Maddyness

Entre gloire et déboires, la blockchain peine à trouver un équilibre en France

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 — Comment l'incubateur The Garage compte propulser les futurs géants de la blockchain
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
1 — Comment l'incubateur The Garage compte propulser les futurs géants de la blockchain
2 — Axa arrête Fizzy, son assurance contre les annulations et retards d'avion utilisant la blockchain
3 — Entre régulation et opportunités, Paris tâtonne sur la blockchain
4 — « L’OPA de la Chine sur la monnaie virtuelle et la blockchain »
5 — Des acteurs français de la blockchain prêts à livrer une crypto-monnaie nationale
Technologies

Entre gloire et déboires, la blockchain peine à trouver un équilibre en France

Pepper Pepper Pepper
4467 - piping hot  |  
Comments
Par Geraldine Russell - 15 novembre 2019 / 07H00

Chaque vendredi, dans sa revue de presse, Maddyness vous propose une sélection d’articles sur un sujet qui a retenu l’attention de la rédaction. Cette semaine, l'écosystème blockchain se structure en France.

Comment l'incubateur The Garage compte propulser les futurs géants de la blockchain

L’actu

Lentement mais sûrement, Cyril Paglino s’impose comme un pilier du monde de la blockchain. En 2018, l’entrepreneur multirécidiviste lançait Starchain Capital, un fonds d’investissement spécialisé dans la blockchain, avec l’ambition de repérer les entrepreneurs et les standards technologiques qui permettront l’éclosion, dans quelques années, des « Google ou Airbnb de la blockchain ». Désormais, il étend sa toile avec The Garage, officiellement lancé mardi 12 novembre à Paris. Cofondé avec Fabrice Le Fessant (Dune Network) et Oussama Ammar (The Family), The Garage se rêve en lieu-totem de la blockchain européenne. Un point de rencontre et d’interactions entre les meilleurs entrepreneurs, ingénieurs et investisseurs du secteur, ouvert sur les grands groupes. Lire l’article de La Tribune

Axa arrête Fizzy, son assurance contre les annulations et retards d'avion utilisant la blockchain

L’envers du décor

Axa a stoppé Fizzy, une assurance paramétrique permettant de couvrir les retards et les annulations de vols. A son lancement en septembre 2017, le groupe français arguait être le premier grand groupe d’assurance à proposer une offre utilisant la technologie blockchain. Depuis le 8 novembre 2019, le site affiche le message suivant : « Nous tenons à vous remercier pour ces 2 années et pour tout ce que nous avons appris à vos côtés« . Sans plus de précision sur les raisons de cette fermeture. Lire l’article de l’Usine Digitale

Entre régulation et opportunités, Paris tâtonne sur la blockchain

L’analyse

La mairie de Paris a réuni grands groupes et sociétés spécialisées lors d’un séminaire sur la blockchain. Objectif : identifier des usages concrets pour son prochain plan d’investissements numériques. L’État ne peut pas tout, et la blockchain non plus. Ce prudent constat fut le leitmotiv d’un séminaire blockchain organisé à la mairie de Paris durant la matinée du 6 novembre. Lire l’article du Journal du Net

« L’OPA de la Chine sur la monnaie virtuelle et la blockchain »

Le constat

Mark Zuckerberg en rêvait, Xi Jinping l’a fait. Enfin, presque. La banque centrale de Chine est en train de mettre la dernière main au lancement de sa monnaie virtuelle. Pas question de laisser Facebook, interdit en Chine, développer une monnaie internationale qui empiéterait sur la souveraineté des Etats, y compris, un jour, sur celle de Pékin, expliquent les dirigeants chinois, en phase sur ce point avec le ministre de l’économie et des finances français, Bruno Le Maire. Lire la chronique de Frédéric Lemaître dans Le Monde

Des acteurs français de la blockchain prêts à livrer une crypto-monnaie nationale

La contre-offensive

Plusieurs pays réfléchissent très activement au développement d’une crypto-monnaie nationale placée sous le contrôle des autorités. Mais la solution face à Libra pourrait également venir d’autres entreprises privées. Un groupe en France est ainsi en passe de voir le jour à l’initiative d’Ark Ecosystem et de son PDG, François-Xavier Thoorens. Aux côtés de « nombreux acteurs français », parmi lesquels Ledger, Tezos, LGO, il ambitionne ainsi de « créer une monnaie numérique avec contrepartie pour émettre un jeton en euro. » Lire l’article de Cryptonaute

Par

Geraldine Russell

15 novembre 2019 / 07H00
mis à jour le 13 novembre 2019
Articles les plus lus du moment
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge