Maddyness

12 startups qui vous aident à lutter contre le gaspillage alimentaire

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Technologies

12 startups qui vous aident à lutter contre le gaspillage alimentaire

Pepper Pepper Pepper
23140 - on fire  |  
Comments
Par Maëlle Lafond - 16 juin 2019 / 07H00

De la distribution des restes à la valorisation des déchets, de nombreuses startups se sont lancées pour lutter contre le gaspillage alimentaire à grande échelle.

Too Good To Go

Too Good To Go connecte les commerçants engagés et les utilisateurs pour récupérer les produits frais restant à la fermeture à petit prix, leur évitant ainsi la poubelle. Lancée en juin 2016 à Paris et Lille, la startup fait déjà partie des entreprises avec lesquelles il va falloir compter : avec plus de 800 000 téléchargements, 2500 commerçants partenaires dans plus de 45 villes et quelque 450 000 repas sauvés en 2017, la jeune pousse a tout d’une belle plante.

Phenix

Phenix aide les professionnels à réduire le gaspillage en revalorisant les surplus alimentaires et non-alimentaires destinés à la destruction. La jeune pousse donne ainsi une seconde vie aux invendus via le don aux associations, la promotion sur les produits en date courte, l’alimentation animale, le compost, etc… Le tout dans plus de 600 supermarchés en France, en Espagne, au Portugal et au Danemark (Carrefour, Casino, Franprix, L’Oréal, Lesieur, Henkel).

Jette Pas Partage

Jette Pas Partage met en relation des particuliers, des entreprises et des associations partenaires dans l’objectif d’organiser le don et la collecte de produits alimentaires et de produits d’hygiène dont la date d’expiration approche et qui ne seront pas utilisés. Pour faire un don, il suffit de publier une annonce en renseignant un maximum d’informations et de choisir un bénéficiaire.

OptiMiam

De la boulangerie de quartier aux grandes surfaces, l’application OptiMiam permet aux commerçants d’écouler leurs excédents de stock grâce à des promotions diffusées aux utilisateurs de l’appli qui se trouvent à proximité. OptiMiam, qui travaille déjà en collaboration avec Subway, Carrefour City ou encore Le Fournil de Paris, et compte également de nombreux commerces indépendants, espère séduire plus de 2500 commerçants d’ici à la fin de l’année.

Pagachey

Pagachey est une plateforme de petites annonces de produits alimentaires, proposés dans l’idée de ne pas être gâchés. Particuliers comme commerçants de quartier peuvent y proposer restes, invendus ou stocks non écoulés. Pour se développer, la startup mise sur le bouche à oreille. Elle a ainsi imaginé des invitations à imprimer, qui permettent aux membres de la communauté de faire passer le mot autour d’eux… et de prêcher la bonne parole anti-gaspi !

A lire aussi

Save Eat

Lutter contre le gaspillage alimentaire en guidant le consommateur pour cuisiner les restes de son frigo et gérer ses dates de péremption en toute simplicité… C’est le défi qu’a voulu relever Save Eat, en permettant aux utilisateurs d’organiser leur cuisine pour ne plus jeter. Pour cela, elle associe automatiquement une date de péremption à chaque aliment. Et pour aller encore plus loin dans la lutte contre le gaspillage, Save Eat propose même des recettes à réaliser avec des épluchures.

1001 Noyaux

La startup 1001 Noyaux, incubée par Rungis&Co, la structure d’accompagnement du Marché International de Rungis, collecte les fruits invendus pour transformer les noyaux en ingrédients cosmétiques. Le projet se concentre pour l’instant sur les mangues pour créer du beurre de mangue à partir des noyaux des fruits non commercialisés.

Love Your Waste

Love Your Waste permet aux restaurateurs de transformer leurs biodéchets en énergie. Pour cela, la startup les accompagne pour mettre en place le tri puis organise la collecte et la valorisation des déchets en biogaz et en engrais naturels. Et pour aller plus loin, elle dispense aussi des formations pour fédérer tous les acteurs (personnel du restaurant, collaborateurs, convives, etc.)

Comerso

Comerso intervient sur la problématique générale du gaspillage.La société propose aux entreprises une solution globale de valorisation des invendus et des déchets, dans un objectif « Zéro-Déchet ».
Son activité est basée sur 3 grands métiers : le déstockage, le dons aux associations, et la valorisation circulaire des déchets. Comerso travaille avec plus de 600 entreprises (dont 90% de la Grande Distribution en France : E.Leclerc, Carrefour, Intermarché, Système U, Leader Price …) et 1 000 partenaires au niveau de son réseau de filières circulaires.

Zéro-Gâchis

L’un des pionniers de la lutte anti-gaspi, créé en 2012, propose aux consommateurs des promotions (de 50 à 70% du prix de vente) sur des produits dont la date de péremption est proche, dans plus de 150 magasins partenaires en France et en Belgique. Le plus de Zéro-Gâchis : la possibilité de signaler un magasin. À partir de 30 signalements pour une même enseigne, les créateurs de l’app prennent contact avec le magasin concerné.

Checkfood

Comme Save Eat, Checkfood vous invite à scanner les codes barres de vos produits, à renseigner leur date de péremption puis à les ajouter à votre placard virtuel. Grâce à une « jauge de péremption », vous pouvez alors suivre sur Checkfood le temps qu’il reste à vos denrées avant qu’elles soient périmées, et recevoir une alerte juste avant la date fatidique.

Eqosphere

Depuis 2012, Eqosphere sensibilise ses clients à la réduction du gaspillage, les accompagne dans le développement de leur démarche RSE, et récupère et redistribue le surplus des professionnels au sein de son réseau d’associations locales. Et puisque le gaspillage ne concerne pas seulement les denrées alimentaires, Eqosphere revalorise aussi les invendus non-alimentaires (mobilier, éléctroménager, etc.).

Par

Maëlle Lafond

16 juin 2019 / 07H00
mis à jour le 28 juin 2019
Articles les plus lus du moment

Entrepreneur·e·s, comment mieux gérer votre temps ?

Entrepreneurs
Par Mickaël Cabrol et Hubert Reynier - 21H00lundi 18 novembre 2019
Next

Le redressement judiciaire, rempart au fail ?

Finance
Par Maddyness, avec Google - 07H05mardi 12 novembre 2019
Next

Pourquoi s’intéresser à l’échec ?

Innovation
Par Maddyness, avec Google - 07H00mardi 12 novembre 2019
Next
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge