Retour en haut
Business

#EdTech Avec The Hacking Project, apprenez à coder (gratuitement) en seulement trois mois

#EdTech : Avec The Hacking Project, apprenez à coder (gratuitement) en seulement trois mois
par

Félix Gaudé et Charles Dacquay ont créé ensemble The Hacking Project, une école de code gratuite. Sur le modèle du peer-learning de l’école 42, ils souhaitent changer la façon d’apprendre où l’élève n’est plus passif mais actif. La seule limite de ce modèle reste la motivation.

Savoir coder est une compétence rare et très recherchée par les employeurs. Félix Gaudé, product manager, est à l’initiative de la création d’un groupe pour apprendre à coder grâce à une formation intense mais courte alimentée par des ressources disponible en ligne gratuitement. Dans cette session, il rencontre Charles Dacquay, un entrepreneur, avec qui il lance The Hacking Project, un modèle plus poussé que la première session qu’ils ont partagé.

thehackingproject

Sur le principe du “peer-learning” de 42, cette école de code gratuite souhaite changer la façon d’apprendre et d’éduquer l’élève. “L’élève n’est plus passif, mais actif dans son processus d’apprentissage. C’est aussi un modèle qui permet de former un grand nombre d’élèves pour un coût très faible” confie Charles Dacquay. The Hacking Project donne les ressources nécessaires à l’élève pour réaliser, par la suite, des projets dans un temps imparti. La formation est aussi basée sur l’entraide, la collaboration et l’entente pour se former rapidement et étendre ses compétences.

 Mélanger les parcours permet aux gens de voir concrètement les apports du code 

Charles Dacquay, cofondateur de The Hacking Project

“Un sales apprendra à un marketeux comment le code a changé son automatisation de CRM, et le marketeux pourra montrer l’intérêt de l’A/B testing avec des sites qu’il pourra faire à la volée”. Aucune condition particulière pour se former, les fondateurs veulent de la mixité. Les élèves peuvent donc avoir en 17 et 65 ans et savoir parler un peu anglais. La motivation, la curiosité et la détermination sont les clés du succès pour réussir dans cette formation qui peut occuper 10 heures de travail par jour. En journée ou en nocturne, l’élève doit être disponible pendant 11 semaines pour apprendre. “C’est une expérience de la vie différente. D’ailleurs Steve Jobs le disait : apprendre à coder c’est apprendre à penser” confie Charles Dacquay.

the-hacking-project2

À la fin de chaque session, l’école propose du travail. En échange de cette mise en relation, elle est gratifiée par la société qui recrute. Les élèves peuvent faire des dons en fin de formation. Aujourd’hui, les fondateurs vont plus loin en proposant des cours payants en entreprise. Prochaine session ouverte à tous : à l’automne prochain ! 

Banniere 610x120 Educ

Rendez-vous le 4 octobre 2017 chez Google, pour le MaddyTalk consacré au futur de l’éducation.

Mots clés : code, The Hacking Project