Maddyness

Entrepreneurs, voici nos 9 conseils pour survivre à Vivatech 2018

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 — #1 : Faites venir le CEO + le responsable des relations presse + un commercial
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
1 — #1 : Faites venir le CEO + le responsable des relations presse + un commercial
2 — #2 : Prévoyez votre lot de cartes de visite
3 — #3 : Rôdez votre pitch, vous allez le répéter un demi-million de fois (oui on est optimistes)
4 — #4 : Listez les prospects qui vous intéressent le plus
5 — #5 : Boostez vos relations presse
6 — #6 : Établissez une liste d'objectifs et soyez proactifs !
7 — #7 : Amenez votre pique-nique et du vin pour l'apéro
8 — # 8 : Pensez à bien charger vos téléphones
9 — En bonus : apportez votre ventilateur
Business

Entrepreneurs, voici nos 9 conseils pour survivre à Vivatech 2018

Pepper Pepper Pepper
11600 - on fire  |  
Comments
Par Anais Richardin - 18 mai 2018 / 10H00

Vivatech revient pour une troisième édition du 24 au 26 mai. Devenu un incontournable pour les startups qui souhaitent nouer des contacts avec de futurs partenaires, l'événement peut être une jungle les novices. Pour que les entrepreneurs en tirent le meilleur, nous avons imaginé un petit guide de survie que nous espérons utile.

8 000 startups, 80 000 personnes attendues, 45 000 mètres carrés et 400 speakers. Ça, c’est pour la partie chiffres de Vivatech ; on les connait, vous aussi, mais ça pose le contexte (et ça fait plaisir aux Échos et à Publicis). Pendant trois jours – dont le samedi consacré au grand public -, les visiteurs seront plongés dans un flot permanent de discussions, de présentations, de conférences, de pitchs, et de journalstes qui veulent tout tester (et repartir avec vos produits évidemment). Comment bien se préparer à ce marathon et optimiser vos journées (qui seront aussi prolongées par plusieurs soirées)  ? Voici quelques tips à votre attention.

#1 : Faites venir le CEO + le responsable des relations presse + un commercial

Vivatech est typiquement le genre d’événement où il vaut mieux qualifier rapidement votre interlocuteur. Nous en sommes désolés, parce que la valeur d’une entreprise se mesure également à la qualité de ses membres non-permanents mais vous serez bien contents que ce soit l’un des dirigeants de votre entreprise qui apparaisse sur la photo avec Macron. Les personnes présentes préfèrent également pouvoir discuter avec les fondateurs, ceux qui sont à la genèse de l’idée et qui sont les mieux placés pour pitcher leur ambition avec conviction. Comme il y a, vraiment, du business à faire Porte de Versailles, ne faites pas l’économie d’emmener votre biz dev, votre commercial ou plus startup friendly votre « chief opportunity officer ». Et comme les journalistes viennent en masse (cf conseil #5), pensez également à renforcer les rangs avec votre arme de communication massive, si vous avez la chance d’en avoir une…

#2 : Prévoyez votre lot de cartes de visite

OK, le papier, c’est dépassé. Mais tout le monde n’a pas non plus Swapcard et n’oubliez pas que vous êtes à un événement où nombre de visiteurs ont gardé de bons réflexes datant de la grande époque de Viadeo. Alors oui, à la fin de la journée, vous aurez les poches pleines de petits bouts de carton, (voire de quelques contrats si vous êtes doué et que votre produit/service est bon), mais ça peut valoir le coup. Surtout, notez qu’il y aura bon nombre d’étrangers (l’organisation communique sur 80% de speakers internationaux par exemple) et que votre techno de networking n’est peut-être pas la leur. Si vous préférez ajouter directement votre interlocuteur sur Linkedin, alors le conseil #8 est pour vous.

#3 : Rôdez votre pitch, vous allez le répéter un demi-million de fois (oui on est optimistes)

Bien sûr, vous pensez le connaître par coeur. Mais serez-vous toujours capable de le débiter pour la millième fois de l’après-midi, dans une chaleur étouffante, avec le même enthousiasme ? Entre les pitchs que vous aurez envie de faire (à un prospect/un blogueur que vous visez depuis plusieurs mois/un ancien pote de promo que vous voulez impressionner – rayez la mention inutile) et ceux auxquels vous serez bien obligé de vous plier (à un visiteur lambda qui n’a aucune idée de ce que vous faites/un journaliste qui espère que vous lèverez des fonds bientôt pour obtenir une exclu/un concurrent qui vient se renseigner en douce), votre discours va être en replay pendant trois jours. Pas question de bégayer au moment de convaincre le patron des achats d’un grand compte. Et avec la fatigue, le risque est grand… Pensez donc à bien rôder votre pitch en amont. Et cela est valable pour l’ensemble des membres de votre équipe qui seront à VivaTech : ce serait dommage que votre associé et vous ne soyez pas raccord sur les chiffres que vous donnez, par exemple.

 

#4 : Listez les prospects qui vous intéressent le plus

VivaTech est un marché dans lequel il faut savoir repérer les meilleures affaires. Et, comme dans les brocantes, elles ne sont pas forcément sur le stand de celui qui crie le plus fort. Pendant trois jours, grands comptes, investisseurs et journalistes se massent dans un espace relativement réduit à l’échelle de Paris. Plus besoin de faire des mains et des pieds pour les contacter : ils sont là, à portée de voix. Prenez le temps de lister ceux qui vous intéressent, de scroller les inscrits sur l’application de networking (d’où l’utilité d’y être référencé) et d’éventuellement repérer là où ils devraient se trouver : numéros de stand, salle de presse, scène de conférences. Cela vous évitera de perdre trop de temps et d’énergie à jouer les touristes dans les allées bondées.

#5 : Boostez vos relations presse

À voir la queue qu’il y a au buffet de l’espace presse à l’heure du déjeuner, on peut vous affirmer que les journalistes sont là en masse. Rares sont les événements au cours desquels vous avez accès à autant de « cibles » en même temps. Suivez Twitter pour savoir qui est là et quand, et n’hésitez pas à envoyer un MP pour prendre rendez-vous avec ceux qui vous intéressent le plus. Mais comme les conseilleurs sont les plus mauvais payeurs, ne le faites pas avec la rédaction de Maddyness car nous ne prenons pas de rendez-vous, en revanche nous viendrons en masse et nous engageons à passer voir CHACUNE des startups (françaises). Et non, ceci n’est pas contractuel, ne venez pas nous chercher des poux après coup si l’on vous a oublié (mais promis ça n’arrivera pas) !

#6 : Établissez une liste d'objectifs et soyez proactifs !

Si vous pensez que rester sur votre chaise derrière votre stand ou déambuler le nez en l’air dans les allées va vous permettre de signer des contrats : restez chez vous. Si vous avez fait le choix de consacrer quelques milliers d’euros ou plusieurs heures voire jours de votre temps à VivaTech, c’est qu’il y a une raison. Identifiez précisément ce que vous comptez y faire : rencontrer telle ou telle entreprise, prendre contact avec tel ou tel décideur, obtenir un article dans telle publication… Gardez cela en tête et donnez-vous les moyens de vos ambitions (cf #4). On ne vous dit pas non plus de marquer vos cibles à la culotte mais simplement de ne pas vous laisser engourdir par le brouhaha ambiant au point d’en oublier pourquoi vous avez accepté de vous coltiner trois jours 100% aspirine. Alors levez-vous de cette chaise et partez faire du business, vous aurez bien le temps de somnoler plus tard (à l’une des soirées privées par exemple, il y en a même une où vous pouvez venir masqué, ce qui rend le dodo incognito on ne peut plus facile).

#7 : Amenez votre pique-nique et du vin pour l'apéro

On pourrait croire à un conseil bidon mais vous nous remercierez. Les journalistes ont leur propre buffet, du coup nous ne sommes pas concernés, mais on pense à vous ! Aux heures de pointe durant lesquelles tous les estomacs décident de crier famine en même temps, les points névralgiques (boulangeries, brasseries, food trucks) se retrouvent pris d’assaut. Pensez donc à prendre de quoi vous restaurer ou tentez toutes les solutions sus-citées si la queue de 30 minutes en plein cagnard (on est optimistes, on vous l’a déjà dit) ne vous fait pas peur.

Important, là aussi, si vous avez un stand : le rosé et le champagne. Vivatech compte, comme tout événement, son nombre de pique-assiettes mais on a rarement vu de moment de partage plus fédérateur et propice aux échanges qu’un apéro. Invitez-y les jolies rencontres de la journée et les personnes avec lesquelles vous souhaitez passer un moment de détente (pour rappel, les contrats se signent aussi souvent autour d’un bon comté 18 mois d’affinage).

# 8 : Pensez à bien charger vos téléphones

Bien qu’il y ait des prises sur les stands (et donc sur le vôtre si vous êtes un chanceux), n’oubliez pas de bien charger vos téléphones et d’apporter une batterie externe. Vivatech est un défilé permanent de beau monde (et de wannabees moins intéressants mais à vous de faire le tri). Vous mourrez probablement d’envie de dégainer votre téléphone pour prendre LE selfie de l’année avec tel patron de grand groupe ou tel gourou de la tech et partager avec votre entourage cette expérience inédite. Après tout, de mémoire de visiteur (mais on ne sait plus réellement à qui attribuer cette citation) « on n’a jamais vu autant de millions au mètre carré« . Plus sérieusement, vous serez très sollicités durant ces trois jours et un téléphone au garde-à-vous est la garantie d’un Vivatech réussi.

 

En bonus : apportez votre ventilateur

Vous allez nous prendre pour des petites natures mais l’absence de climatisation l’année dernière a fait tourner de l’oeil plus d’un participant. On préfère vous prévenir, histoire que vous preniez vos précautions plutôt que de vous effondrer devant Eric Schmidt, même si nous espérons plus ou moins secrètement que nos amis de Vivatech ont, depuis, réglé le problème. Peut-être même une bonne suggestion de goodies ?

Par

Anais Richardin

18 mai 2018 / 10H00
mis à jour le 18 mai 2018
Nos derniers articles
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge