Maddyness

Le partenariat entre Renault et Google bouscule le secteur automobile

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 — Renault-Nissan-Mitsubishi et Google signent un partenariat mondial
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
1 — Renault-Nissan-Mitsubishi et Google signent un partenariat mondial
2 — Google-Renault-Nissan-Mitsubishi : pas encore un mariage mais déjà un concubinage
3 — « Comment les géants du Net ont gagné la bataille de l’auto »
4 — Android, le cheval de Troie de Google
5 — Fournisseur de Renault, TomTom dit que l'accord avec Google menace ses commandes
Technologies

Le partenariat entre Renault et Google bouscule le secteur automobile

Pepper Pepper Pepper
6356 - on fire  |  
Comments
Par Geraldine Russell - 21 septembre 2018 / 07H00

Chaque vendredi, dans sa revue de presse, Maddyness vous propose une sélection d’articles sur un sujet chaud qui ont retenu l’attention de la rédaction. Cette semaine, le partenariat entre Renault-Nissan-Mitsubishi et Google.

Renault-Nissan-Mitsubishi et Google signent un partenariat mondial

L’info

L’alliance franco-japonaise Renault-Nissan-Mitsubishi, premier constructeur automobile par les volumes vendus, a annoncé mardi la signature d’un accord mondial avec Google pour équiper ses véhicules de logiciels innovants. Aux termes du contrat qui commencera en 2021, Renault-Nissan-Mitsubishi utilisera Android, le système d’exploitation mobile le plus répandu au monde, développé par Google, pour offrir à ses clients de nouveaux services à bord de ses automobiles, selon un communiqué publié mardi. « L’objectif principal est d’apporter dans la voiture l’expérience que les
utilisateurs ont sur leur téléphone« , a expliqué à l’AFP Hadi Zablit, directeur Business Development de l’alliance.Renault-Nissan-Mitsubishi, qui a vendu 10,6 millions de voitures dans le monde en 2017, proposera ainsi à ses clients le service de cartographie Google Maps, le système d’assistant personnel intelligent Google Assistant, qui permettra de « parler à la voiture » pour activer certaines commandes, et le magasin Google Play Store qui donnera accès à une sélection d’applications adaptées au monde de l’automobile.

Maddyness avec AFP

Google-Renault-Nissan-Mitsubishi : pas encore un mariage mais déjà un concubinage

L’éclairage

Annoncé par l‘agence Dow-Jones, le partenariat entre l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi et Google n’a pas provoqué d’onde de choc dans l’opinion des automobilistes, mais elle a fait l’effet d’une petite bombe dans le cercle fermé des grands constructeurs mondiaux. Parce qu‘en l’absence de détails sur le contrat, on est en droit d’imaginer les effets de l’arrivée de Google dans la voiture, source nouvelle et intarissable sur le comportement des automobilistes. Jusqu’alors, la voiture était une sorte de cage de Faraday où l’automobiliste était isolé du monde digital qui l’entoure au foyer ou au travail ; isolé et protégé. Si Google entre dans la voiture, Google fera rentrer l’automobiliste dans son coffre de data détenu par Google. Lire la suite sur Atlantico

« Comment les géants du Net ont gagné la bataille de l’auto »

L’analyse

La bataille fut rude, l’issue incertaine. Longtemps les constructeurs automobiles se sont moqués des efforts de ces olibrius de la Silicon Valley pour s’inviter à bord de leurs voitures. Ils ont contemplé d’un air goguenard ce pot de yaourt disgracieux et maladroit appelé Google Car. Puis, ils ont contre-attaqué, se lançant dans la voiture autonome, achetant des logiciels de cartographie et de navigation, acquiesçant du bout des lèvres à quelques accords ponctuels. Jusqu’à ce mardi 18 septembre, où l’on a compris, enfin, que la messe était dite. En signant un vaste accord technologique avec Google, le premier constructeur mondial d’automobiles, l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, confie les clés de ses véhicules au plus célèbre acteur de l’Internet. Lire la suite dans Le Monde (édition abonnés)

Android, le cheval de Troie de Google

Le focus

Grâce à  l’accord qu’il vient de signer avec Renault-Nissan-Mitsubishi, Google va s’inviter à bord de millions de véhicules neufs chaque année. C’est une étape majeure pour le groupe californien. Mais pas une surprise. Dès 2014,  Google avait dévoilé ses ambitions en la matière en présentant « Android Auto », la version dédiée à la voiture de son système d’exploitation mobile. Depuis, ce sont 59 constructeurs qui ont embrayé et offrent l’interface familière d’Android aux conducteurs de plus de 400 modèles de voitures – de l’Audi A3 à la Citroën Berlingo en passant par la Nexon de Tata Motors. Lire la suite dans Les Échos

Fournisseur de Renault, TomTom dit que l'accord avec Google menace ses commandes

La conséquence

TomTom va probablement perdre des contrats à l’avenir à la suite de l’accord entre Renault-Nissan-Mitsubishi et Google portant sur l’utilisation du système d’exploitation du géant américain dans les voitures de l’alliance, a déclaré le mercredi 19 septembre le directeur financier de la société néerlandaise de cartographie numérique. Les constructeurs automobiles ayant opté pour Google Maps vont pénaliser le flux des commandes de TomTom, a déclaré Taco Titulaer à l’agence de presse néerlandaise ANP, mais cela n’aura pas d’impact direct dans l’immédiat sur le chiffre d’affaires, car il faut du temps pour que ce changement se traduise dans les ventes. Lire la suite sur l’Usine Nouvelle

Par

Geraldine Russell

21 septembre 2018 / 07H00
mis à jour le 21 septembre 2018
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge