Maddyness

Uber Eats est-il en passe de prendre les commandes du marché français de la FoodTech ?

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Business

Uber Eats est-il en passe de prendre les commandes du marché français de la FoodTech ?

Pepper Pepper Pepper
1509 - trending  |  
Comments
Par Cyril Garnier, Directeur Général SNCF Développement - 22 octobre 2016 / 00H00 - mis à jour le 22 mars 2018

Deliveroo, Foodora, Frichti, ou encore Allo Resto… Les acteurs du marché de la FoodTech se multiplient et essaie de se tailler la part du gâteau. Mais qu’en est-il d’Uber Eats, lancé officiellement en France en mars dernier ? 

En septembre dernier, le Français TokTokTok revendait sa technologie à Just Eat, la maison mère anglaise d’AlloResto, seulement quelques temps après que la scale-up belge TakeEatEasy ait mis la clé sous la porte, faute d’investisseurs. À l’inverse, Deliveroo s’est transformé en licorne en levant 275 millions de dollars, alors qu’Amazon prépare son entrée sur la Food delivery , à commencer par Londres.  Mais où en est Uber Eats en France ? Grace aux analyses d’inside.onecub, il est possible de regarder dans le rétroviseur l’évolution de ce marché depuis les derniers mois :

Le panel Inside voit exploser UberEats, qui atteint fin septembre 4,2% du panel, s’approchant à vive allure d’AlloResto, qui stagne juste en dessous des 5%. Deliveroo poursuit sa croissance très régulière, mais n’est bien que troisième. Foodora reste  quatrième. Pour mémoire, Toktoktok était devant Foodora à 1,4% du panel, TakeEateEasy, lui pesait 2,64% du panel.

foodtech

Avec 106% de croissance en quelques mois, Uber Eats est vraiment en train de s’imposer. Sur le champ international, Uber Eats est présent dans 9 pays et 36 villes parmi lesquelles Singapour, Sydney, Paris ou Londres, qui aurait connu, selon l’echo.be, la plus forte croissance au monde. Le géant du transport attaquera bientôt  Amsterdam, Zurich, Stockholm et Bruxelles.  Sur Paris, il signe des restaurants populaires comme Big Fernand. 

Uber dispose d’une base client installée confortable (monstrueuse même) toujours en croissance. Il y a donc encore de la réserve pour Uber Eats. La machine infernale est dorénavant lancée, il devrait prendre la tête du marché Foodtech d’ici un à deux mois.

uber food

Le papy de la foodtech, Allo Resto, fait de  la résistance

Par le rachat des outils technologiques de TokTokTok (preuve s’il en était de la qualité technos des startups françaises), AlloResto va chercher à se faire une petite cure de jeunesse. La marque aussi évolue puisque le logo est devenu : allo resto

Il y a fort à parier que la marque pivotera complètement sur « Just Eat » dans les prochains mois. L’interview, en anglais, du directeur marketing de Just Eate Ben Carter dans thedrum.com  explique la stratégie de la marque. Combien de temps le « AlloResto » bien franchouillard va-t-il rester ?

Deliveroo reste un solide troisième sur le podium

La licorne, qui a encore levé 275 millions de dollars cet été, réussit à poursuivre sa croissance et développe son offre BtoB : Deliveroo For Business. Sa croissance, toujours impressionnante, lui permet aujourd’hui de frôler les 3% du panel. La Scale-Up semble solide pour l’instant.

deliveroo food

Foodora la prochaine victime ?

Face a Uber Eats, Just Eat, Deliveroo et en attendant Amazon Restaurant (qui à débarqué à Londres en septembre), comment Foodora peut-il résister ? Si son CEO assure que ses ventes sont en croissance, que la société est rentable, et qu’ils ont une expérience suffisamment importante pour contrer Amazon et Uber, une croissance  de 23,53% en 6 mois qui reste intéressante,  cela ne semble absolument pas suffisant pour contrer la montée en puissance d’Uber Eats.

Il est possible de craindre que la star de Rocket Internet ne finisse par boire le bouillon dans les prochains mois. De même que TakeEatEasy est tombé faute de trouver un investisseur pour financer sa croissance, qui va maintenant prendre des risques sur ce marché ?

foodora food

Frichti en pleine croissance !

N’oublions pas que d’autres acteurs de traiteurs à distance se développent et proposent de la restauration chaude, livrée au domicile (et surtout au bureau) : PopChef , Nestor et Frichti  se disputent un même créneau et réinventent le plateau repas professionnel frais, par des menus chauds livrés en moins de 30 minutes.

Frichti progresse très bien, il vient d’ailleurs de grignoter le Zest, après une levée de 12 millions d’euros au printemps, alors que Foodcheri vient de lever 6 millions en septembre et va tenter de rejoindre ce joli trio PopChef/Nestor/Frichti.

frichti food

Il y a de toute façon un peu trop de monde sur ce secteur et il finira par se consolider, en laissant entrer à un moment ou à un autre les acteurs traditionnels du catering, comme Elior, Sodexo ou Newrest. Ils ne vont pas laisser ces petits acteurs prendre une trop grosse part de leur gâteau. Les Popchef, Frichti and co semblent ainsi n’être, pour eux, que des amuses bouches. Preuve en est : Elior Group annonçait il y a quelques semaines son entrée au capital de Popchef et est également depuis peu actionnaire minoritaire de la Belle Assiette.

La FoodTech est un marché qui se croque à pleines dents ! 

Par

Cyril Garnier, Directeur Général SNCF Développement

22 octobre 2016 / 00H00
mis à jour le 22 mars 2018
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge