Maddyness

Retrouvez toutes les mesures d’aide annoncées pour les startups

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 — Reporter ses cotisations sociales et échéances fiscales
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
1 — Reporter ses cotisations sociales et échéances fiscales
2 — Faire appel à la médiation pour récupérer des créances ou ré-échelonner son crédit
3 — Faire une demande d'activité partielle
4 — Commencer la perfusion de cash
5 — Disposer de tous les outils nécessaires
Business

Retrouvez toutes les mesures d’aide annoncées pour les startups

Pepper Pepper Pepper
19672 - on fire  |  
Comments
Par Geraldine Russell - 25 mars 2020 / 09H30

Le gouvernement, Emmanuel Macron et même la Commission européenne ont annoncé diverses mesures pour soutenir les entreprises dans la crise induite par l'épidémie de coronavirus.

Dans une allocution aux startups réalisée vendredi, le secrétaire d’État au Numérique Cédric O a souligné que de nombreuses mesures avaient déjà été annoncées par l’exécutif pour leur permettre de faire face aux conséquences de l’épidémie du coronavirus. « Nous allons adapter la situation et les règles aux entreprises plutôt que l’inverse« , a-t-il promis. Retrouvez ci-dessous toutes les mesures qui concernent les TPE et startups.

Cédric O a en outre précisé qu’un point hebdomadaire serait fait chaque vendredi, par le biais de la newsletter de la French Tech, disponible sur le site de l’association.

A lire aussi

Reporter ses cotisations sociales et échéances fiscales

Délai de paiement des cotisations et des dettes fiscales, remise exceptionnelle sur les majorations et pénalités de retard, remises d’impôts directs… L’Urssaf et la DGFip se mobilisent pour aider les entrepreneurs. Emmanuel Macron a ainsi promis dans son allocution de « reporter sans justification, sans formalité, sans pénalité, le paiement des cotisations et impôts dus en mars« . « Nous travaillerons ensuite sur les mesures de rééchelonnement« , a-t-il complété.

Pour les délais de paiement, les entrepreneurs peuvent faire la demande directement sur les sites des administrations concernées. Pour le report des échéances fiscales, la DGFip a assuré que « toutes les directions régionales des finances publiques sont mobilisées pour accélérer le paiement des crédits de TVA et de remboursement de crédits d’impôts« . Les échéances mensuelles attendues au 15 mars seront reportées, aucune mesure n’est pour l’instant prévue pour les échéances trimestrielles ou pour les échéances mensuelles à partir du mois d’avril.

De son côté, Bpifrance a annoncé suspendre à compter du 16 mars toutes les échéances de remboursement des prêts accordés.

Faire appel à la médiation pour récupérer des créances ou ré-échelonner son crédit

La médiation des entreprises peut vous aider à récupérer des créances auprès de vos clients et fournisseurs. Le médiateur du crédit peut, lui, vous aider à négocier avec votre banque pour revoir l’échéancier de votre dette bancaire ou obtenir un crédit en cas de refus.

Bpifrance, de son côté, a promis de réaménager les crédits de moyen et long termes, sur simple demande motivée. La banque publique d’investissement va également prolonger ses garanties classiques pour les crédits d’investissement. Du côté des prêts de trésorerie, l’État a annoncé débloquer 2 milliards d’euros pour que Bpifrance puisse se porter garant auprès des établissements bancaires pour les startups.

À noter : Bpifrance a augmenté la quotité de sa garantie à 90% des prêts de trésorerie accordés par les banques privées aux entreprises qui seraient affectées par les conséquences de l’épidémie de coronavirus.

Faire une demande d'activité partielle

Les entreprises concernées peuvent en faire la demande via le site dédié. Si l’entreprise dispose d’un CSE, il faut joindre un procès-verbal de celui-ci lors de la demande d’activité partielle. Si l’entreprise n’en dispose pas, elle pourra tout de même, de manière exceptionnelle, procéder à la demande d’activité partielle, comme l’a indiqué Cédric O.

Le président de la République s’est en outre engagé à ce que l’État prenne « intégralement en charge » l’indemnisation de certains salariés. Muriel Pénicaud, ministre du Travail, a ainsi annoncé vendredi matin que l’État prendrait en charge l’indemnisation à 100% des salariés concernés. L’entreprise versera ainsi les salaires et l’État remboursera ensuite l’entreprise de la valeur de l’indemnisation. Ces indemnités seront versées à l’entreprise 30 jours maximum après la déclaration des heures non travaillées (et non après la déclaration d’activité partielle).

