Maddyness

Les 20 applications indispensables pour 2020

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 — Celles qui vous aident à mieux consommer
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
1 — Celles qui vous aident à mieux consommer
2 — Celles qui vous font (mieux) voyager
3 — Celles qui vous aident à prendre soin de vous (et des autres)
4 — Celles pour (vous) occuper (de) vos enfants
5 — Celles pour mieux gérer votre entreprise
6 — Celles pour (mieux) profiter de votre routine sportive
Technologies

Les 20 applications indispensables pour 2020

Pepper Pepper Pepper
31602 - on fire  |  
Comments
Par Liv Audigane - 07 janvier 2020 / 07H30

Comme en 2019, Maddyness présente sa sélection d’applications françaises indispensables pour traverser au mieux l’année 2020. Et vous, quelles sont vos applications favorites ?

Tout au long de l’année, nous avons sélectionné chaque semaine des applications françaises pour vous les présenter dans notre format Appliness. Si elles n’ont pas toutes été retenues comme application de la semaine, nous avons sélectionné une vingtaine de pépites pour vous accompagner en 2020.

Celles qui vous aident à mieux consommer

Si vous êtes en panne d’inspiration pour vos bonnes résolutions 2020, mieux consommer peut en être une. Que ce soit pour protéger la planète, mieux manger, faire des économies ou les trois. 

Phenix

L’application Phenix permet de racheter les invendus des commerçants dans des paniers à prix réduits. Là où elle se démarque de ses concurrentes, c’est qu’il est possible de voir ce qu’il y a dans le panier à l’avance, ce qui évite de se retrouver avec 2kg de viande quand on est végétarien·ne. Et donc de réduire la quantité de nourriture jetée à la poubelle en bout de circuit. L’application est gratuite (les paniers ne le sont pas) et disponible sous iOS et Android. 

L’entreprise propose par ailleurs de multiples solutions de revalorisation des invendus alimentaires et non-alimentaires : dons à des associations, vente de produits déclassés (comme les “légumes moches”) sur des canaux de distribution alternatifs, upcycling, etc. 

Trocr

Le principe de Trocr est simple : le vendeur met en vente un objet, l’acheteur l’acquiert à petit prix et le revenu de la vente va à une association choisie par le premier. Cette association reçoit le fruit de la vente sous forme de don, ce qui permet en plus au vendeur de bénéficier d’un crédit d’impôt. 

Afin d’éviter les annonces vieilles de deux ans sans preneur, Trocr a mis en place un système d’enchères dégressif : elle réduit progressivement (-10% tous les 15 jours) le prix des objets qui ne trouvent pas acquéreurs. Disponible à la fois sur Google Play et l’AppStore, elle est gratuite

Geev

Marre des jouets qui s’entassent dans les cartons et de cette cafetière d’un autre âge qui trône en haut de l’armoir ? Geev est une application de dons d’objets et de nourriture, disponible sous iOS, Android et en ligne. Une fois sur l’app ou le site, vous pouvez voir toutes les annonces, à quelle distance elles se trouvent de vous et à combien de temps. 

Vous commencez votre parcours avec trois bananes, la “monnaie d’échange” sur la plateforme. Lorsque vous contactez une personne pour un don, vous utilisez une banane. A chaque don réalisé vous gagnerez deux bananes et, si vous souscrivez au programme Geev Plus, vous aurez 60 bananes. Il est aussi possible d’acheter des packs. Pourquoi cette monnaie d’échange ? Les bananes “permettent à chacun de se focaliser sur ce dont il a vraiment besoin, quand il en a besoin, et de se limiter aux objets qu’il souhaite réellement adopter”, fait valoir Geev

Mylabel / Ethicadvisor

En septembre dernier, Intermarché a fait savoir qu’il allait revoir la recette de 900 produits notés en-dessous de 50/100 sur Yuka. Au-delà de l’application phare qui revendique quelque huit millions d’utilisateurs, d’autres applications rendent plus transparents les produits du quotidien, et pas seulement sur des critères nutritionnels. 

MyLabel propose par exemple de les évaluer selon des critères environnementaux, sociétaux et de santé, quand Ethicadvisor repose sur une grille de plus de 40 critères (là aussi, impact social, santé, écologie) afin d’aider les consommateurs à acheter sans trahir leurs valeurs. Toutes les deux gratuites, elles sont disponibles sous iOS et Android. 

