Retour en haut
Business

#Tribune Le groupe Solocal entrave-t-il le développement de Partoo ?

#Tribune : Le groupe Solocal entrave-t-il le développement de Partoo ? Photo, Yeshi Kangrang, Unsplash
par

Le fondateur de partoo pense que depuis quelques mois, les Pages Jaunes profitent de la force de leur annuaire pour essayer d’entraver le développement de sa startup.

Nous envisageons une action en justice. Autofinancée et en forte croissance, Partoo permet à la fois aux réseaux de milliers de points de vente et aux commerces indépendants d’optimiser leur présence en ligne. Notre produit principal, le Presence Management a déjà convaincu près d’une centaine de grands groupes Français : depuis leur interface sur le site Partoo, nos clients peuvent mettre à jour leurs horaires, numéros de téléphone et autres informations, qui sont automatiquement synchronisées sur des dizaines de sites essentiels pour leur activité comme Google, Apple Plans, Waze, Foursquare, etc.

En moins de trois ans, Partoo est devenu l’un des principaux acteurs français en matière de référencement local. Grâce à Partoo, les commerces locaux peuvent offrir une meilleure expérience aux internautes, qui sont sûrs de trouver les bons horaires partout… enfin presque… Un des sites essentiels, pagesjaunes.fr sur lesquels nous permettons d’actualiser les informations de nos clients a décidé de nous empêcher de travailler en bloquant nos mises à jour. Depuis près d’un an, nous rencontrons de nombreuses difficultés avec le groupe Pages Jaunes Solocal qui, pour redresser ses activités, a lancé un service concurrent de diffusion d’informations tout en possédant l’un des annuaires les plus importants du marché.

Une dégradation de la qualité de service

Fort de cette position, le groupe Solocal a, dans un premier temps, fortement dégradé sa qualité de service pour toutes les entreprises voulant procéder à des mises à jour normalement gratuites sur son site. Dans un deuxième temps, les équipes de Pages Jaunes ont démarché nos clients un à un pour leur indiquer qu’ils étaient les seuls à pouvoir mettre à jour les informations sur leur annuaire. Ainsi, ce sont plus de 30 000 établissements qui constatent leurs informations incorrectes sans pouvoir les mettre à jour simplement.

Pourquoi un annuaire, dont le métier est justement d’indiquer aux utilisateurs des informations les plus justes possibles, déciderait de ne plus accepter les mises à jour de Partoo et ses clients ? Tuer la concurrence semble être une bonne raison… À l’heure où les grandes entreprises apprennent à travailler avec des startups plus agiles, Pages Jaunes fait le choix inverse en cloisonnant son marché et en bloquant l’accès à un service. Nous avons vraiment l’impression que pour rassurer ses actionnaires, Pages Jaunes est prêt à s’attaquer à des startups (dont Partoo) qui ne font qu’optimiser ce qu’ils auraient dû faire depuis des années. Nous allons défendre notre vision du marché pour nos clients. Nous considérons que Pages Jaunes abuse de sa position en détenant une infrastructure d’annuaire et en bloquant l’accès aux mises à jour de nos clients. Nous envisageons toutes les possibilités comme une saisine de l’Autorité de la concurrence car nous refusons cette situation et ces blocages. 

Mots clés : partoo, solocal
  • Startupeur75

    Full support

    • David

      Je suis un ancien de chez pages jaunes. Et sincèrement pages jaunes n’a pas besoin de cours sur l’agilité premièrement. Et deuxièmement le choix de bloquer la mise à jour des données pro (sur l’app) vient du fait d’un projet de grande refonte technique de l’application pour mieux intégrer ces outils. Solocal fait toujours appel à des start-up et prend très à cœur le fait de les soutenir.

      • Lucas Didier

        “pages jaunes n’a pas besoin de cours sur l’agilité” –> J’ai ri 😆
        Je connais plusieurs anciens de chez Solocal qui ont travaillé dans des départements “digitaux” et la lourdeur hiérarchique / complexité des procédures internes est une des causes premières de leurs départs…

  • Jan

    Incroyable qu’un groupe, en plus semi-public, abuse ainsi de sa position dominante pour freiner la concurrence !

  • NathLaupio

    Pour Info Solocal n’est pas un groupe semi-public mais bien totalement privé