour le groupe énergétique français, un tel investissement peut avoir des avantages concurrentiels majeurs. En effet, les technologies développées par Redbird sont susceptibles de diminuer à court terme les coûts d’exploitation de ses grands métiers d’opérateur de réseaux. Un point sur lequel souhaite se positionner GDF Suez.  Cette levée de fonds va donc permettre à Redbird de conforter et accélérer sa position de leader sur le secteur des travaux Publics, mais aussi de développer son activité sur d’autres marchés tels que les réseaux ferroviaires, réseaux routiers, réseaux électriques, bâtiment, génie civil ou encore l’agriculture.



Mots clés : Drones, gdf suez, sécurité