Retour en haut
Business

#Media Découvrez les 5 startups finalistes du Tank Media qui font bouger les lignes du journalisme

#Media : Découvrez les 5 startups finalistes du Tank Media qui font bouger les lignes du journalisme Crédits photo : Edouard Ducos
par

Le Tank Media, futur lieu parisien dédié à l’émergence de nouveaux médias, vient d’annoncer les cinq finalistes en lice pour  son programme d’accompagnement. Ils pitcheront leur projet le 25 novembre prochain, dans l’espoir d’intégrer le Tank Media en avril. 

C’est un projet ambitieux qui verra le jour au printemps 2018 : un lieu dédié à l’émergence de nouveaux médias, au carrefour entre le journalisme, l’entrepreneuriat et l’innovation. Le Tank Media est né à l’initiative de Nicolas Vanbremeersch, (fondateur de l’espace de coworking parisien le Tank, président de Spintank), de Mathieu Maire du Poset (ancien DGA d’Ulule), de Damien Cahen (directeur du Tank), de Cécile Chalancon (directrice éditoriale de Spintank ) et de Morgiane Achache (Product manager UX) et de leur volonté de réinventer l’information au futur. Pour cela, des dizaines de journalistes, entrepreneurs, développeurs et photographes se sont réunis et ont confronté leurs envies pour imaginer ensemble et concrétiser leur idée de ce à quoi devrait ressembler du Tank Media qui ouvrira ses portes en avril 2018. 

Un programme d’incubation permettra à de nouveaux médias d’émerger et le Tank Media dévoile aujourd’hui les cinq finalistes en lice pour l’intégrer. Ils pitcheront leurs projets lors du premier évènement public du Tank Media, Browse. Une autre sélection  aura lieu en début d’année pour compléter cette première promotion du Tank Media. 

Disclose

Disclose est un média d’investigation qui se donne pour ambition de produire des enquêtes au long cours en équipe de deux à quatre journalistes, sous tous les formats (papiers, vidéo, photos,…). La particularité ? Il a été fondé sous forme d’association d’intérêt général et entend se financer par le mécénat. Le site sera bientôt disponible à l’adresse disclose.ngo. 

Les carnets de Kaïa

Les carnets de Kaïa est une plateforme qui imprime sous forme de carnet des articles longs écrits pour le web. L’objectif ? Donner une seconde vie à ces récits. Tous les mois, les abonnés reçoivent un récit choisi pour eux parmi les médias partenaires, imprimé dans un carnet. Kaïa a achevé cette été une levée sur Ulule, récoltant près de 7 000 euros, et est soutenu par Les Jours, L’Imprévu et le Quatre Heures. 

visuel kaia

Ekopo

Ekopo se veut un média expert de l’économie positive, qui publie les dernières actualités concernant les innovations éthiques et durables des organisations privées et publiques. Il s’adresse aux décideurs et parties prenantes en leur offrant une veille des informations sur la responsabilité sociétale des entreprises et l’intégration du développement durable dans leur modèle économique. L’objectif d’Ekopo est d’accompagner leur transition économique à impact positif à trois niveaux : social, sociétal et environnemental.

visuel ekopo

Les Croissants

Une matinale radio qui s’adapte à vos goûts, tel est le pari des Croissants. Mais l’application n’est pas un agrégateur, et l’équipe produit elle-même ses programmes ou achète les droits d’autres émissions peu diffusées (sport, météo, culture, économie). La version gratuite donne accès à 15 minutes par jour, et l’abonnement à 4,99 euros par mois donne accès à une matinale plus riche en contenus, ainsi qu’à l’accès à toutes les archives des chroniques et des matinales déjà écoutées.

visuel croissants

Ernest

Un pure-player dédié à la littérature, c’est un peu la rencontre entre deux mondes qui avaient vocation à ne jamais se croiser. C’est pourtant le pari d’Ernest, créé par David Medioni, ancien rédacteur en chef du pure-player Arrêt sur images. Ernest se veut comme un média qui parle de littérature, en ligne, et de manière accessible. Au programme : les coups de coeur des lecteurs, des témoignages de libraire, des lectures de poésies et des critiques sous formes d’affichettes, pour décloisonner les genres et démocratiser la littérature. 

visuel ernest