La base de connaissances d’un chatbot : la clef de son intelligence ?