Swapbook

Plus classique, Swapbook est une application d’achat et de revente de livres d’occasion. S’adressant particulièrement aux étudiants (même s’il n’y a pas que des livres scolaires sur la plateforme), l’application disponible sur Google Play et l’AppStore veut aussi faciliter les rencontres et échanges de bons plans entre les utilisateurs. Ces derniers ont aussi la possibilité de reverser 10% de la transaction à une association. 

Celles qui vous font (mieux) voyager

En 2020, plus d’excuse pour vous arrêter au premier fast-food que vous croisez en sortant de l’aéroport ou pour perdre vos billets électroniques dans votre boîte mail. Les apps sont là pour vous porter secours. 

Escapad

L’application Escapad, lancée en avril 2019, propose des guides de visite développés par des professionnels du tourisme et blogueurs et enrichis grâce au numérique. Une fois sur la carte de l’application, des petites pastilles apparaissent, chacune pour un parcours pré-déterminé dans un quartier particulier ou sur un thème. Une fiche présente une courte description du parcours, le nombre d’activités, la durée de l’expérience, la distance et le rythme requis. L’application est en majorité gratuite, avec quelques parcours payants proposés par des musées privés. 

La carte propose aussi un mode “Expositions”où là aussi des pastilles géo-localisées donnent accès à des guides de visite d’expositions ou de musées. Le contenu peut être enrichi de photos, vidéos, expériences à 360°, etc. Les guides sont disponibles pour plus de 80 villes pour le moment. 

FairTrip

L’application française FairTrip présente une autre façon de voyager, loin des hôtels franchisés et des fast-foods choisis par dépit. C’est un guide collaboratif, gratuit, disponible sous iOS et Android, qui référence des hébergements, restaurations et expériences sur les critères suivants : être authentique, vert, local, solidaire et équitable. 

En outre, l’application permet de réserver directement via des sites emblématiques comme Booking, Hotels.com, Expedia ou La Fourchette et reverse 10% de ce qu’elle gagne sur les réservations à des projets à impact dans les pays en développement. 

Moove

Plus besoin de chercher frénétiquement vos billets dans vos mails devant le portillon SNCF, avec un réseau qui s’est fait la malle entre temps. L’application française Moove permet la réservation multi-modale de trains (TER, Lyria, Thalys, Eurostar, TGV, etc.), avec un itinéraire complet du point de départ à l’adresse d’arrivée. Les billets sont ensuite stockés dans l’application ou dans l’Apple Wallet ou de les pour être disponibles hors connexion. La réservation des avions devrait bientôt être disponible.

Celles qui vous aident à prendre soin de vous (et des autres)

Selon une étude YouGov pour Maddyness, la medtech est un secteur où 73% des Français·e·s souhaiteraient voir des innovations, devant les services à la personne (59%). Cela tombe bien, certaines apps combinent les deux. 

MonSherpa

Si vous souffrez de problèmes de sommeil, d’alimentation, d’anxiété, d’addictions ou êtes tout simplement sujet·te aux coups de blues, MonSherpa peut vous plaire. Cette application est dotée d’un chatbot qui apporte non seulement un soutien psychologique, mais propose aussi des exercices pour soulager un trouble (anxieux, mental, etc.). Ce coach numérique gratuit permet aussi un suivi de traitement, s’il y a, et donne des informations sur les droits des patients et les aides auxquelles ils peuvent accéder. 

Développée par le réseau Doctopsy en collaboration avec des médecins psychiatres, des patients, des chercheurs du CNRS et de l’Institut du Cerveau et de la Moëlle épinière (ICM), l’application permet aussi de réserver et/ou consulter en ligne des psychiatres, psychologues et spécialistes de la nutrition et de l’addictologie. 

ParisEnCompagnie

Faire des courses, aller chez le médecin, tenir ses papiers administratifs en ordre, voire simplement se balader : avec l’âge, certaines tâches quotidiennes peuvent devenir fastidieuses, d’autant plus lorsqu’on est seul·e. L’application Paris en Compagnie veut lutter contre l’isolement des personnes âgées en les mettant en relation avec des Parisien·ne·s disposé·e·s à les accompagner de temps en temps. 

