Maddyness

Début d’une nouvelle ère pour Google après le retrait de ses fondateurs

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 — Pour les deux fondateurs de Google, c'est la retraite à 46 ans
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
1 — Pour les deux fondateurs de Google, c'est la retraite à 46 ans
2 — Voici le mail adressé par Sundar Pichai aux employés de Google suite au retrait de Sergey Brin et Larry Page
3 — Here's how founders Larry Page and Sergey Brin slowly moved away from Google's operations
4 — The rise, disappearance and retirement of Google cofounders Larry Page and Sergey Brin
5 — Google's third era
Technologies

Début d’une nouvelle ère pour Google après le retrait de ses fondateurs

Pepper Pepper Pepper
2907 - trending  |  
Comments
Par Geraldine Russell - 06 décembre 2019 / 07H30

Chaque vendredi, dans sa revue de presse, Maddyness vous propose une sélection d’articles sur un sujet qui a retenu l’attention de la rédaction. Cette semaine, Larry Page et Sergey Brin se sont retirés de Google.

Pour les deux fondateurs de Google, c'est la retraite à 46 ans

L’info

Pour Larry Page et Sergey Brin, la retraite à taux plein débute à 46 ans sur une montagne de billets verts. Les deux cofondateurs de Google ont annoncé mardi dans une longue lettre qu’ils quittaient la tête de l’empire internet qu’ils ont construit à partir de ce qui n’était, à ses débuts en 1998, qu’un moteur de recherche. Ils laissent seul aux commandes Sundar Pichai, 47 ans, qui était depuis plusieurs années déjà l’unique patron opérationnel du groupe. Lire l’article de Libération

Voici le mail adressé par Sundar Pichai aux employés de Google suite au retrait de Sergey Brin et Larry Page

L’anecdote

« Que ce soit clair : cette transition n’affectera pas la structure d’Alphabet, ni le travail que nous réalisons quotidiennement. Je resterai concentré sur Google et sur le travail que nous réalisons pour repousser les limites de l’informatique, afin de rendre Google plus utile pour tous. Je suis également enthousiasmé par Alphabet, et son objectif, à long terme, de relever de grands défis grâce à la technologie. » Lire le mail publié par Business Insider

Here's how founders Larry Page and Sergey Brin slowly moved away from Google's operations

Les coulisses

About a month after Donald Trump was elected president in 2016, Larry Page, the Google co-founder, was summoned along with other prominent tech executives to a meeting at Trump Tower. It was a rare public appearance for Page. He sported a tan suit and shifted in his seat as he introduced himself and noted (incorrectly) that his company was probably the youngest in the room. “Really glad to be here,” said Page, who did not look glad to be there. By the time he was again summoned in 2018 — this time to testify to Congress on tech’s various problems — Page had all but abandoned the roles typically associated with leading one of the world’s richest and most powerful companies. He didn’t show, and senators placed an empty chair and his placard alongside the other speakers. Lire l’article du Firstpost

The rise, disappearance and retirement of Google cofounders Larry Page and Sergey Brin

La rétrospective

No two tech executives are quite as enigmatic and private as Google co-founders Larry Page and Sergey Brin. The two men, who started Google more than 20 years ago while computer science graduate students at Stanford University, have hardly been seen or heard from in the last half-decade or so, since restructuring the company to create Google parent Alphabet and leaving Sundar Pichai in charge of a newly streamlined Google. Lire l’article de The Verge

Google's third era

Les perspectives

In a strictly technical, definitional sense, this is an “era-changing” moment because there’s a new CEO for Alphabet. Larry Page and Sergey Brin, the founders of the company, are stepping back from running things and any time the founders change jobs, it means something. Arriving randomly on a Tuesday afternoon, it felt surprising and big. But it also felt a little like a non-event, just a formalization of how things have been working anyway. The consensus is that Page hasn’t been doing the necessary, public-facing part of being the CEO of Alphabet and maybe not much of the non-public work, either. So somebody needs to steer Alphabet, and Pichai is the obvious, steady choice. Lire l’article de The Verge

Par

Geraldine Russell

06 décembre 2019 / 07H30
mis à jour le 05 décembre 2019
Articles les plus lus du moment

Comment bénéficier des prêts d'urgence garantis par l'État ?

Finance
Par Geraldine Russell - 11H23vendredi 27 mars 2020
Next

Activité partielle : comment l'annoncer à vos salarié·e·s ?

Business
Par Amandine Braillard - 08H30mardi 07 avril 2020
Next

Covid-19 : 5 conseils pour éviter un contentieux prud’homal

Business
Par Camille Smadja - 08H00vendredi 03 avril 2020
Next
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge