Maddyness

Comment Malt imagine le marché du travail en 2019

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 — Des travailleurs rares en position de force
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
1 — Des travailleurs rares en position de force
2 — Mes bureaux, si je veux
3 — Équilibre pro/perso : au tour des hommes ?
4 — Les travailleurs et la formation, mariés pour la vie
5 — À la recherche des travailleurs sensibles
6 — A la rencontre des "perennials"
7 — Les services pour les indépendants et petites entreprises explosent
Innovation

Comment Malt imagine le marché du travail en 2019

Pepper Pepper Pepper
6595 - on fire  |  
Comments
Par Geraldine Russell - 29 janvier 2019 / 08H00

Télétravail, seniors actifs, pénurie de talents : le marché du travail de 2019 ressemblera-t-il à celui de 2018 ? C'est possible, selon Laetitia Vitaud, qui a listé avec Malt les sept tendances qui devraient dessiner les grands contours des révolutions à venir.

Comment le travail va-t-il évoluer en 2019 ? Du télétravail au freelancing, de nombreuses évolutions sont à l’oeuvre, bousculant les certitudes des entreprises et redéfinissant le contour des missions des salariés. Tout en challengeant les compétences des talents, notamment dans le secteur numérique, précurseur en la matière. La plateforme Malt, qui met en relation des freelances avec des entreprises, a listé sept prédictions qui devraient éclairer d’un jour nouveau le marché du travail pour l’année qui vient.

Des travailleurs rares en position de force

« En 2018, la pénurie de talents a atteint un niveau record. Pour les travailleurs rares, ça veut dire un pouvoir de négociation renforcé.« 

Les startups sont de plus en plus nombreuses et les grands groupes se jettent à corps perdu dans la transition numérique. De quoi créer une pénurie de talents, certains métiers comme les développeurs, les data scientists ou les ingénieurs en machine learning étant plus particulièrement touchés. Résultat : le rapport de force est clairement en faveur des candidats ou des travailleurs en poste, qui font grimper les enchères et imposent leurs conditions salariales comme de travail. Les freelances et les profils atypiques profitent également de la pénurie, les entreprises n’hésitant plus à recourir à leurs services.

Pour 2019 : on va continuer d’embaucher, y compris des freelances, qui vont pouvoir augmenter leurs revenus et/ou améliorer leurs conditions de travail.

Mes bureaux, si je veux

« En 2018, le télétravail continue sa percée chez les salariés français, même si le bureau ne disparaît pas.« 

Certes, le télétravail fait une percée dans les entreprises mais cela reste un phénomène marginal : d’une part, elles ont du mal à le contractualiser ou l’encadrer, d’autre part les salariés redoutent que le télétravail les coupe d’une certaine vie de bureau. Finalement, les entreprises s’adaptent en plaçant les négociations sur le télétravail directement au niveau des managers et trouvent des alternatives comme des sessions délocalisées pour doper la créativité des équipes.

Pour 2019 : Le bureau et les espaces de coworking seront moins exclusivement plébiscités. On aura une plus grande multiplicité des espaces de travail, dont la maison.

Équilibre pro/perso : au tour des hommes ?

« En 2018, on a beaucoup parlé de charge mentale, du congé paternité…« 

Beaucoup de paroles mais peu d’actes. Si l’égalité femme/homme est au coeur des discours depuis plusieurs années, et plus particulièrement depuis l’émergence du phénomène #MeToo, le cadre réglementaire met, lui, encore plus de temps que les mentalités à évoluer. Les entreprises commencent seulement à passer le cap de proposer des congés paternités plus longs que la loi (onze jours…) et à se montrer plus flexibles dans l’aménagement des horaires et des conditions de travail des jeunes pères. Mais on est encore loin d’un cadre de travail parent friendly qui mettrait sur un pied d’égalité jeunes mères et jeunes pères.

Pour 2019 : la question de l’équilibre entre carrière et vie de famille ne sera plus seulement une question féminine. Au tour des hommes ?

