Retour en haut
Partenaire

#Concours La SNCF lance MoveTech pour inventer la mobilité de demain

#Concours : La SNCF lance MoveTech pour inventer la mobilité de demain
par

La SNCF lance son appel à projets MoveTech pour améliorer l’expérience client dans l’ensemble des cas de mobilité qu’elle propose. À la clé pour les trois startups lauréates, une dotation financière et l’accès à des programmes d’accompagnement, dont le Numa Scale Hub à Station F.

Un voyage mais pas une expédition, voilà la manière dont nous devrions envisager nos déplacements demain. C’est en tout cas ce à quoi oeuvre la SNCF. L’entreprise publique lance son MoveTech Startup Challenge pour améliorer l’expérience client dans l’ensemble des cas de mobilité qu’elle rend possibles. “Nous voulons proposer à nos clients une expérience fluide et multimodale, explique le groupe de mobilités. Cela passe par de nouvelles propositions qui pourront s’appliquer aux différents cas d’usage de nos clients.”

L’objectif de la SNCF ? Devenir un “intégrateur de mobilités“. L’entreprise ferroviaire n’exclut d’ailleurs pas de dupliquer des bonnes pratiques venant d’autres métiers, comme la livraison ou même l’assurance, avec lesquels elle partage des problématiques similaires. Le concours s’axera ainsi autour de quatre thématiques majeures : l’information aux voyageurs et la planification des déplacements, des services personnalisés et uniques, une expérience fluide et interactive ainsi que tous les autres enjeux liés aux déplacements quotidiens (paiement, billetterie, assurance…).

Rails 2

L’expérience client au coeur du concours

À l’instar d’autres secteurs, la SNCF est confrontée aux nouveaux usages de ses clients et notamment l’essor de la “mobility as a service” : moins portés sur la propriété mais davantage focalisés sur le service qui leur est apporté, les Français délaissent petit à petit un mode de transport unique pour privilégier des solutions qui panachent plusieurs modes de transport si cela leur permet d’optimiser leur temps. C’est pour cela que la SNCF a déjà développé des partenariats pour enrichir son offre à destination des clients, comme avec le voiturier Ector ou certaines sociétés de VTC, par exemple.

A relire : Comment l’expérience client et l’intermodalité sont au cœur de la stratégie du groupe SNCF

Le concours est ouvert à la fois aux projets ayant une certaine maturité comme aux idées les plus novatrices. Pour preuve, le concours n’est pas seulement dédié aux startups mais aussi aux candidats libres : agents SNCF, freelances, étudiants… bref, aux inventeurs de tout poil.Les 10 projets retenus dans la catégorie “candidats libres” feront l’objet d’un accompagnement lors des SPRINT DAYS, 2 jours de développement et de prototypage avec l’aide d’experts SNCF du 27 au 29 octobre. Les meilleurs seront récompensés et pourront gagner jusqu’à 10 000 euros sous forme de dotations financières et/ou de cadeaux. “Notre objectif est de mettre en oeuvre ces idées le plus rapidement possible“, précise l’entreprise.

Quant aux 6 startups finalistes, elles seront invitées à pitcher lors d’un Demo Day prévu le 19 décembre. Les trois projets lauréats remporteront une dotation financière de 5000, 10 000 ou 15 000 euros et pourront intégrerun programme d’accélération parmi ACT 574NUMA Scale Hub at Station F et le Programme “Jeune Pousse” SNCF Développement. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 15 octobre.

Intéressés ?

POSTULEZ ICI

Maddyness, partenaire média de SNCF

Mots clés : concours, mobilité, SNCF, transport