Retour en haut
Business

#Inspiration Sortir du bureau pour mieux innover, l’exemple de Out Of Office

#Inspiration : Sortir du bureau pour mieux innover, l’exemple de Out Of Office
par

En juillet dernier, OfficeRiders et Swenson s’associaient afin d’organiser Out Of Office, un challenge permettant aux startups de remporter un séjour off-site face à l’océan. L’idée : leur offrir la possibilité de booster leurs équipes et d’améliorer leur productivité loin de leurs bureaux. Retour sur ces deux jours d’escapade auxquels Maddyness a eu la chance de participer.

Jeudi 6 juillet, 17h. Nous voilà partis pour deux journées et demi d’aventure à Audierne, en Bretagne. Le voyage, organisé par Office Riders et Swenson pour une poignée de startups, vise à leur offrir un cadre de travail inspirant, face à l’océan, pour leur permettre de stimuler leur créativité et leur productivité. À la clé : des activités comme le yoga, le surf, un cours de cuisine ou une balade en bateau, mais aussi la possibilité de pitcher son projet devant des professionnels du secteur. Une opération qui a attiré bon nombre de startuppers en recherche d’inspiration. Au final, 6 équipes ont remporté leur ticket d’entrée pour cette escapade : Bonanza, Happiness Watchers, Klap N Play, Swilo, Beesbusy, et CforGood.

officeriders

Et pour mener à bien cette opération, rien de mieux que de s’entourer de partenaires de choix : des startups, à commencer par Drivy qui a offert un “bon” de location d’un véhicule aux participants. Les six équipes participantes, issues de Paris, Nantes ou bordeaux, ont ainsi pu louer des vans pour se rendre, non sans difficultés pour certaines, sur la pointe bretonne. À 5h du matin, tout le monde est finalement arrivé, et couché. 

Sea, pitchs and sun

Mais c’est le lendemain que les choses sérieuses ont enfin pu commencer. Après un réveil matinal, c’est pendant un petit déjeuner concocté par Grønt, partenaire de l’aventure et spécialiste de la cuisine scandinave, que les équipes ont enfin pu faire connaissance, et s’inscrire aux premières activités de la journée : yoga sur la place ou, pour les plus courageux, pilates. Les équipes se répartissent, et la journée peut enfin débuter !

yoga out of office

Le soleil est au rendez-vous, les activités plaisent aux équipes. Difficile par la suite de se remettre au boulot dans ces conditions. Tout le monde joue pourtant la carte du sérieux, et chaque équipe part ensuite s’installer dans l’une des salles mises à disposition par la Swenson House pour deux heures de travail collectif autour de projets personnels. L’occasion de découvrir ce que chacun fait, d’échanger sur des outils et des techniques de travail, et même d’attraper quelques “tips” avant de profiter, après la pause déjeuner (encore organisée par Gront), d’un skype avec Mathieu Daix, cofondateur de Daphni.

Si les jeunes pousses semblent d’abord déçues de ne pas pouvoir échanger en tête à tête avec lui, l’ancien de France Digitale les fait rapidement revenir à la raison et donne d’emblée le ton : le fonds refuse 99% des candidatures, pour la plupart des startups auxquelles il ne peut pas apporter de valeur.

“Désormais les entreprises qui investissent dans les fonds le font pour l’innovation et non plus pour l’argent”

Chaque équipe s’applique alors à dérouler en cinq minutes, comme le veut la coutume, les points clés de sa startup. Certains sont encore en bêta, d’autres cherchent à faire évoluer leur modèle du B2B au B2C, d’autres encore préparent une levée de fonds… Les pitchs s’enchaînent et aucun ne se ressemble. Les retours de Mathieu Daix, eux, qu’ils leur soient directement adressés ou non, permettent à chaque jeune pousse d’affiner sa stratégie, mais aussi de mieux comprendre le fonctionnement des investisseurs : “Désormais, les entreprises qui investissent dans les fonds le font pour l’innovation et non plus pour l’argent“, explique-t-il, avant d’ajouter qu'”avec Daphni, on essaie d’être un maximum ouverts et transparents, pour faire changer les mentalités du secteur et être une marque qui parle aux entrepreneurs“.

pitch daphni

Trois heures d’échanges et de conseils qui ont permis de clore la journée sur une note sérieuse avant la reprise des festivités. Excuse My Party, partenaire du week-end et plateforme collaborative de soirées entre particuliers, a ensuite pu prendre en main la soirée, en proposant cocktail, concert et DJ Set. L’occasion pour tous de se retrouver autour d’un verre, d’échanger sur ses projets respectifs, mais aussi de défendre ses couleurs lors d’un grand tournoi de beer-pong !

Une soirée qui n’a pas laissé place, par la suite, à beaucoup d’heures de sommeil. Le lendemain, à la première heure, les startups ont été conviées a un programme chargé : session de surf matinale, cours de cuisine avec Kitchen Trotter, et découverte de la baie en bateau avec Click&Boat. Il est déjà temps de repartir chacun de son côté, épuisés mais la tête remplie de nouvelles idées.

out of office

“Rencontrer des personnes passionnées et passionnantes dans un cadre informel”

Mais qu’en ont vraiment pensé les jeunes pousses ? “Le concours a été un premier bon test. Il nous permis de challenger la réactivité et la fidélité de notre communauté. En parallèle, cela nous a poussé à trouver de nouveaux leviers pour créer de l’engagement”, explique Victor Cuquemelle, cofondateur de Happiness Watchers. 

L’entrepreneur, qui a profité de du week-end pour  tourner un épisode de la web-série qui accompagnera leur lancement en septembre, a finalement vu en cette escapade l’occasion d’échanger plus librement sur les challenges des startups participantes, d’imaginer plusieurs pistes de partenariats, de découvrir de nouveaux services et outils à tester et adopter, le tout “dans un contexte plus intimiste que d’autres événements networking et avec une très bonne ambiance”.

L’équipe de Bonanza, de son côté, a décidé de tenter l’expérience afin de prendre du recul sur son projet et se faire challenger par les autres startups présentes. “Et quoi de mieux que de le faire au bord de l’océan sous le soleil, entre une session surf et un cours de yoga !”, se réjouit son cofondateur Mathieu Marziou. Au final, l’équipe se dit très satisfaite “des échanges et des retours que nous avons eu sur notre produit, à la fois de la part des startups présentent, mais également des intervenants lors du week end !”. À la clé pour l’équipe : la mise en place de partenariats avec certaines startups, “notamment avec Excuse My Party qui nous a aidé à couvrir un événement que nous avons organisé la semaine dernière“, explique Mathieu.

Enfin, Matthieu Baillargé, cofondateur de Swilo, se dit ravi d’avoir pu rencontrer des personnes passionnées et passionnantes dans un cadre informel, “ce qui a grandement facilité la prise de contact et les échanges”. L’équipe prévoit déjà de recontacter plusieurs équipes présentes “pour étudier de possibles partenariats” et envisage également de retourner passer quelques jours à la Swenson House pour y travailler et surfer : “Les Team Retreats sont un format que nous avons toujours eu à coeur d’organiser depuis la création de Swilo et qui se prêtent particulièrement bien à notre positionnement ‘surf trip’. Coordonner ça avec d’autres équipes et sur une période un peu plus longue ferait un mix parfait entre changement d’air, networking et team building”, conclut-il.
 

 
  • Franck Brunet

    Envie de liberté ? Alors travaillez, voyagez et vivez de votre passion.
    Alors créez votre société en Irlande et développez votre activité partout dans le monde….en étant libre !

    Ceci s’adresse aux Entrepreneurs, freelances, indépendants, Digital Nomads, les sellers de marketplace et je n’oublie pas les acteurs du MLM…
    http://www.societe-france-irlande.com

    #ireland #Irlande #creersasocieteenirlande #digitalnomad #freelance #gagner #ecommerce #holding #entrepreneur #bitcoin #mlm #startup #creer #Amazon #Ebay #comptebancaire #offshore