Retour en haut
Business

#Mobilité Avec leur média Détours, SEAT et Canal + ont inauguré la 1ère édition du Easy Mobility Challenge

#Mobilité : Avec leur média Détours, SEAT et Canal + ont inauguré la 1ère édition du Easy Mobility Challenge
par

En novembre dernier, Manoël Roy et son service de voiturier Ector remportaient le concours Easy Mobility Challenge, organisé par SEAT et Canal plus au travers de leur média Détours. L’occasion pour Maddyness de faire le point sur le nouveau visage commun de ces deux entités que tout semble opposer.

“Innovation is Everywhere”. Cette citation n’aura jamais été tant d’actualité que ces dernières années. Une très grande majorité de secteurs ont vu, parfois à leur dépend, les cartes être rebattues par l’arrivée de nouveaux projets, portés par des makers toujours plus innovants. Notre quotidien s’en est vu changé, même bouleversé, de l’alimentation à la santé en passant par l’éducation, le divertissement ou encore le travail. 

Et c’est sur cet enjeu de changement du monde dans lequel nous vivons qu’ont décidé de se baser Canal Plus et SEAT pour créer Détours, un média conçu comme un cabinet de curiosité et traitant de la découverte, du voyage, ou encore de la technologie. “Nos deux marques se retrouvaient déjà à l’époque dans ces valeurs communes de technologie, d’innovation, le tout avec un discours simple et décalé, et une vision différente du monde qui nous entoure”, explique Anne Lainé, Directrice Marketing.

Lancé en 2015 avec pour signature « l’inspiration pour destination », celui-ci est entièrement construit autour de contenus représentatifs de leurs valeurs communes : l’innovation, bien évidemment, mais aussi la technologie utile, “celle qui nous simplifie la vie”, précise Diego Bunuel, directeur de la Canal brand factory et des documentaires du groupe CANAL+. Le but de Détours est de pouvoir proposer des contenus variés certes, mais toujours avec un volet lié à l’innovation car c’est vraiment ce qui est en fait l’identité. Ainsi, nous traitons tous les sujets (lifestyle, culture, musique, mobilité) mais généralement en passant par les portraits de ceux qui pensent différemment le monde d’aujourd’hui pour améliorer notre quotidien de demain.

Et parmi les sujets particulièrement mis en avant par Détours : la Smart City. Un marché plein de promesses, dans lequel se retrouve SEAT. Le constructeur automobile a en effet fait évoluer, ces dernières années, son offre produits et surtout sa vision quant au rôle de l’automobile au quotidien. “Pour la marque, cette collaboration dans Détours est l’occasion d’exprimer son changement de vision et d’état d’esprit. Une vision plus proche et plus servicielle de l’automobile, réfléchie et adaptée à nos besoins d’aujourd’hui en termes de mobilité.  Et nous nous retrouvons dans cette vision partagée et exprimée dans Detours”, détaille Diego Bunuel.

Une collaboration si fructueuse que le groupe médiatique et le constructeur automobile décidaient, il y a quelques mois, de lancer le Easy Mobility Challenge, un concours dédié aux makers français les plus innovants dans le secteur de la mobilité et de l’automobile : “Ces makers sont très importants pour nous car ils représentent vraiment une nouvelle génération d’entrepreneurs qui cherchent à gommer les contraintes de notre société actuelle pour nous rendre la vie plus simple, que ce soit dans les domaines de la mobilité, ou de la vie quotidienne”, explique Anne Lainé.

De quoi offrir une belle vitrine à de beaux projets qui facilitent notre quotidien, sans pour autant entrer dans le schéma habituel des structures d’accompagnement : “Détours n’a pas vocation à devenir un incubateur au sens strict du terme, mais il soutient et accompagne les démarches innovantes sur ce thème et nous avons d’aillleurs régulièrement travaillé cette année sur le soutien de projets qui sortent de l’ordinaire et qui nous intéressent avec Kiss Kiss Bank Bank”, explique Diego Bunuel.

10 candidats, repérés par SEAT et Détours, ont ainsi été présentés aux internautes sur la plateforme Détours et soumis à un système de votes trois semaines durant. Seuls 5 d’entre-eux ont ensuite été sélectionnés pour venir pitcher leurs projets devant un jury d’experts, composé de Diane Larramendy, Guillaume Gibault, Vincent Ricordeau et Brice Renvoizé. Ces derniers ont finalement récompensé la startup Ector, fondée par Manoel Roy, pour la qualité de sa prestation, la pérennité de sa startup, le degré de facilitation du quotidien de son projet et le fait que celui-ci réponde à un véritable besoin.

“Nous sommes très contents de cette opération qui a pu révéler des potentiels très intéressants sur ces sujets de mobilité qui nous tiennent à cœur. C’est également très agréable de pouvoir accompagnement le développement et la mise en marche d’une start-up comme Ector”, se réjouit Anne Lainé. “Les candidatures étaient d’excellente qualité, avec des projets qui nous ont passionnés”, ajoute Diego Bunuel.

Un enthousiasme qui pousse désormais les deux entités à voir plus loin, qui envisagent déjà de réitérer l’expérience : “Nous pensons déjà à l’année prochaine, probablement en gardant la même thématique, et en renforçant d’une part le rayonnement de l’opération en proposant une association à d’autres médias digitaux qui traitent de l’innovation, mais aussi en renforçant notre accompagnement aux candidats qui seront je l’espère encore plus nombreux”, conclue Diego Bunuel.