Le processus d’inscription est un tout petit peu plus long que pour une application traditionnelle, mais le jeu en vaut la chandelle. Paris en compagnie demande aux personnes intéressé·e·s d’assister d’abord à une réunion d’une heure où une coordinatrice médico-sociale explique le dispositif, à l’issue de laquelle le ou la volontaire signe une “charte du citoyen engagé” et présentent leur pièce d’identité. Il est ensuite possible d’accéder sur l’application à toutes les demandes d’accompagnement : promenades, loisirs, rendez-vous médicaux, administratifs, etc. 

Coorganiz

Coorganiz est une application augmentée de gestion de calendrier collectif. Si elle est ouverte (et gratuite dans sa version de base) à toutes et à tous, elle dispose de services qui en font une plateforme privilégiée pour coordonner les personnes en situation de dépendance et les aidant·e·s. 

Non seulement l’application offre les fonctionnalités qu’on peut attendre d’un calendrier partagé (liste de tâches, chat, tableau de bord), mais propose des outils particulièrement utiles comme le partage de documents, les compte-rendus de visites et la possibilité de réserver un service directement dans l’application (auxiliaire de vie, aide ménagère, consultation sociale pour les aidant·e·s, téléassistance, etc.). Une version payante propose plus de fonctionnalités comme un carnet de liaison, des rappels par SMS, un mode invitation, une vue semaine ou encore un accès web. 

MyCharlotte 

Après un cancer, comment retrouver sa “vie d’avant” ? Une fois les traitements à l’hôpital terminés, ce n’est pas non plus un long fleuves tranquille pour les patient·e·s venant tout juste de battre un cancer. Une étude de 2018 menée par l’Inserm constate, cinq ans après un diagnostic, les ancien·ne·s malades rapportent toujours des souffrances élevées (73%), des limitations dans l’activité physique (52,6% pour les femmes) et une fatigue significative pour près de la moitié. L’après peut être très déstabilisant, à tel point que certain·e·s abandonnent leur traitement, compromettant leurs chances de rémission.

L’application MyCharlotte permet un suivi quotidien du ressenti du malade et propose des activités physiques ou mentales adaptées (comme le yoga ou la méditation). Des sessions audio et vidéo sont aussi proposées, ainsi que des mini-séries informatives avec des informations sur les effets secondaires et des solutions pratiques pour mieux les vivre. Elle est depuis peu gratuite et accessible depuis GooglePlay, l’AppStore ou en ligne

Celles pour (vous) occuper (de) vos enfants

Bébé Signe 

Une étude américaine a montré que les nourrissons de six mois regardent 20% de plus les gestes significatifs en langue des signes qu’un bébé d’un an, pointant l’existence d’une période critique pour l’apprentissage de la communication non-verbale. 

Et s’il était donc possible de comprendre les demandes et les frustrations d’un bambin avant même qu’il ne parle ? C’est l’ambition de Bébé Signe, une application qui veut apprendre aux parents à échanger avec leur enfant grâce à des bases de la langue des signes. Chaque mot ou signe est illustré par une vidéo du geste à reproduire, avec des conseils pour une bonne réalisation. Plusieurs signes sont disponibles gratuitement et il est possible d’en acheter plus. 

Math8

Les problèmes et le calcul mental manquent parfois d’attractivité pour les enfants. L’application Math8 met en scène Léon, un voyageur de l’espace, pour faire réviser aux enfants les notions des programmes de l’Education nationale : numération, calcul mental, tables de multiplication… Il est possible de parler à Léon, relever des défis et même trouver des objets dans son environnement grâce à la réalité augmentée. 

Lulu&Kroy

Si votre enfant n’est pas du genre à se laisser absorber par l’histoire du soir ou peine à mettre le nez dans un livre, Lulu&Kroy est peut-être la solution. Cette application propose des histoires en séries de cinq épisodes dont l’enfant peut prendre le contrôle. Ses choix vont influencer la suite du récit, un peu à la manière des “livres dont vous êtes le héros”. Plusieurs formules d’abonnement sont disponibles et l’une est gratuite pour pouvoir découvrir l’univers. 

