Retour en haut
Levée de fonds

#GreenTech Basée à Paris et à Brest, la startup Open Ocean lève 1,6 million d’euros

#GreenTech : Basée à Paris et à Brest, la startup Open Ocean lève 1,6 million d’euros
par

Créée en 2011, la société Open Ocean vient d’annoncer avoir bouclé une levée de fonds de 1,6 million d’euros auprès de Seventure Partners, Cap Décisif Management, Force 29 (fonds d’investissement du Crédit Agricole du Finistère) et Bpifrance (via le prêt de Soutien à l’Amorçage à l’Investissement PAI). Startup pionnière du Marine Data Intelligence, Open Ocean en est à son second tour de table, dont le premier avait été réalisé en 2012 auprès de business angels.


Concrètement, Open Océan développe et commercialise des outils d’aide à la décision dans la gestion des infrastructures et des opérations en mer. Son produit, Metocean Analytics, a été lancé en avril 2015, et permet de proposer aux bureaux d’étude, des données océaniques fiables et exhaustives issues de tous les acteurs des activités maritimes (opérateurs, bureaux d’ingénierie, constructeurs ou installateurs, sous-traitants de ces entreprises…). Un gain de temps important pour tous les acteurs intéressés, passant ainsi de plusieurs mois de travail, à quelques heures pour récolter les informations nécessaires.

open ocean

« Notre technologie intègre les outils d’analyse du Big Data, une connaissance métier et une expertise en simulation numérique de l’océan, pour faire de Metocean Analytics un outil d’aide à la décision indispensable dans le développement de projets industriels en mer de plus en plus complexes. Cette levée de fonds donne un coup d’accélérateur au développement d’Open Ocean, surtout pour notre démarche commercial à l’international » précise Renaud Laborde, président d’Open Ocean.

Ce second tour de table est l’occasion pour Open Ocean de lancer une campagne de recrutement (une dizaine d’ici la fin de l’année 2016), et d’annoncer de nouvelles ambitions. En effet, il est prévu que la jeune pousse atteigne un volume d’affaires de 1 million d’euros d’ici 18 mois. Basée à Paris et à Brest, cette entreprise est aujourd’hui entre les mains des co-fondateurs, Renaud Laborbe et Jérôme Cuny, deux océanographes-physiciens, qui souhaitent faire de cet outil de visualisation des données météo-océaniques, la référence de leur marché.

Mots clés : greentech