Actus #CorpoHebdo
24 juin 2022

Société générale, Roche… Les 4 infos corpo à retenir cette semaine

Chaque semaine, Maddyness fait le point sur l'actualité des grands groupes en matière d'innovation. En ce moment, des startups les accompagnent pour lancer de nouvelles offres. Mis à l'honneur : Société générale, Roche, Socomec, Orange et Capgemini.

Société générale et Codingame veulent sensibiliser à l’informatique durable

Société générale revendique sensibiliser ses collaborateurs et autres parties prenantes à la thématique du Green IT depuis plusieurs années. Après avoir signé la Charte du numérique responsable et créé des masterclasses animées par des experts, la banque mise sur la gamification pour élargir son action visant à « réduire de 50 % son empreinte carbone numérique à horizon 2025 ». Pour ce faire, elle a noué un partenariat avec la startup Codingame, dont le jeu sérieux Green Circle est destiné à accélérer l’adoption par les développeurs de pratiques durables. « La création de ce défi en lien avec nos équipes informatiques et notre partenaire a été une aventure humaine très riche, qui va pouvoir bénéficier à nos collaborateurs, mais aussi à toute la communauté des développeurs afin de participer à la réduction de l’empreinte numérique des activités de programmation » , estime dans un communiqué Stéphane Leclercq, chargé de la RSE et de l’innovation technologique pour la filière système d’information du groupe. Les développeurs de ce dernier ont ainsi créé le jeu en ayant recours aux kits de développement de Codingame.

Roche Diagnostics numérise les prélèvements biologiques avec Deigma

Roche Diagnostics, la filiale du groupe pharmaceutique suisse Roche spécialisée dans le diagnostic biologique, a noué un partenariat avec la startup normande Deigma afin de co-développer un logiciel de numérisation des résultats de prélèvements biologiques. Associé à une application mobile, ce dernier s’adresse aux infirmières en soins généraux (IDE). Cette collaboration résulte du constat que les laboratoires de biologie médicale doivent attendre d’avoir reçu les prélèvements faits depuis le domicile des patients pour les enregistrer dans leur système d’information. Ce qui provoque des pics d’activité. L’outil conçu par Roche Diagnostics et Deigma permet aux infirmières de relever les informations relatives au prélèvement – date, identités du préleveur et du patient, liste des examens, etc. – via un système de QR codes, avant de les transmettre aux laboratoires et logiciels centralisateurs. Deigma a développé une technologie qui reconnaît automatiquement les examens réalisés à partir d’une photo de l’ordonnance. Les données sont intégrées dans le système de gestion du laboratoire utilisateur pour garantir leur fiabilité, tout comme leur traçabilité.

Socomec s’appuie sur OuiLive pour développer l’engagement de ses équipes

Le groupe industriel Socomec, qui recherchait un partenaire en mesure de mobiliser des collaborateurs de ses 28 filiales dans le monde à l’occasion de son centenaire, s’est tourné vers la startup OuiLive afin de développer une méthode d’engagement spécifique. Tout au long de l’année 2022, une centaine de défis seront proposés et répartis durant cinq temps forts, qui prennent la forme de jeux collectifs aux thématiques diverses, mais toujours liées à l’écosystème de Socomec, à son ADN et à ses valeurs. Le spécialiste de l’énergie, qui assure compter 3 600 experts, mettra à disposition de ses salariés l’application OuiLive. Du 25 au 27 juin, le centenaire sera fêté physiquement lors du troisième défi organisé par au siège social à Benfeld, près de Strasbourg (Bas-Rhin). En parallèle, la startup a mis en relation son client avec un de ses partenaires d’impact, Électriciens sans Frontières, pour que la mobilisation des équipes finance un projet d’électrification d’une école et d’un centre de santé à Madagascar. Ces dernières ont la possibilité de suivre l’avancée du chantier en temps réel, via l’application. De quoi bien enrichir l’expérience collaborateur.

Orange et Capgemini inaugureront leur « cloud de confiance » en 2024

La plateforme Bleu, une filiale commune de Capgemini et Orange proposant des services de cloud, devrait être disponible courant 2024. Les géants français de l’informatique et des télécommunications veulent obtenir le label « cloud de confiance » , annoncé en mai 2021 par le gouvernement pour caractériser les services présentant un haut niveau de sécurisation et qui sont exploités en Europe. Bleu « devrait commencer à accompagner des clients dans la préparation de leur migration d’ici à la fin 2022 » , exposent Capgemini et Orange par voie de communiqué. Jean Coumaros, actuel directeur de la transformation et membre du comité exécutif de Capgemini, a « été choisi par les deux actionnaires comme directeur général pressenti de la future joint-venture Bleu ». En 2024, la plateforme sera à même « d’offrir des services Microsoft Azure ainsi que certains services de Microsoft 365 ». Christel Heydemann, directrice générale d’Orange, a aussi estimé que Bleu, « en tant qu’entreprise indépendante détenue à 100 % par des actionnaires français, apportera une proposition de valeur inégalée à l’État et aux opérateurs d’infrastructures critiques ».

Article écrit par Maddyness

Articles liés

Actus
Il était une foi[s] la Tech épisode 3 : Que nous réserve l’extraterrestre ?
Actus
Le développeur de jeux américain Unity renforce sa présence en Chine
Actus
Feux de forêt : comment la Tech vient en aide aux pompiers ?
Actus
Les Growth Awards récompensent les talents du growth marketing français
Actus
Bernard Arnault investit 100 millions d’euros dans le Web3
Actus
Woodtechno démocratise la production de granulés de bois en circuit-court
Actus
Blockchain et crypto, l’autre visage de Biarritz
Actus
TerraTerre aide les agriculteurs à lutter contre le réchauffement climatique
Actus
Le célèbre accélérateur Y Combinator réduit de 40% sa prochaine promotion
Actus
En investissant dans Zeal Robotics, Marc Coucke veut révolutionner la logistique du futur