Portfolio#fashiontech
Temps de lecture : 04'07''
15 novembre 2021
baskets zeta
Modèle de sneakers Zèta

10 marques de sneakers responsables pour être bien dans ses baskets

Les baskets, c’est à la mode certes, mais ça pollue. Avec 34 millions de paires produites par jour, l’empreinte carbone du secteur est estimée à l’équivalent de 451 000 allers-retours Paris-New York en avion. Alors est-il possible d'avoir du style en passant à des modèles écolos ? Maddyness a sélectionné dix marques qui tentent de produire des modèles de sneakers durables pour un Noël responsable.

ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
10 marques de sneakers responsables pour être bien dans ses baskets
00:00 - 00:00
00:00

Mise à jour d’un article initialement publié le14 février 2021

Meeko 

Vegan, recyclées, les baskets Meeko sont aussi produites localement pour limiter leur empreinte carbone. Concrètement, chaque collection de baskets Meeko soutient un projet en faveur de la biodiversité, en s’associant à des ONG locales d’action d’urgence. Pour aller au bout de leur démarche, les deux cofondateurs reversent 1% de leur chiffre d’affaires à des associations de terrain qui agissent pour la préservation des écosystèmes menacés, comme la Sumatra Rainforest Institute. 

Prix : 149 euros 

Balt

Balt se présente comme une “marque de sneakers engagée” puisque sa production est 100% européenne (Portugal et Espagne principalement) et que 80% des matériaux utilisés pour fabriquer les baskets de sa collection, “Restart”, sont recyclés. Chutes de tissus industriels et vêtements usagés sont récupérés pour revivre à travers ces chaussures. Aussi, en fin de vie, la marque propose à ses clients de leur renvoyer les baskets pour désassembler et recycler de nouveau leurs composants, comme les semelles.  

Prix : entre 125 et 135 euros.

Ubac 

Même produit, mais autre créneau : les baskets Ubac sont faites de laine recyclée tout droit venue du Tarn. Les semelles sont produites à partir de canne à sucre ou de caoutchouc naturel et recyclé. Les baskets sont fabriquées par des artisans en France et au Portugal et l’entreprise s’engage à ne pas dépasser 1750 kilomètres entre les différents ateliers et ses clients. Engagée avec Reforest Action, la marque promet sur son site “une paire achetée = un arbre planté” . 

Prix : entre 119 et 129 euros. 

N’go Shoes 

En cuir, en toile, recyclé ou vegan, il y en a pour tous les goûts sur le catalogue de N’go Shoes. Cette marque associe démarche écologique et solidaire, via sa collection de baskets, toutes uniques. Avec un motif ethnique tissé à la main par des artisans vietnamiens, la marque affirme soutenir le savoir-faire traditionnel, avec ses chaussures produites à partir de bouteilles en plastique recyclées. Le projet vise également à financer la construction d’écoles dans les villages marginalisés du Nord Vietnam. 

Prix : entre 95 et 110 euros. 

Zèta 

Qui a dit qu’on ne faisait que du vin avec du raisin? Les baskets Zèta proposent d’en porter à vos pieds. 850 millions de tonnes de marc de raisin sont produits chaque année lors des vendanges, et cette matière végétale pourrait bien être une alternative au cuir animal. C’est en tout cas ce sur quoi mise cette marque qui récupère peau, pépins et autres résidus du fruit, les sèche dans des fours puis les broie en fine poudre. Une huile y est ensuite ajoutée pour former une pâte qui, une fois séchée et teintée, sert à l’assemblage de leur modèle Alpha. Dessinées à Bordeaux, les chaussures sont produites à la main dans la région de Porto. 

Prix : entre 129 et 149 euros, selon les modèles. 

Panorama

Les baskets nantaises de la marque Panorama sont à 95% issues de matières recyclées avec des déchets de pommes et de plastiques de la mer. Elles sont vegan et conçues dans un atelier familial et artisanal au Portugal. Encore en développement, la marque s’engage aussi à reverser 1% de son chiffre d’affaires au mouvement international “1% for the Planet”. 

Prix : 139 euros. 

Jules & Jenn 

Engagée dans la “Slow Fashion” et contre la mode jetable, Jules & Jenn propose des chaussures et accessoires intemporels et durables, en termes de style et de qualité. Leurs baskets sont fabriquées en France, en Italie, en Espagne et au Portugal. L’objectif ? Produire près de leurs consommateurs pour réduire l’impact du transport sur l’environnement. Les cuirs animaux utilisés proviennent de vaches élevées en Europe, mais la marque propose aussi des produits en cuir à tannage végétal. 

Prix : entre 150 et 175 euros la paire de baskets. 

Archiduchesse 

Originellement productrice de chaussettes depuis 2009, la marque Archiduchesse s’est elle aussi lancée dans la conception de sneakers responsables. Composée de matières recyclées et certifiées Oeko-Tex, “La Basket Raisonnée” est fabriquée dans le Maine-et-Loire. Elle est composée d’une semelle intérieure en mousse recyclée, d’une doublure intérieure en toile, recyclée elle aussi, et d’une semelle extérieure en caoutchouc, recyclée elle aussi à 70%.

Prix : 159 euros.

MoEa

moea

Nouvelles venues sur le marché des sneakers durables, les chaussures MoEa sont fabriquées à partir d’un des cinq végétaux recyclés suivants : pomme, raisin, ananas, maïs ou cactus, utilisés en substitut du cuir animal et de matières synthétiques. Actuellement disponibles en précommande, ces baskets biosourcées sont fabriquées à Porto et certifiées vegan, à faible impact carbone et animal free. La marque propose aussi un programme de recyclage de ses baskets usées : chaque paire peut être renvoyée à la marque qui recycle les anciennes baskets dans des nouvelles semelles, également au Portugal. 

Prix : à partir de 99 euros.

Minuit sur Terre

minuit sur terre

En collaboration avec la startup EthicDrinks, négoce de vins écoresponsables, la marque Minuit sur Terre a créé la collection « Cépages » . Qu’elles soient « merlot » , « chardonnay » ou « rosé » , selon les couleurs choisies pour les modèles, les baskets sont toutes produites à partir de déchets viticoles et de marc de raisin bio. Recyclées et vegan, ces sneakers sont plus précisément conçues à base de déchets viticoles pour l’empeigne de la chaussure, de résidus de céréales pour la doublure intérieure, de bouteilles plastiques recyclées pour les lacets, et du marc de raisin bio pour la semelle.

Prix : 130 euros.

Article écrit par Heloïse Pons
ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
10 marques de sneakers responsables pour être bien dans ses baskets
00:00 - 00:00
00:00