Celles pour mieux gérer votre entreprise

Gérer ses salarié·e·s peut être un vrai défi, tant pour leur productivité que pour leur bien-être au travail.  

Lik

Être manager peut parfois être une vocation solitaire. Lancée par la plateforme collaborative d’activités entre collègues OuiSpoon, Lik (Learning is King) est une application gratuite qui leur est destinée aux managers.

Elle leur permet de partager anonymement les questions qu’ils se posent, les situations qu’ils vivent et de commenter leurs expériences. Chaque semaine, ils peuvent voter pour des questions auxquels des professionnels répondent via des formats variés : interview sms, message vocal, vidéo de quelques minutes, etc. Lik est disponible sur Android et iOS. 

Timax

En moyenne, une personne met neuf minutes à se reconcentrer sur sa tâche après avoir ouvert un e-mail, selon une étude américaine datant de 2007. Et encore, à cette époque, les sources de distraction numérique étaient bien moins nombreuses qu’aujourd’hui. En étudiant les donné·e·s de plus de 50 000 de ses utilisateurs·trices, l’application de gestion du temps RescueTime a constaté qu’une personne n’est finalement réellement concentrée, sans faire du multi tasking, que 1h12 par jour. 

S’éparpiller pendant sa journée de travail a de multiples conséquences, tant pour l’entreprise que pour le bien-être des salarié·e·s : la productivité est moindre, le temps de travail est étiré et cela prend plus d’énergie de passer de tâche en tâche. 

Si de nombreuses solutions existent, l’application française Timax permet de gérer le temps dans un environnement professionnel. En plus du suivi de temps classique, Timax propose de la gestion de planning, l’export des temps pour les clients, la création d’interventions et, dans sa version payante, la récupération automatique des temps pour alimenter la facturation ou la gestion centralisée des interventions par le manager. Elle est disponible sur iOS et Android. 

Celles pour (mieux) profiter de votre routine sportive

Si le sport fait partie de vos résolutions 2020, voici quelques applications pour ne pas mourir d’ennui au bout de votre deuxième jogging de l’année. 

Woog

Cette application montpelliéraine, gratuite, permet grâce à une carte interactive de trouver de nouveaux itinéraires de balades pour vous et votre chien. Il est aussi possible de relever des défis et débloquer des trophées. Alimentée par la communauté, Woog indique aussi des informations pratiques : point d’eau, point de vue, poubelle, zone de boue, endroit pour faire ses besoins, etc. 

“L’application peut avoir d’autre utilisations”, pointe Woog. Elle permet de “prouver / suivre la sortie de son animal par le dog-walker, programmer une balade à plusieurs pour que ce soit plus sécurisant, ou favoriser les rencontres canines pour le bien-être des chiens”. L’application est disponible sous iOS et Android et fonctionne aussi si vous n’avez pas de chien.

Runnin’City

Si vous êtes plutôt musées que chiens, Runnin’City est faite pour vous. En plus des informations habituelles d’une app de suivi de performance sportive, c’est aussi un guide touristique. Runnin’City propose des boucles entre 2 et 42,2km dans plus de 200 villes dans le monde pour découvrir les lieux emblématiques, avec des explications de 30 secondes. Gratuite, elle est idéale pour chausser ses runners dans une ville inconnue. 

We Ward 

Pour les moins pressé·e·s, WeWard récompense les marcheurs·euses avec des cadeaux ou des euros. Les utilisateurs·trices gagnent des “wards” en marchant, qu’ils peuvent ensuite échanger contre des productions, des réductions ou tout simplement des euros. 

Les “wards” se gagnent par paliers, pour environ un “ward” tous les 2500 pas. Il est aussi possible de se rendre sur des lieux partenaires pour en obtenir plus. L’application est gratuite et disponible sous iOS et Android. 

Par

Liv Audigane

07 janvier 2020 / 07H30
mis à jour le 07 janvier 2020
Articles les plus lus du moment

Retrouvez toutes les mesures d'aide annoncées pour les startups

Business
Par Geraldine Russell - 09H30mercredi 25 mars 2020
Next

Comment bénéficier des prêts d'urgence garantis par l'État ?

Finance
Par Geraldine Russell - 11H23vendredi 27 mars 2020
Next
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge