Maddyness

Facebook perd un quart de sa valeur, le début de la fin ?

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 — Facebook s’effondre en Bourse, après les scandales à répétition
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
1 — Facebook s’effondre en Bourse, après les scandales à répétition
2 — Facebook : 116 milliards de capitalisation évaporés dans la nuit ?
3 — Facebook shares tank on slowing growth, wiping out billions in value
4 — Putting Zuckerberg's $16.8 Billion Wipeout Into Perspective
5 — How Facebook's $151 Billion Rout Could Rewrite the History Books
Technologies

Facebook perd un quart de sa valeur, le début de la fin ?

Pepper Pepper Pepper
6837 - on fire  |  
Comments
Par Geraldine Russell - 27 juillet 2018 / 07H00

Chaque vendredi, dans sa revue de presse, Maddyness vous propose une sélection d’articles sur un sujet chaud qui ont retenu l’attention de la rédaction. Cette semaine, le vertigineux décrochage boursier de Facebook.

Facebook s’effondre en Bourse, après les scandales à répétition

Les faits

Le titre Facebook a plongé de 24 %, mercredi 25 juillet, après la clôture à Wall Street, un effondrement qui a fait fondre la capitalisation boursière du groupe d’environ 150 milliards de dollars (128 milliards d’euros) en moins de deux heures. Rattrapé par les polémiques de ces derniers mois, le réseau social a déçu au deuxième trimestre, en nombre d’utilisateurs comme en chiffre d’affaires, et a prévenu que le ralentissement se poursuivrait. Les responsables du groupe ont prévenu pendant une conférence téléphonique que ces tendances au ralentissement de la croissance devraient se poursuivre au deuxième semestre, amplifiant le recul du titre. « C’est une année cruciale » pour Facebook, a commenté son patron Mark Zuckerberg. Lire la suite sur Le Monde

Facebook : 116 milliards de capitalisation évaporés dans la nuit ?

Les explications

Facebook a douché le marché avec des résultats trimestriels inférieurs aux attentes et des commentaires jugés trop prudents. Retour sur les faits saillants de la publication qui agite le secteur technologique :

  • 13,2 milliards de dollars, c’est le chiffre d’affaires réalisé sur la période. En croissance d’un honorable 42%. Mais le consensus visait 13,3 milliards de dollars. C’est le premier raté de Facebook par rapport au consensus depuis 2015.
  • Le nombre d’utilisateurs actifs a atteint 1,47 milliard par jour fin juin, un peu moins que prévu. La base d’utilisateurs était stable en Amérique du Nord mais a reculé en Europe. Un autre élément accueilli négativement, même si la société l’a mis au passif du RGPD.
  • Le consensus attendait 1,71 USD de bénéfice par action, mais FB a réalisé 1,74 USD, soit 5,11 milliards de dollars de bénéfice net sur le trimestre, en hausse de 31%. Au-dessus donc, mais sans impact sur la purge en cours. Lire la suite sur ZoneBourse

Facebook shares tank on slowing growth, wiping out billions in value

L’analyse

Facebook has weathered a string of controversies over the past year and a half, including its admission that fake news was a problem and the discovery that Russian operatives interfered with its platform ahead of the 2016 U.S. election. This year, revelations that a data consultancy affiliated with the Trump campaign, Cambridge Analytica, inappropriately siphoned the private profiles of tens of millions of Facebook users prompted a crisis of confidence and gave rise to a #DeleteFacebook campaign. Facebook also spent resources preparing for a sweeping new data privacy law in Europe — known as General Data Protection Regulation, or GDPR — and is in the process of hiring thousands of moderators to police content all over the world. Top executives, including the company’s longtime general counsel, its public-relations chief and its chief security officer, have announced plans to leave before the end of the year. Many people are reevaluating their choice to use the platform. These issues are starting to take a toll. Lire la suite dans le Washington Post

Putting Zuckerberg's $16.8 Billion Wipeout Into Perspective

La goutte d’eau

For many of the world’s richest people, losing $16.8 billion in a day would be a wipeout. For Mark Zuckerberg, it’s just about a fifth of his net worth. His fortune tumbled in late trading Wednesday, as shares of the social media giant slid 20 percent in post-market trading in New York on disappointing results. If that holds through Thursday’s close, he will slide to sixth place from third on the Bloomberg Billionaires Index. It would also wipe his $13.7 billion of gains for the year, leaving him with just less than $70 billion. Lire la suite sur Bloomberg

How Facebook's $151 Billion Rout Could Rewrite the History Books

La perspective historique

Facebook Inc. has racked up plenty of milestones in its pioneering journey. Now the social-media giant is poised to add one it would doubtless rather avoid: the biggest stock-market wipeout in American history. That could happen Thursday if the 24 percent tumble in Facebook’s stock in after-hours trading is replicated in the regular New York session. Its market capitalization plummeted late Wednesday, at one point by about $151 billion, as sales and user growth disappointed investors. A move of that magnitude on Thursday would likely be the largest ever loss of value in one day for a U.S.-traded company. Lire la suite sur Bloomberg

Par

Geraldine Russell

27 juillet 2018 / 07H00
mis à jour le 27 juillet 2018
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge