Retour en haut
Business

#Tech Plus de 2000 startups ont bénéficié du programme Microsoft Ventures depuis 2005

#Tech : Plus de 2000 startups ont bénéficié du programme Microsoft Ventures depuis 2005
par

Suite à la MaddyKeynote qui s’est tenue le 20 janvier 2016, la rédaction de Maddyness s’est intéressée à la toile sur laquelle repose notre existence : le réseau. Pour en parler, nous sommes allés à la rencontre de Nicolas Gaume, DX Director pour Microsoft France. Quelle place ont les entreprises sur ce réseau ? Quels avantages pour les nouveaux acteurs de notre économie ? Interview.


Comment définiriez-vous la notion de “réseau” ?

La notion de réseau est multiforme et ne se limite pas à la technologie, loin de là : si on pense immédiatement au réseau informatique ou social, le tout premier réseau est celui de l’organisation sociale, destiné à transmettre l’information et coordonner l’action. L’existence d’un réseau est constitutive de toute société organisée par cet animal politique qu’est l’homme.

Alors qu’on parle de plus en en plus de réseaux virtuels, on tend à omettre les caractères fondamentaux de ce réseau humain : la confiance et la coopération. Je souhaite que ces deux valeurs soient au cœur du réseau que nous tissons dans l’écosystème startups.

C’est au cœur de la mission de Microsoft, comme l’indique notre PDG Satya Nadella : “Empower every person and every organization on the planet to achieve more“.

Le réseau n’est-il pas souvent au cœur du succès des startups ?

Non seulement elles en ont besoin, mais leur capacité à diffuser la valeur créée est conditionnée par son insertion dans tous types de réseaux : sociaux, business, espaces physiques, connaissance. Au-delà de la notion de réseau, l’idée de plateforme me paraît davantage pertinente : une startup a besoin d’infrastructure pour se lancer et se développer, et c’est souvent cette infrastructure qu’on désigne sous le terme obscur d’écosystème. Aussi, la notion de réseau suggère – à tort – que cette infrastructure est entièrement décentralisée et distribuée.

Or, dans tout réseau, sur toute plateforme, il existe des « nœuds » qui sont plus importants que d’autres et qui accélèrent le développement de la startup : ce sont les early adopters, les clients importants, les sources d’information, les technologies clef, etc.

De ce point de vue, Microsoft se veut être cette plateforme amplificatrice pour les startups. Nous construisons chaque jour des outils, savoir-faire et infrastructures qui sont précieux pour une startup et lui permettront de sauvegarder son actif principal, le temps. Les relations de confiance avec nos clients, accélérateurs, fonds d’investissement ainsi que nos produits pensés pour les startups sont autant de sources de création de valeur pour l’écosystème.

Tout d’abord, nous leur offrons des programmes uniques, chacun taillé sur mesure pour chaque stade de développement : Bizspark pour les startups early stage, notre programme d’accélération Microsoft Ventures pour les startups plus matures souhaitant bénéficier d’un accompagnement Go-to-Market et international, Bizspark Plus pour les accélérateurs partenaires au nombre de 10. Tous ces programmes sont entièrement gratuits et sans engagement. Ensuite, nous les mettons en relation avec notre immense réseau de clients, notamment des grands comptes soucieux de l’innovation.

Enfin, nous leur faisons profiter de notre réseau international puisque nous sommes présents dans plus de 165 pays. Plus de 2000 startups ont bénéficié de ces programmes depuis 2005.

Quelle place le réseau a-t-il pris dans nos vies ?

Ce n’est pas un secret que nous vivons aujourd’hui dans un monde interconnecté. Chaque besoin ou service est aujourd’hui satisfait par un produit, un expert ou même un particulier. Mais les défis que nous devons affronter tiennent non pas à l’existence des réseaux, mais à la façon dont ils permettent de créer, diffuser et distribuer la valeur.

La montée des modèles collaboratifs permet en partie de répondre à ces défis : les communautés sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Twitter, Linkedin, Whatsapp) ou plateformes (Airbnb, Blablacar, la Ruche qui dit Oui, etc.) sont à l’origine d’une valeur collective qui est bien supérieure à la somme des individus. Les outils technologiques et l’infrastructure de réseau, en particulier le cloud, sont essentiels pour le développement de ces communautés. Nous souhaitons être au cœur de cette nouvelle proposition de valeur.

Ces modèles donnent un sens nouveau au couple réseau / interface, ou si vous préférez au couple software / device. Ce n’est plus le réseau qui va venir « animer » nos smartphones et tablettes, mais les objectifs que nous possédons qui vont venir s’insérer sur les réseaux existants.

Cette nouvelle problématique, au cœur de l’IoT, ouvre de nombreuses pistes d’expérimentation tant pour Microsoft que pour les startups. Et elle me passionne tout particulièrement !

Finalement une entreprise dans l’ère du temps est une entreprise qui se construit autour de SES réseaux ?

Une entreprise s’est toujours construite sur ses réseaux. Cependant, les réseaux se sont multipliés, complexifiés et, paradoxalement, concentrés. La bonne information n’est pas nécessairement plus simple à trouver qu’avant, puisque la tâche de la hiérarchiser incombe désormais aux utilisateurs finaux, et non aux réseaux eux-mêmes. Prenons l’exemple du réseau professionnel : l’accessibilité des profils n’a jamais été aussi importante, pourtant, les entreprises confessent qu’elles ont de plus en plus de difficulté à dénicher et retenir les bons talents.

Cela a des implications radicales sur la façon de recruter, mais aussi intrinsèquement sur les modèles économiques des entreprises. C’est pour cette raison que Microsoft souhaite être le partenaire de choix dans les nouvelles collaborations nouées entre entreprises et innovateurs.