Retour en haut
Levée de fonds

#Immobilier Le micro-réseau social de voisinage CityLity lève 340 000 euros pour se développer

#Immobilier : Le micro-réseau social de voisinage CityLity lève 340 000 euros pour se développer
par

CityLity est un micro-réseau social qui met en lien les habitants d’un immeuble entre eux, et qui leur permet également d’entrer en contact aves les propriétaires et bailleurs pour signaler tout incident. Après un premier tour de 800 000 euros, la startup annonce une levée de 340 000 euros. 


CityLity est une application qui met en relation l’habitant d’un immeuble avec son syndic ou bailleur social en seulement quelques clics. Créatrice de lien social, l’application permet aussi de résoudre certains problèmes puisque l’utilisateur peut signaler gratuitement une panne d’ascenseur par exemple, une ampoule défectueuse ou n’importe quel incident survenant dans sa copropriété. L’ensemble des copropriétaires en seront alors informés en temps réel et les syndics pourront donc intervenir beaucoup plus rapidement. Mais la jeune pousse permet aussi l’entraide entre voisins avec la recherche d’un covoiturage, d’un parking et pourquoi pas d’une perceuse…

Trois mois après un premier tour de table de 800 000 euros, la startup accueille deux nouveaux actionnaires à l’occasion de la levée de 340 000 euros : Asfalia (groupe Loiselet & Daigremont) leader indépendant des services auprès des grands acteurs immobiliers et Thierry Immobilier, leader indépendant de l’immobilier à Nantes.

Nous sommes particulièrement fiers d’intégrer Asfalia à notre capital, qui est une référence pour les services auprès des leaders de l’immobilier. Nous allons pouvoir créer de nouvelles offres avec Asfalia qui adresse près d’un million de clients copropriétaires et locataires via ses partenaires syndics et administrateurs de biens. Nous partageons la même vision de la gestion de l’immobilier du futur et l’application CityLity en sera une brique essentielle. Au delà de l’intérêt capitalistique, Asfalia et sa maison mère Loiselet & Daigremont vont nous faire progresser“, déclare André May, cofondateur de CityLity.

Ce complément de la première levée de fonds de 800 000 euros va permettre à la jeune pousse d’accélérer son développement à Lyon après l’expérimentation à Limoges et de renforcer ses équipes pour continuer à développer toujours plus de services permettant d’améliorer la qualité de vie des citoyens dans leur environnement urbain.

Crédit photo : Shutterstock
Mots clés : application, lyon
  • goupi

    Si le Business Model consiste à se faire facturer par les syndics et/ou bailleurs sociaux, bonne chance !!