Maddyness

Amazon devra-t-il prendre de bonnes résolutions en 2019 ?

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 — Des salariés d'Amazon en Espagne font grève pour réclamer de meilleures conditions de travail
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
1 — Des salariés d'Amazon en Espagne font grève pour réclamer de meilleures conditions de travail
2 — Amazon : semaine de 60 heures et quête « du pic d’activité » dans les centres logistiques
3 — Les Amazon Diaries du Guardian
4 — 'We are not robots' : Amazon warehouse employees push to unionize
5 —
6 — Lina Khan, la juriste qui fait trembler Amazon
Technologies

Amazon devra-t-il prendre de bonnes résolutions en 2019 ?

Pepper Pepper Pepper
3851 - piping hot  |  
Comments
Par Geraldine Russell - 04 janvier 2019 / 07H00

Chaque vendredi, dans sa revue de presse, Maddyness vous propose une sélection d’articles sur un sujet chaud qui ont retenu l’attention de la rédaction. Cette semaine, la perspective d'une année chahutée pour Amazon.

Des salariés d'Amazon en Espagne font grève pour réclamer de meilleures conditions de travail

Les faits

Les employés des entrepôts d’Amazon en Espagne ont été appelés à faire grève dimanche 30 décembre. L’objectif est de protester contre les conditions de travail. Comme tous les jours, Fernando rejoint le site de Torrejon de Ardoz au nord-est de Madrid en transports en commun. Selon lui les conditions de travail y sont plus que difficiles : « Pour moi c’est de l’exploitation. Nous faisons des services de huit heures. Nous travaillons le matin ou l’après-midi et le soir que ce soit le dimanche, le lundi ou le mardi », explique-t-il. Lire l’article sur France Info

Amazon : semaine de 60 heures et quête « du pic d’activité » dans les centres logistiques

Le contexte

La frénésie d’activité s’empare des centres logistiques d’Amazon bien avant Noël. Pendant cette période de six semaines, le nombre de colis est tel que les salariés à temps plein font des « heures supplémentaires obligatoires »,travaillant près de douze heures par jour, soixante heures par semaine. Dans le même temps, les salariés à temps partiel sont incités à effectuer « autant de services que possible ». Les effectifs sont aussi renforcés par des travailleurs saisonniers qui sont moins payés, ne bénéficient d’aucun avantage et sont sur des horaires contraints qui les obligeront à travailler pendant toutes les vacances. Lire l’article dans Le Monde

Les Amazon Diaries du Guardian

La série

Le journal britannique The Guardian publie les Amazon Diaries : rédigés par un employé du groupe sous couvert d’anonymat, ils décrivent les conditions de travail chez le géant de la logistique. Deux articles ont déjà été diffusés et de nombreux autres devraient suivre en 2019. Lire la série dans The Guardian

'We are not robots' : Amazon warehouse employees push to unionize

La perspective

As Amazon’s workforce has more than doubled over the past three years, workers at Amazon fulfillment center warehouses in the United States have started organizing and pushing toward forming a union to fight back against the company’s treatment of its workers. Just a few months after Amazon opened its first New York-based fulfillment center in Staten Island, workers announced on 12 December the launch of a union push with help from the Retail, Wholesale and Department Store Union. Lire l’article dans The Guardian

L’histoire

Alors que le fleuve Amazone – qui a inspiré le nom du géant du web – et la forêt qui l’entoure voient leur surface réduite et leur existence menacée, Amazon présente au contraire une expansion infinie qui semble ne rencontrer aucune limite, avec tous les problèmes que cela implique. C’est le fil rouge du documentaire L’irrésistible ascension d’Amazon, consacré à l’entreprise de vente en ligne fondée par Jeff Bezos et réalisé par David Carr-Brown. En quelques décennies, la firme a profondément modifié le paysage social, économique, et technologique qui nous entoure. Retour sur une success story aussi indéniable que préoccupante. Lire l’article dans Les Inrocks

Lina Khan, la juriste qui fait trembler Amazon

Le grain de sable dans la machine

Les mots «monopole», «démantèlement» ou «antitrust» semblent tout droit sortir d’un autre âge, celui du pétrole et des chemins de fer du début du siècle dernier. Mais en 2018, ils ont ressuscité à la faveur inattendue d’une brillante juriste américaine, Lina Khan. Ses idées font planer sur Amazon la menace d’un démantèlement. Tout commence en 2017 quand Lina Khan, alors âgée de 27 ans, publie dans une obscure revue universitaire Le Paradoxe antitrust d’Amazon, le tableau le plus complet du pouvoir tentaculaire qu’a acquis l’entreprise. Lire dans Le Figaro (édition abonnés)

Par

Geraldine Russell

04 janvier 2019 / 07H00
mis à jour le 03 janvier 2019
Articles les plus lus du moment
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge