Maddyness

Qu’est-ce que le prix Turing change pour la France ?

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 — Prix Turing : le Français Yann LeCun couronné avec deux autres pionniers de l'intelligence artificielle
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
1 — Prix Turing : le Français Yann LeCun couronné avec deux autres pionniers de l'intelligence artificielle
2 — Yann LeCun : « L’IA continue de faire des progrès fulgurants »
3 — Yann LeCun, l’intelligence en réseaux
4 — Intelligence artificielle: un an après le rapport Villani, la France cherche à combler son retard
5 — « Il faut que la France mette plus de moyens »
Technologies

Qu’est-ce que le prix Turing change pour la France ?

Pepper Pepper Pepper
1965 - trending  |  
Comments
Par Geraldine Russell - 29 mars 2019 / 08H00 - mis à jour le 29 mars 2019

Chaque vendredi, dans sa revue de presse, Maddyness vous propose une sélection d’articles sur un sujet chaud qui ont retenu l’attention de la rédaction. Cette semaine, le prix Turing décerné à Yann LeCun.

Prix Turing : le Français Yann LeCun couronné avec deux autres pionniers de l'intelligence artificielle

L’info

Les chercheurs Yann LeCun, Yoshua Bengio et Geoffrey Hinton remportent le prix Turing, considéré comme l’équivalent du prix Nobel de l’informatique, pour leurs travaux de recherche sur l’intelligence artificielle et le deep learning. Le Français Yann LeCun, professeur d’informatique à l’université de New York, le Britannique Geoffrey Hinton, professeur à l’Université de Toronto, et le Canadien Yoshua Bengio, professeur à l’Université de Montréal, ont notamment développé des méthodes d’apprentissage automatique, plus communément appelés deep learning ou « réseaux de neurones profonds » dans le domaine de l’intelligence artificielle. L’Association for Computing Machinery a d’ailleurs qualifié le trio de chercheurs de « pères de la révolution de l’apprentissage profond », dans son communiqué de presse. Lire l’article de France Culture

Yann LeCun : « L’IA continue de faire des progrès fulgurants »

L’interview

Que représente ce prix pour vous ?

Yann LeCun : C’est évidemment un grand honneur et un grand plaisir de le recevoir, surtout avec deux lauréats que je connais depuis longtemps. Nous avions jusque-là reçu des prix séparés. Maintenant il faudra que je fasse plus attention à ce que je dis, car peut-être que les collègues n’oseront pas me dire que j’ai tort ! Cela a pris du temps pour vaincre le scepticisme autour de ces techniques du deep learning, mais je n’ai pas d’aigreur particulière. Je pensais d’ailleurs que cela irait plus vite. Mais la Cocotte-Minute s’est remplie d’idées et quand ça a explosé à partir de 2010, c’était comme une révolution. On a même été surpris de certains progrès fulgurants en traduction, reconnaissance de la parole, compréhension du langage naturel, reconnaissance d’images… Lire l’interview dans Le Monde

Yann LeCun, l’intelligence en réseaux

Le portrait

Article publié en 2015

« Yann est un dieu dans sa discipline », lancent en cœur deux jeunes disciples qui viennent d’être recrutés par le maître pour travailler chez Facebook, dans le premier centre de recherche d’Europe continentale de ce géant du Web. Cette équipe spécialisée en intelligence artificielle compte déjà 45 membres, dont six à Paris depuis l’ouverture officielle de cette antenne le 2 juin. Comme tout dieu, l’idole a plusieurs noms, « Yawn Lee Koon », « Yen Leh Kahn », « Yan Lee Chun »… « Aux Etats-Unis, ils ont toujours eu du mal à écrire mon nom, Le Cun. J’ai fini par l’écrire en un seul mot », glisse en souriant ce chercheur de 55 ans, dont près de la moitié passée Outre-Atlantique. Il a rejoint Facebook fin 2013, tout en restant professeur à l’université de New York. « Un Prix Nobel de physique américain s’est même offusqué que je prononce mon nom en “in”, car il pensait que c’était impossible en breton ! » Le jeune chercheur d’alors n’était pas linguiste mais il savait tout de même comment sa famille parlait… Lire le portrait dressé par Le Monde

Intelligence artificielle: un an après le rapport Villani, la France cherche à combler son retard

L’état des lieux

Le 28 mars 2018, Cédric Villani, mathématicien et député LREM, rendait enfin son rapport pour une stratégie nationale et européenne sur l’intelligence artificielle. Ce document de 233 pages, très attendu, a inspiré le gouvernement à faire de nombreuses annonces pour développer la recherche, financer des projets industriels et faciliter les levées de fonds des startups françaises. Objectif affiché: faire de la France un « leader de l’intelligence artificielle », d’après le président Emmanuel Macron. Mais aussi rattraper le retard grandissant face à la Chine et aux États-Unis, en pointe sur le sujet. Un an plus tard, où en est-on ? Lire l’article du Figaro (édition abonnés)

« Il faut que la France mette plus de moyens »

L’offensive

La France réussit-elle à retenir ses chercheurs?

Nozha Boujemaa, directrice de la recherche chez Median Technologies – Aujourd’hui, ce ne sont pas les offres qui manquent, de la part des géants du Web ou de la Chine. Et quand on multiplie les salaires des chercheurs par cinq, il est rare de les voir revenir vers le public en France… Les salaires restent en deçà du niveau européen. Un post-doctorant en Suisse gagne plus qu’un directeur de recherche en France ! C’est un facteur de fuite des cerveaux sur lequel j’alerte depuis des années. Il n’y a que ceux qui ont une motivation personnelle qu’on peut retenir. Lire l’interview dans Le Figaro (éditions abonnés)

Par

Geraldine Russell

29 mars 2019 / 08H00
mis à jour le 29 mars 2019
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge