Maddyness

L’Europe refuse de s’impliquer dans la guerre sino-américaine autour de TikTok

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 — Thierry Breton exclut d'interdire TikTok en Europe
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
1 — Thierry Breton exclut d'interdire TikTok en Europe
2 — Tout comprendre au bras de fer qui oppose le président américain à l’application chinoise
3 — Le président de TikTok démissionne, sur fond de pressions américaines
4 — Le gouvernement chinois tente de faire capoter la vente de TikTok
5 — Comment Facebook a intrigué pour évincer TikTok des États-Unis
6 — TikTok Deal Talks Are Snarled Over Fate of App’s Algorithms
Technologies

L’Europe refuse de s’impliquer dans la guerre sino-américaine autour de TikTok

Pepper Pepper Pepper
1074 - trending  |  
Comments
Par Geraldine Russell - 04 septembre 2020 / 08H00

Chaque vendredi, dans sa revue de presse, Maddyness vous propose une sélection d’articles sur un sujet qui a retenu l’attention de la rédaction. Cette semaine, la guerre autour de TikTok ne passera pas par l'Europe.

Thierry Breton exclut d'interdire TikTok en Europe

L’actu

Cela fait plusieurs mois que le gouvernement américain est entré en guerre contre TikTok, la populaire application chinoise qu’il accuse de dérober les données des Américaines pour le compte de Pékin. Une posture qui trouve écho outre-Atlantique. Mardi, le commissaire européen au Marché intérieur Thierry Breton a déclaré qu’il comprenait les inquiétudes de Donald Trump vis-à-vis de TikTok. Mais Thierry Breton est plus mesuré. « Je ne souhaite interdire aucune application » , a-t-il assuré. Lire l’article du Figaro

Tout comprendre au bras de fer qui oppose le président américain à l’application chinoise

Le rappel des faits

Quarante-cinq jours. C’est le délai fixé par Donald Trump avant d’interdire toute transaction entre l’application TikTok – succès planétaire appartenant à une société chinoise – et une entreprise américaine. Un coup de pression supplémentaire dans un bras de fer politique et économique qui oppose depuis plusieurs semaines le président américain à la Chine. Lire le récap de 20 Minutes

Le président de TikTok démissionne, sur fond de pressions américaines

Le point sur la situation

C’est un énième rebondissement dans la saga TikTok qui en laisse présager un autre, d’une ampleur autrement plus grande. Alors que le président des Etats-Unis, Donald Trump, s’est mis en tête de forcer le groupe chinois ByteDance à vendre les activités américaines de son réseau social à une entreprise « made in USA » , le patron de TikTok, Kevin Mayer, a annoncé, mercredi 26 août, à ses employés sa décision de quitter l’entreprise, quelques mois après son arrivée. Dans le courrier adressé à ses équipes, il fait valoir qu’au vu du déroulement des événements, il pourrait « très bientôt » ne plus occuper « le rôle pour lequel [il] avait signé » lorsqu’il a rejoint l’entreprise sise à Los Angeles (Californie), en mai 2020. Lire l’article du Monde

Le gouvernement chinois tente de faire capoter la vente de TikTok

Le temps des lobbies, partie 1

Alors que TikTok est sur le point de céder une large partie de son capital pour pouvoir continuer d’exister sur le sol américain, Pékin tente d’interférer dans cette affaire. En effet, le gouvernement chinois vient de mettre en place une nouvelle loi qui exige que ByteDance, maison mère de TikTok, fasse une demande de licence pour pouvoir vendre TikTok. Il s’agit très probablement d’une tactique pour retarder la vente du réseau social. Lire l’article du Siècle Digital

Comment Facebook a intrigué pour évincer TikTok des États-Unis

Le temps des lobbies, partie 2

Bannir TikTok, l’appli préférée des Américains de 15-25 ans? Donald Trump n’y a, semble-t-il, pas pensé tout seul. Des indices convergents laissent à penser que Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, lui a soufflé l’idée il y a un peu moins d’un an. Lors d’un séjour à Washington en octobre 2019, il a « attisé les craintes des dirigeants à l’encontre de TikTok » , révèle le Wall Street Journal. En passant au peigne fin les « Zuckerberg Files », cette base de données recensant toutes les allocutions publiques du fondateur du premier réseau social au monde, il ressort en effet que le lobbying anti-chinois de Mark Zuckerberg n’a jamais été aussi intense qu’à l’automne 2019. Lire l’article du Figaro

TikTok Deal Talks Are Snarled Over Fate of App’s Algorithms

L’enjeu

Deal talks for TikTok’s U.S. operations have hit a snag over the question of whether the app’s core algorithms can be included as part of a deal, according to people familiar with the matter. The algorithms, which determine the videos served to users and are seen as TikTok’s secret sauce, were considered part of the deal negotiations up until Friday, when the Chinese government issued new restrictions on the export of artificial-intelligence technology, according to people familiar with the matter. Lire l’article du Wall Street Journal

Par

Geraldine Russell

04 septembre 2020 / 08H00
mis à jour le 03 septembre 2020
Articles les plus lus du moment

50 startups dans lesquelles vous aurez envie de travailler en 2021

Business
Par Geraldine Russell - 09H00mercredi 18 novembre 2020
Next

Station F a choisi ses startups les plus prometteuses pour 2021

Business
Par Arthur Le Denn - 18H00mercredi 18 novembre 2020
Next
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge