Maddyness

Cycle de vie responsable des produits : quand l’innovation rime avec contribution sociétale

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 — Au stade de la conception : des produits anti-obsolescence
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
1 — Au stade de la conception : des produits anti-obsolescence
2 — Un écosystème de réparation et de recyclage qui prend le relais des marques
3 — Des produits respectueux de l’environnement
4 — Pour des produits qui respectent les normes sanitaires et favorisent le mieux –être
5 — Le Made In France : des produits qui favorisent l’émergence d’écosystèmes de production locaux
Innovation

Cycle de vie responsable des produits : quand l’innovation rime avec contribution sociétale

Pepper Pepper Pepper
5283 - piping hot  |  
Comments
Par Nicolas Reydel - 05 juin 2018 / 09H00

On parle beaucoup de la responsabilité des industriels. Au-delà du discours, les entreprises doivent concevoir des produits innovants, les mettre sur le marché et anticiper leur fin de vie en assumant la responsabilité de leur impact, que ce soit sur l’environnement, la santé, l’économie locale ou l’emploi. Et ainsi faire rimer innovation avec contribution sociétale. Nicolas Reydel, Président de Le Gooker, fait le point.

La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est communément définie comme un concept dans lequel les entreprises intègrent les préoccupations sociales, environnementales, et économiques dans leurs activités et dans leurs interactions avec leurs parties prenantes, sur une base volontaire. Avec la montée en puissance des préoccupations environnementale et de santé, les entreprises ont de plus en plus questionnées sur les impacts environnementaux, économiques et sanitaires de leurs produits. Pour éviter le gaspillage et la pollution environnementale, la contribution sociétale des entreprises doit désormais passer par des produits qui soient à la fois innovants et durables, dans tous les sens du terme.

Au stade de la conception : des produits anti-obsolescence

Bien que l’obsolescence programmée soit désormais punie par la Loi sur la Transition Energétique de 2015, les industriels continuent de concevoir des produits dont la réparation complexe et coûteuse décourage les consommateurs. Au-delà de la vision à court à terme de la croissance à tout prix, les entreprises doivent dès la conception privilégier une gestion du cycle de vie du produit responsable, de la conception au recyclage. Une durée de vie accrue de leurs produits, certains acteurs comme SEB proposent l’accès à des pièces détachées en capitalisant notamment sur des imprimantes 3D. Certes, cette gestion a un coût mais  elle est indispensable.

Un écosystème de réparation et de recyclage qui prend le relais des marques

Dans le monde de la téléphonie, l’émergence d’un écosystème de start-up disponibles sur tout le territoire permet aux possesseurs de smartphone de bénéficier d’une réparation à des prix très accessibles. Ces acteurs se substituent ainsi aux constructeurs comme Apple, Samsung, etc… pour éviter aux consommateurs un remplacement fréquent de ces appareils très couteux. Ceci ne doit pas dédouaner ces marques prestigieuses et bien d’autres, d’assumer leurs responsabilités. Certaines entreprises, très rares, ont décidé d’aller plus loin et de garantir leurs produits 5 ans, 10 ans ou même à vie. Innover et concevoir des dosettes café ou des lingettes non recyclables est irresponsable. Cette attitude ne fait qu’aggraver la problématique environnementale à laquelle les générations actuelles et futures devront se confronter ! 

Des produits respectueux de l’environnement

A l’instar des véhicules automobiles, l’univers de l’électro-ménager est soumis à une éco-participation depuis 2005. Celle-ci, comprise dans le prix de vente, permet d’intégrer la problématique des déchets et du recyclage dans le prix de vente des jouets, des tondeuses, des machines à laver ou  des téléphones portables. Lors d’un achat, les appareils électro-ménagers usagés sont repris et remis à des organismes officiels qui sont chargés de leur recyclage. Lors de la livraison, certains distributeurs remettent les produits usagés à des associations comme Envie, qui les reconditionnent et les revendent à des consommateurs au faible pouvoir d’achat.  De telles initiatives sont non seulement bénéfiques pour l’environnement mais elles favorisent également les emplois locaux et l’insertion économique et professionnelle de publics fragiles.

Pour des produits qui respectent les normes sanitaires et favorisent le mieux –être

Les problématiques d‘obésité, de maladies cardio-vasculaires ou de cancers ont un coût humain et économique de plus en plus important. Face à la mobilisation des consommateurs, les industriels doivent prendre leur part de responsabilité en la matière. Avec le débat sur l’excès de sucre dans les produits de consommation courante, sur les additifs ou les colorants, ces acteurs doivent retravailler la composition de leurs produits pour assurer une innocuité totale. Ils doivent également privilégier des approvisionnements  durables. L’argument sanitaire est également important pour des produits de plus en plus utilisés comme les barbecues. En effet, les particules de viandes brûlées ou, plus généralement la trop grande cuisson des aliments ont été identifiées comme nocifs voire cancérigènes selon l’Académie Nationale de Pharmacie. Les innovations responsables en la matière s’inspirent de la cuisson d’antan, en intégrant par exemple la fonte dans leurs produits

Le Made In France : des produits qui favorisent l’émergence d’écosystèmes de production locaux

Le Made in France est tendance. De plus en plus d’entreprises comme Le Slip Français ou Sézanne, qui a relocalisé sa production, revendiquent une fabrication française. Cette tendance, qui répond aux attentes des nouvelles générations pour des produits qui ont du sens, est très positive. Elle favorise l’émergence d’écosystèmes locaux qui jouent un rôle vertueux. Créer un lien entre des usines textiles et des start-ups de vente en ligne, entre une fonderie alsacienne historique et la production de fours-grills d’extérieur innovante, tous ces mouvements permettent de pérenniser des filières  économiques locales plus que centenaires et qui ont fait leurs preuves. Ces acteurs responsables proposent ainsi des produits plus chers mais bien plus qualitatifs et durables.

Au-delà des engagements RSE traditionnels, la prise en compte d’un cycle de vie du produit responsable est indispensable pour permettre à l’entreprise de maximiser sa contribution sociétale. C’est la question de notre avenir et de celui des générations futures qui est en jeu. En tant que consommateurs, il nous appartient de renforcer ces acteurs engagés au travers de nos achats.

Par

Nicolas Reydel

05 juin 2018 / 09H00
mis à jour le 05 juin 2018
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge