Maddyness

Payez vos vacances en louant votre appart, votre voiture, votre piscine…

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Innovation

Payez vos vacances en louant votre appart, votre voiture, votre piscine…

Pepper Pepper Pepper
3842 - piping hot  |  
Comments
Par Geraldine Russell - 15 juillet 2019 / 17H07

De plus en plus de Français ont recours à l'économie collaborative. En été, c'est un bon moyen de financer ses vacances tout en réduisant son empreinte carbone !

Louer son appartement (même en étant locataire)…

Avec le succès d’Airbnb, c’est l’option la plus évidente. Mais attention à rester dans les clous pour ne pas vous faire épingler par les autorités ou par votre propriétaire si vous êtes locataire. Pour cela, la startup SmartRenting s’est spécialisée dans la sous-location – légale ! – des logements pendant les absences de 2 semaines à 1 an. Parfait pour les voyageurs qui veulent amortir leurs vacances ou leur tour du monde ou pour les étudiants qui partent faire une partie de leur cursus à l’étranger. Et pas question de jouer la carte de l’inflation des prix puisque la startup garantit le fait que les revenus des locations n’excèdent pas le prix du loyer. De l’économie collaborative saine et vertueuse !

… ou échanger sa maison

C’est le meilleur moyen de loger à l’autre bout du monde sans exploser son budget. La startup HomeExchange – anciennement GuestToGuest mais rebaptisée après avoir racheté son concurrent américain – en a fait son credo. Sur la base de critères objectifs, l’entreprise évalue votre logement (localisation, surface, équipements…) et lui accorde un certain nombre de points qui détermineront les logements jugés équivalents que vous pouvez réserver. Et à chaque fois que vous accueillez des étrangers chez vous, votre crédit augmente ! L’échange n’est donc pas simultané, ce qui facilite les réservations.

Louer sa voiture, son vélo ou sa moto

Récemment racheté par l’Américain GetAround, Drivy n’en reste pas moins la startup incontournable pour la location de voiture entre particuliers. Quelques heures ou quelques jours, cela permet d’amortir l’achat d’un véhicule et le coût de son entretien. Mais la startup n’a pas le monopole de l’économie collaborative ! Et si vous êtes un aficionados du vélo ou de la moto mais que vous ne les utilisez pas tous les jours, vous pouvez également faire apple à BeBike ou au Rider Club pour louer vos petits bijoux à d’autres fans de deux roues.

Louer son jardin ou sa terrasse

Vous pensiez que quelques caillebotis n’intéresseraient personne ? Détrompez-vous ! La startup Louer Dehors déniche des terrasses mais aussi des jardins, piscines et même des étangs, forêts, ou plages privées pour que des particuliers puissent y organiser leurs événements. Et si vous n’avez pas peur de quelques trous, vous pouvez proposer à des campeurs de venir planter leur tente dans votre carré d’herbe. Gamping s’est fait le spécialiste de l’opération, en proposant jardins mais aussi prés ou parcs aux amateurs de camping.

Louer sa piscine

C’est ce que propose Swimmy : donner la possibilité aux propriétaires de piscines ou de jaccuzzi de rentabiliser leur investissement et à ceux qui sont accablés par la chaleur de faire trempette pour une heure ou deux. Dans la plupart des cas, du matériel (transats, jeux de piscine…) est inclus dans la location, parfois même le barbecue ! Et les locations sont assurées par la Maif pour davantage de sérénité.

Louer… sa douche ?

C’était l’idée de Wateroom, une drôle de startup qui proposait à des particuliers de mettre leur douche à la disposition d’autres particuliers, moyennant quelques euros. Pratique pour les joggers qui courent avant de filer au travail ou les voyageurs qui ont une longue escale dans un pays étranger. Un peu étrange pour les autres… Le concept a finalement pris l’eau et Wateroom a bu la tasse : la startup corse a cessé ses activités fin 2018.

Louer son séjour

Hé oui, c’est possible aussi ! Si vous craignez que louer l’intégralité de votre appartement permette à des inconnus de fouiller dans votre chambre ou d’organiser des grosses soirées qui dégénèrent, vous pouvez choisir de ne louer qu’une partie de votre cocon pour des réunions. Cela devrait limiter les dérapages ! OfficeRiders ou SnapEvent s’occupent non seulement de référencer votre bien mais aussi de gérer les locations et d’encadrer les participants. De quoi engranger un complément de revenu en toute sérénité.

Louer ses vêtements (si si, c’est possible)

Après la grande mode des vide-dressing, l’économie collaborative a pérennisé le concept en donnant naissance à La Fashion Lib et Dresswing, qui donnent l’occasion aux aficionados de la mode de piocher dans le dressing stylé d’autres modeuses. La première marque cible plutôt les marques tendance (Bash, Maje, Sézane…) tandis que la seconde s’est spécialisé dans les pièces de luxe (Louboutin, Christian Dior…). En quelques clics, il est possible de mettre en location robes, sacs ou chaussures pour financer ses prochaines vacances… ou sa prochaine virée shopping !

Louer… son chien ou son chat ?!

Rien ne se paye, tout se loue ! Pourquoi ne pas louer votre animal de compagnie pendant vos vacances pour non seulement économiser le coût de la garde et en plus faire le bonheur d’un amoureux des animaux ? Cela vous choque ? C’est normal : la (fausse) startup Louer un animal de compagnie en a fait, en 2017, une campagne anti-abandon. « C’est une manière d’éveiller les consciences sur l’animal « objet », victime aujourd’hui de la société de consommation et des tendances… Acheter ou adopter un animal de compagnie c’est avant tout un engagement, c’est être capable de pouvoir l’élever et subvenir à ses besoins (affectifs et vitaux) tout au long de sa vie« , rappelle le site. Tout ne se monnaye pas… et tant mieux !

Par

Geraldine Russell

15 juillet 2019 / 17H07
mis à jour le 15 juillet 2019
Articles les plus lus du moment

Zeste, la gourde française éco-responsable garantie à vie

Entrepreneurs
Par Maud Petitgars - 09H00samedi 23 novembre 2019
Next

Le "future of work" expliqué à vos grands-parents

Innovation
Par Samuel Durand - 08H00vendredi 22 novembre 2019
Next

Operating partner, une seconde vie pour les entrepreneur·e·s

Business
Par Anne Taffin - 21H00lundi 02 décembre 2019
Next

Définir ses valeurs, sa culture. Le tuto comet

Business
Par Yoann Lopez - 18H00jeudi 28 novembre 2019
Next
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge