Retour en haut
Business

#MaddyREX Des BSPCE pour tous !

#MaddyREX : Des BSPCE pour tous !
par

Pourquoi papernest distribue des BSPCE à tous ses employés.

Lire l’article original de Philippe de la Chevasnerie sur Medium

Chez papernest nous avons une valeur très importante : go big or go home. L’ambition forte de simplifier la vie administrative de centaines de millions de personnes. Objectif ambitieux qui n’est réalisable qu’avec une équipe qui se donne à 200%, avec une niaque d’enfer. En tant que fondateurs, 30 mois après le début de notre aventure, nous sommes tous les jours impressionnés par le calibre, l’engagement, et l’efficacité hors-normes des individus qui ont décidé de rejoindre le projet.

Et nous avons voulu que chacun des membres de la team puisse non seulement vivre pleinement cette aventure mais surtout en profiter : pour cela que chaque nouveau CDI reçoit systématiquement des parts de papernest, quel que soit son poste, quelque soit sa séniorité, qu’il soit lead developper, product manager, “expert” papernest (service client), chef de projet, etc.

L’idée étant que chaque individu qui rejoint la grande famille papernest se sente investi de notre mission et qu’il puisse profiter pleinement de son succès. Dans cette optique, ce sont donc des Bons de Souscription de Parts de Créateurs d’Entreprise, les fameux BSPCE (l’équivalent des stock options / ESOP), que nous distribuons.

Et les retours ont été très positifs, au-delà même de nos attentes (évidemment personne n’allait se plaindre ;)). C’était un témoignage de confiance, et l’équipe nous l’a bien rendu !

Les difficultés rencontrées

Nous avons rencontré une difficulté significative : la pédagogie. Les “stock options / BSPCE / BSA “ sont des termes un peu jargonnants dont chacun comprend vaguement qu’ils permettent d’obtenir des parts, mais rares sont les personnes à vraiment bien comprendre cet instrument financier (même ceux qui en ont) !

En effet, les choses se compliquent dès que l’on commence à parler de cliff, de vesting, d’événement de liquidité etc… En plus, recevoir des BSPCE implique de signer plusieurs documents juridiques assez complexes. Notre mission chez papernest, c’est la simplification radicale des contrats pour nos utilisateurs. On s’est donc attelés à faire la même chose pour notre équipe !

Pour s’assurer que chacun comprenne bien ce qu’il reçoit et la manière dont marchent les BSPCE nous avons mis à disposition un résumé des BSPCE afin d’en expliquer les grandes lignes et surtout un commentaire détaillé de l’intégralité des documents juridiques pour expliquer le jargon en bon français et expliquer des clauses qui peuvent paraître à première vue inattendues.

Puis nous avons effectué plusieurs sessions de présentation et de questions / réponses afin d’être bien sûrs que tout le monde soit à la page ! Cela demande beaucoup de temps afin de rendre le plus clair possible quelque chose de compliqué, mais cela s’est avéré être absolument nécessaire.

Quelques startups en France qui montrent l’exemple

Notre cas n’est ni révolutionnaire ni même isolé, mais il demeure encore rare en France. Nous sommes fiers de suivre l’exemple donné par Criteo, ou Dashlane, pour ne citer qu’eux !

Criteo a été un précurseur en France avec 100% de ces salariés actionnaires.

Pourquoi n’est ce pas généralisé ?

Sans doute car les BSPCE touchent à la dilution, qui est un sujet pour le moins sensible : pour un fondateur, se faire diluer n’est jamais un événement agréable… ! Autant est-il “trendy” de faire une grosse levée de fonds sur-médiatisée (qui ne parle évidemment jamais de la part du capital “perdue” par les fondateurs), autant se diluer en BSPCE est moins à la mode.

En effet, le % détenu par les fondateurs est leur vrai salaire, ce qui est censé récompenser le risque pris. Contrairement à l’argent qui va et qui vient, chaque action “lâchée” est une action qui ne reviendra jamais : la cap table d’une startup est un jeu à somme nulle.

Et pour un entrepreneur, se diluer auprès d’un fonds est plus rassurant car plus valorisant, et surtout compensé par une belle somme sur le compte en banque de la boîte. Par contre, il n’y a pas de contrepartie aussi tangible et visible lorsque l’on distribue des BSPCE.

Chez papernest, nous trouvons que faire monter au capital tous nos salariés est un levier d’engagement puissant, permettant de faire converger les intérêts particuliers vers l’intérêt général. C’est aussi la meilleure manière de transmettre à tout le monde le goût du succès ! Et c’est cela qui à notre sens justifie cette dilution : nous croyons que la valeur créée par la distribution sera très vite et très largement compensée ! Si c’est un sujet qui vous parle, nous aimerions beaucoup lire votre point de vue, et n’hésitez pas à citer (ou vous auto-citer) les startups qui font la même chose en commentaire !

Mots clés : BSPCE, MaddyREX, Papernest