Les travailleurs et la formation, mariés pour la vie

« En 2018, les entreprises investissent de plus en plus dans les plateformes d’apprentissage pour développer leurs talents.« 

Les entreprises ont peu à peu pris conscience de leur intérêt – au-delà de leur devoir – de former leurs salariés : ils sont alors mieux à même de faire face aux changements à l’oeuvre dans leur secteur d’activité et sont suffisamment compétitifs sur le marché du travail pour devenir des ambassadeurs de leur société. Du côté des travailleurs, c’est la garantie de rester employables, une sécurité de plus dans un marché toujours plus mouvant.

En 2019, plus de quadragénaires, de quinquagénaires et de sexagénaires vont se former et réinventer leur carrière plus que jamais auparavant.

À la recherche des travailleurs sensibles

« En 2018, les rapports sur l’emploi montrent qu’on a besoin de compétences tech, mais ce n’est pas tout. On a également besoin qu’elles s’accompagnent de leadership, de sens commercial, d’empathie…« 

Certes, les robots sont meilleurs que les humains dans un certain nombre de domaines : plus rapides, plus efficaces, plus précis, ils nous surclassent… mais pas partout ! Loin de là, même. Si les compétences techniques sont un terrain de compétition acharnée, de nombreuses tâches restent bien au-delà des capacités robotiques, à l’instar de celles qui requièrent de la créativité, de l’empathie ou de la diplomatie.

Pour 2019 : les soft skills sont les compétences qui permettent le mieux de naviguer dans un monde où l’IA et les robots sont de plus en plus omniprésents.

A la rencontre des "perennials"

« En 2018, la population vieillit, nous partons à la retraite plus tard et nous travaillons plus longtemps. Pourtant les “perennials” (seniors) font face à de la discrimination dans l’accès à l’emploi.« 

La vie active s’allonge, sous l’effet des différentes réformes des retraites et des pensions qui diminuent. Les seniors travaillent, parce qu’ils en ont envie ou besoin. Du côté des entreprises, le jeunisme a cédé la place à une valorisation de l’expérience, notamment en matière de management, et plébiscite les transferts de compétences entre salariés plus âgés et nouveaux entrants sur le marché de l’emploi.

Pour 2019 : de plus en plus de seniors qualifiés vont se tourner vers le freelancing.

Les services pour les indépendants et petites entreprises explosent

« En 2018, de nouveaux services — banque, assurance — se sont créés pour faciliter la vie des freelances et petites entreprises.« 

Plus le freelancing gagne en importance, plus les travailleurs indépendants deviennent des consommateurs potentiels, représentant un marché suffisamment important pour être considéré comme intéressant par des entreprises. Sans surprise, nombreux sont ceux à s’être engouffrés dans la brèche, comblant en partie la différence de services offerts aux salariés et aux indépendants.

A lire aussi

Pour 2019 : la tendance se poursuit et se démocratise avec l’arrivée de nouveaux entrants et d’acteurs internationaux sur le marché français. Elle vient contrecarrer l’idée selon laquelle il faut forcément être salarié d’une grande entreprise pour être protégé et accompagné efficacement !

Par

Geraldine Russell

29 janvier 2019 / 08H00
mis à jour le 29 janvier 2019
Articles les plus lus du moment

Haroun : "On est en train de devenir des abrutis finis"

Technologies
Par Anais Richardin - 14H00mardi 16 juillet 2019
Next

Comment j’ai planté ma startup

Entrepreneurs
Par Celine Deluzarche - 08H00mercredi 17 juillet 2019
Next

Entrepreneur·e·s, comment mieux gérer votre temps ?

Entrepreneurs
Par Mickaël Cabrol et Hubert Reynier - 09H00mercredi 10 juillet 2019
Next

8 sites à connaître pour trouver son freelance

Business
Par Maddyness - 08H00vendredi 19 juillet 2019
Next

Attribuer des BSPCE aux membres du board, c’est (désormais) possible !

Finance
Par Thomas Buffin et Tanguy Dubly - 11H00jeudi 11 juillet 2019
Next
Nos derniers articles
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge