Retour en haut
Accélérateurs

#YesWeCrowd NUMA se donne 4 ans pour accélérer 700 startups dans le monde entier

#YesWeCrowd : NUMA se donne 4 ans pour accélérer 700 startups dans le monde entier
par

Quelques semaines après avoir annoncé le lancement de NUMA Moscou en Russie, NUMA souhaite aller encore plus loin dans son développement et se lance à la conquête des écosystèmes du monde entier. En effet, l’ambition pour la marque dans les 4 prochaines années, est de marquer son territoire et de poser ses valises dans 15 écosystèmes et d’accélérer 700 startups.


Participer à la transformation numérique de 250 grandes entreprises, telle est l’ambition du NUMA dans les prochaines années (juxtaposition des mots Numérique et Humain), une marque qui a été lancée en 2013, mais dont les origines remontent à 2008, lors que le premier espace de coworking français ouvre ses portes sous le nom de La Cantine. Portée par une structure baptisée à l’époque Silicon Sentier – faisant référence à la fois à la Silicon Valley mais aussi au quartier parisien du Sentier – ce modèle d’innovation unique a su construire une marque forte.

Depuis 2011, l’accélérateur de startup Le Camping a joué un rôle important dans le développement de la marque. Avec 76 startups mentorées (dont 90% sont toujours en vie), le dispositif d’accompagnement va ouvrir pour la première fois ses portes à une vingtaine de startups à partir du 1er mai prochain (au lieu d’une douzaine auparavant). En quelques années, NUMA a prêché la bonne parole : le numérique peut être un vecteur de croissance pour toute la société. Ainsi, l’association a su fédérer tous les acteurs d’un écosystème numérique en devenir (startups, grands groupes, PME, communautés et institutions publiques) leur permettant de grandir ensemble et de s’apporter des bénéfices mutuels.

De l’association à l’entreprise

Depuis le 22 mai 2015, la statut associatif n’est plus. NUMA est maintenant un acteur privé et comme tout entreprise, la marque répond maintenant à une logique économique. A la manière d’une startup, NUMA va ouvrir son capital (détenu pour le moment à 100% par ses 23 salariés) à hauteur de 12,5% à destination des investisseurs. Pour cela, une campagne de financement participatif baptisée YesWeCrowd a été ouverte sur le site SmartAngels jusqu’au 5 juin 2015. Accessible à partir de 500 euros, l’objectif de cette opération est de boucler un premier tour de table de 100 000 euros.

Pour expliquer sa nouvelle identité et communiquer à propos de l’opération YesWeCrowd, NUMA organise tous les mardis à 19h des Meetup au RDC du 39 rue du Caire à Paris.

Mais le crowdfunding n’est pas la seule source de revenus potentiels. Le programme d’accélération change aussi de modèle puisque NUMA prendra 3% des startups sélectionnées pour son programme. Un pourcentage qui pourra aller jusqu’à 6% d’ici 2019, lorsque l’ambition des 700 startups accompagnées dans 15 écosystèmes différents sera atteinte. Enfin, si les grands groupes font également partie de la stratégie de NUMA, ils n’en sont pas moins des clients fidèles. En 2015, NUMA revendique avoir accompagné plus d’un tiers des entreprises du CAC40, notamment sur les questions de la transformation numérique. Si en 2014, le chiffre d’affaires était de 2,65 millions, celui-ci devrait atteindre 13 millions d’euros en 2019.

yeswecrowd

Nouvel élan et nouvelle ambition pour cette marque Made in France, qui souhaite s’installer en Amérique du Sud, Asie ou encore Afrique. La France a sans doute été la version beta d’un NUMA encore en phase d’amorçage. A l’image de l’histoire d’une startup, cette phase d’accélération prendra tout son sens, une fois la première levée de fonds bouclée. Développement commercial et internationalisation, un NUMA nouveau prend son envol.



Crédit Photo : Romain Saillet
Mots clés : Numa