Retour en haut
Business

#Management Humaniser son discours, troisième étape pour savoir prendre la parole en public

#Management : Humaniser son discours, troisième étape pour savoir prendre la parole en public
par

Cet été, Maddyness vous donne les trucs et astuces pour une prise de parole libérée, assumée et sereine. Ce « plan d’attaque » repose sur 6 grandes étapes à franchir : se connaître, s’accepter, humaniser son discours, structurer ses idées, captiver son auditoire et interagir avec les autres. Cette semaine donc, place à la troisième étape, indispensable pour une prise de parole efficace et surtout pour développer votre confiance en vous et en vos dons d’orateur : humaniser son discours. Par Hugues Deschauxchroniqueur sur BFM Business et fondateur d’Alloquor


Humaniser son discours, c’est y mettre des émotions, des sentiments, le rendre accessible au plus grand nombre. Etape cruciale si vous souhaitez que votre auditoire soit à l’écoute de vos paroles, il est véritablement la pierre angulaire de votre stratégie de séduction !

Maitrisez le verbal et le non-verbal

Avant de nous attaquer au contenu de votre discours (à suivre dès la semaine prochaine dans notre prochain article), il est important de comprendre la place qu’occupe vos gestes, votre voix ou encore votre posture générale.

On distingue donc le verbal et le non-verbal.

  • Le verbal

Tout ce que votre voix peut transmettre : votre respiration, vos temps de silence, votre intonation ou bien le débit de parole sont autant de paramètres qui entrent en compte dans la communication verbale.Ne parlez donc pas trop vite.Ne sous-estimez pas non plus les silences. Un discours oral n’est pas simplement la récitation d’un texte écrit, il faut laisser le temps à votre interlocuteur d’assimiler ce que vous dîtes. Ne véhiculez pas plus d’une idée par phrase, essayez de faire court et ponctuez votre discours par des pauses.

  • Le non-verbal

La communication non-verbale peut représenter jusqu’à 90% de notre communication, il est donc primordial de comprendre ce qu’elle signifie pour pouvoir exprimer au mieux vos idées ! Le regard, votre posture, votre prise de l’espace ou encore votre sourire référent tous à la communication non-verbale.Pour développer ces aspects, n’hésitez pas à vous mettre en situation devant un miroir ou, mieux, à vous enregistrer visuellement tout en lisant un discours.

Quelques conseils simples pourront vous aider à progresser dans cette voie:

Tout d’abord, vous devez avoir au maximum le sourire, car, sans celui-ci, vous envoyez déjà à votre interlocuteur un sentiment de gêne voire de manque de dynamisme. Faites preuve d’empathie et mettez-vous toujours à la place de la personne en face de vous : Me suit-elle ? Me fais-je bien comprendre ? Son regard se perd-il ailleurs ?

Tenez-vous droit et prenez l’espace autour de vous (si vous êtes debout dans le cadre d’une conférence par exemple). Les maîtres mots que vous devez adopter sont donc : Empathie et dynamisme.

Développez votre charisme

 Nous en avions déjà parlé la semaine dernière dans un précédent article, mais développez son charisme suppose de laisser parler ses émotions et donc de s’accepter. Une gêne, un temps de pause dans votre discours ou une interaction avec le public ne feront que renforcer le charisme et l’aura que vous avez sur votre auditoire.

N’oubliez pas une vérité qui peut paraître simpliste : Ce n’est pas parce que votre public ne parle pas qu’il ne ressent rien et qu’il n’a rien à dire. Vous devez donc regarder votre public, l’écouter et essayer de le comprendre. Si vous sentez qu’une partie de votre discours ne l’intéresse pas ou plus, n’hésitez pas à passer au point suivant ou tout simplement à en rire avec lui.

 Que ce soit donc dans votre communication verbale, non-verbale ou dans votre charisme naturel, n’oubliez jamais les 3 mots-clés que sont : écoute, dynamisme et sourire.

Mots clés : Management