Si dans un premier temps la Dirreccte avait précisé que les cadres au forfait jour ne seraient pas concernés par cette disposition, Cédric O a éclairci ce point lundi 23 mars : ils seront bien, eux aussi, inclus dans le dispositif.

Commencer la perfusion de cash

« Nous sommes en guerre » , avait martelé Emmanuel Macron lors de son allocution présidentielle, lundi 16 mars. Et c’est une réponse économiquement nucléaire qu’a apporté le gouvernement, ce mercredi 25 mars : 4 milliards d’euros seront débloqués dans les prochaines semaines pour relancer l’économie de la startup nation. Fonds débloqués par anticipation, financements facilités pour les entrepreneurs du côté de Bpifrance comme des fonds d’investissement… l’idée est de « remettre de l’essence dans la machine« , selon les termes de Paul-François Fournier, directeur exécutif de la banque publique, interrogé par Le Monde.

A lire aussi

À ce titre, la banque publique s’est engagée à investir 80 millions d’euros en obligations convertibles dans des startups, financés par le Programme d’investissements d’avenir (PIA), à condition que les VCs abondent à hauteur de la même somme. Pas question néanmoins que Bpifrance rachète compulsivement des startups : la banque publique envisage de se désengager de ces participations éphémères une fois la crise passée, lors d’une prochaine levée de fonds. L’idée étant de permettre aux jeunes pousses de réaliser le bridge nécessaire entre deux opérations financières.

À court terme, c’est le remboursement express du crédit impôt-recherche (CIR) qui permettra de donner un peu de trésorerie aux entreprises les plus asphyxiées. Il interviendra dans les prochains jours, avec une enveloppe globale dédiée de 1,5 milliard d’euros. « Les startups peuvent demander dès maintenant et sans attendre le dépôt de la déclaration de résultat (« liasse fiscale ») un remboursement du CIR pour l’année 2019 » , précise Bercy. Dans un second temps, les 250 millions d’euros d’aides prévues dans le cadre du plan d’investissement d’avenir seront eux aussi versés de manière anticipée.

En outre, Bruno Le Maire a confirmé, mardi 17 mars, qu’une aide de 1500 euros serait rapidement mise en place pour les indépendants. Les critères d’éligibilité à cette subvention, ainsi qu’à une aide complémentaire de 2000 euros, ont été précisés dans un décret, publié le 31 mars.

A lire aussi

Disposer de tous les outils nécessaires

Elles sont nombreuses, les boîtes à outils, à fleurir en ligne pour guider les entrepreneurs en ces temps troublés… et tant mieux !

France Digitale met à disposition de ses membres et de toutes les entreprises sa liste d’outils pour faire face : fiches pratiques, contacts, listes de startups utiles… tout est là ! Le Hub de Bpifrance a lui aussi travaillé pour constituer une base de données sur les aides à disposition des entreprises mais aussi une compilation de réponses à toutes les questions qu’elles peuvent se poser.

De son côté, le Syntec Numérique et Motherbase ont travaillé ensemble pour constituer un annuaire des startups utiles pendant la crise. Travail, famille, santé : c’est ici !

Compta Connect a lancé un site dédié à la crise pour rassembler les informations comptables, utiles aux professionnels qui accompagnent les entreprises.

Par

Geraldine Russell

25 mars 2020 / 09H30
mis à jour le 02 avril 2020
Articles les plus lus du moment

Retrouvez toutes les mesures d'aide annoncées pour les startups

Business
Par Geraldine Russell - 09H30mercredi 25 mars 2020
Next

Comment bénéficier des prêts d'urgence garantis par l'État ?

Finance
Par Geraldine Russell - 11H23vendredi 27 mars 2020
Next

Activité partielle : comment l'annoncer à vos salarié·e·s ?

Business
Par Amandine Braillard - 08H30mardi 07 avril 2020
Next

Covid-19 : 5 conseils pour éviter un contentieux prud’homal

Business
Par Camille Smadja - 08H00vendredi 03 avril 2020
Next
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge