Décryptage#MaddyMoney
Temps de lecture : 02'36''
1 mars 2022
paysage
Ferran Feixas

710 millions d’euros levés en février, la FinTech reste au-dessus de la mêlée

Maddyness dresse le bilan des levées de fonds du mois qui s’est écoulé. En février, 80 opérations ont permis aux startups françaises de lever plus de 710 millions d’euros.

ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
710 millions d’euros levés en février, la FinTech reste au-dessus de la mêlée
00:00 - 00:00
00:00
Montant
710,1M€
Nombre d’opérations
80
CHAQUE MOIS, L’ACTU FINANCIÈRE DES STARTUPS DANS VOTRE BOÎTE MAIL

Après un mois de janvier à 2,6 milliards d’euros levés, février passerait presque pour une déception. Il n’en est rien : jamais le niveau des investissements n’a été aussi haut à cette période de la saison hivernale. D’après nos calculs, les entreprises innovantes françaises ont réuni 710,1 millions d’euros ces quatres dernières semaines. À titre de comparaison, ce chiffre n’a pas excédé 242 millions d’euros en 2021, 350 millions en 2020 ou bien 450 millions en 2019. Février 2022 s’inscrit ainsi dans une série de records, qui continue à s’allonger pour l’écosystème tricolore. Quelque 80 tours de table ont été annoncés, ce qui permet au mois écoulé de faire non seulement mieux en volume que les années passées – avec 49 opérations recensées en 2021, 56 en 2020 et 58 en 2019 – mais aussi que le mois record précédent – avec 70 opérations en janvier 2022. Ce qui implique l’annonce de levées de tailles plus modestes, même si certaines d’entre elles restent conséquentes.

Seulement deux méga-levées

Ce mois-ci, les tours d’amorçage ont de ce fait été particulièrement nombreux : ils concernent la moitié des tours de tables (41 sur 80). Les séries A se sont, elles aussi, multipliées. On en recense pas moins de 21. Conséquence directe : les opérations plus avancées marquent le pas. On dénombre ainsi une série B et une série C, ainsi que deux levées en late stage. Le top 10 de février 2022 est ainsi plus faible que ce qui a été observé ces derniers mois, et fait la part belle aux jeunes pousses en forte croissance. Ainsi, seules deux opérations dépassent les 100 millions d’euros : celles réalisées par Alma (115 millions) et InterCloud (100 millions). À elles deux, elles représentent donc près du tiers (30,3 %) de la somme totale amassée dans le courant du mois. Padoa (53 millions d’euros), Snapshift (40 millions) et Seyna (33 millions) suivent à un niveau bien plus bas, sans avoir à rougir.

Comme cela a été le cas ces derniers mois, la FinTech reste le secteur qui suscite le plus la convoitise des investisseurs. Le secteur se classe premier, aussi bien en valeur (182,7 millions d’euros) qu’en volume (11 opérations) – l’opération d’Alma, comptabilisée dans la verticale, en est la locomotive car elle représente 63 % de cette somme. Même schéma avec l’IT, qui prend la seconde place en valeur (158,5 millions d’euros) comme en volume (10 opérations). La MedTech (64,6 millions d’euros), les technologies RH (58,3 millions) et l’AssurTech (35,1 millions) suivent en valeur. En volume, la MedTech, les technologies RH et les services enregistrent chacun 6 opérations. Les autres secteurs n’ont pas enregistré plus de 5 tours de table. Deux déçoivent, après un bon mois de janvier : l’e-commerce et la MarTech. Deux font chou blanc : le divertissement et la LegalTech, à la peine.

En ce qui concerne la répartition géographique des capitaux, l’Île-de-France reste encore hégémonique. La région-capitale a attiré 86 % de la somme levée en février au total, soit 610,3 millions d’euros. Paris concentre, à elle seule, 71 % des capitaux (506,2 millions d’euros). Quatre autres régions affichent, plus modestement, un beau mois à leur échelle : la Provence-Alpes-Côte-d’Azur (28 millions en 2 opérations), l’Auvergne-Rhône-Alpes (20,84 millions, 6 opérations), la Nouvelle-Aquitaine (20,7 millions, 4 opérations) et les Pays-de-la-Loire (19, 2 millions, 4 opérations). À noter qu’aucune levée n’a été relevée depuis le début de l’année en Centre-Val-de-Loire, Corse, Grand-Est, Normandie, ainsi que dans les Outre-mer. Des régions déjà en difficulté en 2021.

Le top 10 des levées de février 2022

Article écrit par Arthur Le Denn
ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
710 millions d’euros levés en février, la FinTech reste au-dessus de la mêlée
00:00 - 00:00
00:00