Maddyness

Tous aux abris, Facebook s’apprête à lancer sa cryptomonnaie

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 — Facebook plans to launch 'GlobalCoin' currency in 2020
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
1 — Facebook plans to launch 'GlobalCoin' currency in 2020
2 — Facebook and Telegram Are Hoping to Succeed Where Bitcoin Failed
3 — Faut-il se méfier de la cryptomonnaie de Facebook ?
4 — Pourquoi il faut dire non à l'État Facebook
5 — Les “cryptomonnaies sociales” vont-elles tout changer ?
Technologies

Tous aux abris, Facebook s’apprête à lancer sa cryptomonnaie

Pepper Pepper Pepper
6857 - on fire  |  
Comments
Par Geraldine Russell - 14 juin 2019 / 09H00

Chaque vendredi, dans sa revue de presse, Maddyness vous propose une sélection d’articles sur un sujet chaud qui ont retenu l’attention de la rédaction. Cette semaine, le lancement annoncé du GlobalCoin, la cryptomonnaie de Facebook.

Facebook plans to launch 'GlobalCoin' currency in 2020

Les rumeurs

Facebook is finalising plans to launch its own crypto-currency next year. It is planning to set up a digital payments system in about a dozen countries by the first quarter of 2020. The social media giant wants to start testing its crypto-currency, which has been referred to internally as GlobalCoin, by the end of this year. Facebook is expected to outline plans in more detail this summer, and has already spoken to Bank of England governor Mark Carney. Lire l’article de la BBC

Facebook and Telegram Are Hoping to Succeed Where Bitcoin Failed

Le point de vue business

Some of the world’s biggest internet messaging companies are hoping to succeed where cryptocurrency start-ups have failed by introducing mainstream consumers to the alternative world of digital coins. The internet outfits, including Facebook, Telegram and Signal, are planning to roll out new cryptocurrencies over the next year that are meant to allow users to send money to contacts on their messaging systems, like a Venmo or PayPal that can move across international borders. Lire l’article du New York Times

Faut-il se méfier de la cryptomonnaie de Facebook ?

La question à 100 bitcoins

L’initiative de Facebook reste accueillie avec scepticisme, en raison de la mainmise supposée de l’entreprise sur le fonctionnement. L’utiliser impliquerait de lui faire confiance et ainsi s’exposer à des changements unilatéraux de conditions d’utilisation. Le géant semble néanmoins ouvert à un partage des responsabilités. Le centre névralgique du “projet Libra” devrait s’installer à Genève, sous la forme d’une fondation. Au sein de celle-ci siégeraient d’autres entreprises partenaires en charge des “noeuds” du réseau. Lire l’article de Capital

Pourquoi il faut dire non à l'État Facebook

Le point de vue

Le Global Coin signerait dans le même temps la fin des États-nations, déjà bien vacillants. Dans ses Six Livres de la République, le penseur de l’État moderne Jean Bodin associait la souveraineté au monopole de la monnaie : « Quant au droit de battre monnaie, écrivait-il, il est de la même nature que la loi, et il n’y a que celui qui a puissance de faire la loi, qui puisse donner loi aux monnaies. En toute République bien ordonnée, seul le Prince souverain a cette puissance. » Ce n’est pas pour rien que le faux monnayage fut longtemps assimilé à un crime de lèse-majesté. Mais aujourd’hui, qui édicte sinon les lois, du moins les normes, s’agissant de la liberté d’expression, par exemple ? Facebook. Lire la tribune de Gaspard Koenig dans Les Échos

Les “cryptomonnaies sociales” vont-elles tout changer ?

L’analyse

Imaginez l’impact potentiel que pourrait avoir un système de gratification associé à une devise monétaire réelle, identifiée comme telle, qu’il s’agisse du GRAM, du VOICE Token ou du GlobalCoin ? Or, la population qui intéresse le plus nos entreprises sociales est bien celle du « Netflix and Chill » : une génération qui, bien qu’ultra connectée, apparaît moins sensible que ces ainées aux interactions sociales dans le réel. Cette population représente une cible idéale. La conquérir pourrait nous préparer un monde où les relations et interactions concrètes seraient négligées, au profit d’une activité artificielle génératrice de supposés profits monétaires et de gains d’ego. Lire l’article du Journal du Coin

Par

Geraldine Russell

14 juin 2019 / 09H00
mis à jour le 16 juin 2019
Articles les plus lus du moment

Haroun : "On est en train de devenir des abrutis finis"

Technologies
Par Anais Richardin - 14H00mardi 16 juillet 2019
Next

Comment j’ai planté ma startup

Entrepreneurs
Par Celine Deluzarche - 08H00mercredi 17 juillet 2019
Next

Entrepreneur·e·s, comment mieux gérer votre temps ?

Entrepreneurs
Par Mickaël Cabrol et Hubert Reynier - 09H00mercredi 10 juillet 2019
Next

Attribuer des BSPCE aux membres du board, c’est (désormais) possible !

Finance
Par Thomas Buffin et Tanguy Dubly - 11H00jeudi 11 juillet 2019
Next
Nos derniers articles
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge