Retour en haut
Business

#Coworking Mama Shelter lance son premier Mama Works à Lyon

#Coworking : Mama Shelter lance son premier Mama Works à Lyon Crédit : iStock by Getty Images
par

La marque d’hôtellerie à la communication résolument cool veut elle aussi surfer sur l’essor du coworking réinventé et ouvrira prochainement un espace de coworking à Lyon. 

Après avoir remis au goût du jour un concept à mi-chemin entre l’hôtel et l’auberge de jeunesse, Mama Shelter se lance dans le coworking et lance Mama Works, sa marque dédiée. Le premier centre ouvrira “bientôt” à Lyon. “C’est une bulle bienfaisante, propice à l’inspiration et à la concentration, où l’on vient en solo. C’est une agora stimulante où l’on débat, discute et brainstorme en équipes. C’est un loft lumineux où les idées, les gens et les énergies circulent à l’envi“, affirme Mama Works dans l’idée de se démarquer des “alignement de tables lambda et salles de réunion anonymes” de ses concurrents.

Sauf que l’ère du coworking aseptisé est révolue depuis plusieurs mois maintenant et le créneau de la coolitude est déjà occupé dans le secteur par Spaces ou encore WeWork. Le directeur général France de cette dernière enseigne n’assurait-il pas à Maddyness il y a quelques semaines “qu’on n’a plus envie d’être dans des open spaces uniformes qui rappellent American Psycho” ? Référence au réseau américain ou simple hasard, Mama Works assume d’ailleurs calquer son ambiance sur “le campus à la californienne, aussi studieux que (ré)créatif“. La chaîne a ainsi équipé son espace de quelques bonus appréciables, comme une salle de sport ou une salle de musique.

Mama Works

Si le réseau Mama Works n’a pas encore dévoilé ses tarifs, les formules présentées sont loin de révolutionner le secteur. Même si la marque met en avant le fait qu’elle ne propose “pas de bail classique” mais plutôt “des abonnements flexibles au possible“, elle décline en fait les services classiques d’un énième espace de coworking : une offre à la journée (Mama Mobile), une deuxième de desk (Mama Desk) et une troisième pour les plus grandes entreprises, de deux à dix personnes (Mama Office).

Mots clés : coworking, Mama Works