Maddyness

Pourquoi Tim Cook chante les louanges du RGPD devant le Parlement européen

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 — Le patron d’Apple défend à Bruxelles l’idée d’une loi américaine sur les données personnelles
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
1 — Le patron d’Apple défend à Bruxelles l’idée d’une loi américaine sur les données personnelles
2 — Watch Tim Cook’s speech about why privacy, dignity and respect are key tech issues
3 — Vie privée : Apple aime l'Europe quand ça l'arrange
4 — Apple accuse Facebook et Google de détruire la société avec vos données
5 — Ex-Facebook security chief calls out Tim Cook and Apple's practices in China
6 — Tim Cook wants a federal privacy law — but so do Facebook and Google
Technologies

Pourquoi Tim Cook chante les louanges du RGPD devant le Parlement européen

Pepper Pepper Pepper
2754 - trending  |  
Comments
Par Geraldine Russell - 26 octobre 2018 / 08H00

Chaque vendredi, dans sa revue de presse, Maddyness vous propose une sélection d’articles sur un sujet chaud qui ont retenu l’attention de la rédaction. Cette semaine, le passage remarqué du patron d'Apple, Tim Cook, devant le Parlement européen.

Le patron d’Apple défend à Bruxelles l’idée d’une loi américaine sur les données personnelles

L’info

Fidèle à son positionnement de défenseur de la vie privée des internautes, Tim Cook, le patron d’Apple, s’est dit favorable à une législation sur les données personnelles aux Etats-Unis. M. Cook s’exprimait mercredi 24 octobre à la 40eConférence internationale des commissaires à la protection des données et de la vie privée, à Bruxelles, où sa déclaration a généré une salve d’applaudissements. Tim Cook estime qu’une telle loi devrait protéger le droit d’avoir un minimum de données collectées et celui de savoir quelles sont les données recueillies et à quelles fins. « C’est la seule façon de donner aux utilisateurs le pouvoir de décider quelle collecte est légitime et quelle collecte ne l’est pas. Moins que ça, c’est une mascarade », a-t-il dit. Il a également souligné que les entreprises devaient « reconnaître que les données appartiennent aux utilisateurs », qui gardent donc le droit de les corriger ou de les supprimer. Enfin, « le droit à la sécurité » des données devrait être également reconnu, selon lui. Lire l’article dans Le Monde

Watch Tim Cook’s speech about why privacy, dignity and respect are key tech issues

Le discours

Vie privée : Apple aime l'Europe quand ça l'arrange

L’éclairage

Voici donc le retour de Tim Cook, l’europhile (…) Habile, Tim Cook a fait de la vie privée un atout pour ses produits. Dans ce contexte, la vieille Europe est un allié idéal. Les engagements d’Apple en matière de vie privée coïncident avec les valeurs européennes. Quel contraste, avec le ton adopté jusqu’alors sur toutes les questions fiscales. Dès que ce sujet se retrouve abordé, le même Tim Cook se mure derrière un argumentaire inflexible pour défendre ses montages fiscaux. «Tim Cook, l’europhile», redevient «Tim Cook, l’Américain». La valeur ajoutée, entend-on, se situe aux États-Unis, et là seulement. Il est donc normal que les profits y soient, autant que possible, rapatriés. Qu’importe si Apple ne laisse que quelques dizaines de millions d’euros d’impôt sur les sociétés en France, en Allemagne et ailleurs en Europe. La lune de miel européenne touche à sa fin. C’est business as usual. Lire l’éditorial de Benjamin Ferran dans Le Figaro

Apple accuse Facebook et Google de détruire la société avec vos données

Le focus

Selon Tim Cook, CEO d’Apple, la technologie moderne a mené à la création d’un système industriel qui transforme les données personnelles du quotidien en ”armes dirigées contre nous avec une efficacité militaire“. Ces mécanismes n’affectent pas seulement les individus, mais aussi les sociétés dans leur ensemble (…) Même si Tim Cook ne mentionne pas les déclencheurs de cette crise, son discours fait clairement référence à des scandales comme l’affaire Facebook-Cambridge Analyticaoù des millions d’utilisateurs Facebook ont vu leurs données collectées afin d’influencer leurs opinions politiques. Ainsi, le CEO d’Apple critique directement les pratiques de collecte de données de ses rivaux tels que Facebook et Google. Lire l’article sur LeBigData.fr

Ex-Facebook security chief calls out Tim Cook and Apple's practices in China

La réaction

Former Facebook chief security officer Alex Stamos called out Apple over its actions to limit access to apps in China. « We don’t want the media to create an incentive structure that ignores treating Chinese citizens as less-deserving of privacy protections because a CEO is willing to bad-mouth the business model of their primary competitor, who uses advertising to subsidize cheaper devices, » Stamos said in a series of tweets responding to recent comments made by Apple CEO Tim Cook. Lire l’article sur le site de CNBC

Tim Cook wants a federal privacy law — but so do Facebook and Google

L’analyse

Cook threw his support behind a new federal privacy law in the US, casting it as a necessary step in countering the growing torrents of data. “We at Apple are in full support of a comprehensive federal privacy law in the United States,” Cook said, emphasizing that any such law should include rights to data minimization, disclosure, security, and user access — all provisions that are present in Europe’s GDPR. But while the moment made headlines, Cook’s stance isn’t as bold as it seems. As the tech backlash has grown, nearly every tech company has endorsed some kind of federal privacy bill, often in direct testimony to Congress. Facebook’s Mark Zuckerberg and Sheryl Sandberg treat regulation as a given, telling Congress the only question is how such a bill should be written. Google even went so far as laying out what a responsible data-privacy bill might look like, in advance of a Senate Commerce hearing in September. Microsoft has drawn less attention as a regulatory target, but CEO Satya Nadella has spoken in similar terms, endorsing the GDPR as “a good, sound regulation.” Lire l’article sur The Verge

Par

Geraldine Russell

26 octobre 2018 / 08H00
mis à jour le 25 octobre 2018
Nos derniers articles

Déposer sa marque, comment ça marche ?

Business
Par Institut national de la propriété intellectuelle (INPI) - 18H00lundi 12 novembre 2018
Next
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge