Retour en haut
Mentoring

#Management 6 conseils pour structurer un discours et optimiser la prise de parole en public

#Management : 6 conseils pour structurer un discours et optimiser la prise de parole en public
par

Pour la quatrième semaine consécutive, Maddyness vous propose les trucs et astuces pour une prise de parole réussie. Ceux-ci sont répartis en 6 grandes étapes : Se connaître, S’accepter, Humaniser son discours, Structurer ses idées, Captiver son auditoire, et Interagir avec les autres. Après les 3 premières étapes “se connaître“, “s’accepter” et “humaniser son discours“, place cette semaine à une étape importante : Structurer ses idées ! Article proposé par Hugues Deschaux, chroniqueur sur BFM Business et fondateur d’Alloquor.


Structurer ses idées, c’est atteindre plus facilement les objectifs que l’on s’est fixé avant son intervention. C’est être clair et précis pour que son auditoire comprenne rapidement les messages que vous souhaitez lui donner.

Préparer ses interventions

Organiser son discours, c’est tout d’abord préparer son contenu. Avant de prendre la parole, réfléchissez bien et soyez capable de répondre à ces 3 questions essentielles :

  • A qui mon discours s’adresse-t-il ? Quel va être la typologie de mon public ? Qui est-ce que je souhaite toucher ?
  • Quel(s) message(s) est-ce que je souhaite faire passer ?
  • Comment vais-je faire passer ce(s) message(s) ? Par quel biais ? Quel impact ?

Ces 3 questions sont essentielles avant toute prise de parole, qu’elle soit improvisée ou non. Les meilleurs orateurs, même lorsqu’ils doivent s’exprimer de manière imprévue, auront toujours une idée bien précise de la direction que devra prendre leur discours.

Préparer ses interventions, c’est donc donner du sens à vos mots et se poser les bonnes questions pour apporter les bonnes réponses à votre public.

S’appuyer sur des notes utiles

Les notes ne sont pas toujours obligatoires, bien évidemment, mais, chez certaines personnes, elles peuvent aider à rester focalisé sur le contenu de leur discours. Si vous vous sentez plus à l’aise avec des notes, n’hésitez pas à en faire usage mais encore faut-il respecter quelques règles pour ne pas perdre l’attention de votre public ou brouiller votre message avec une lecture trop insistante.

Là encore, quelques règles simples vous permettront de rendre vos notes discrètes et efficaces :

  • N’écrivez pas de phrases sur vos notes mais des mots-clés qui vous serviront à rebondir durant votre intervention. Les phrases ont tendance à brouiller l’esprit et la parole.
  • Ecrivez le sommaire de votre intervention pour n’oublier aucune partie et ne pas mélanger l’ordre de passage de vos parties.
  • Faites des notes courtes, claires et précises qui ne vous déstabiliseront pas pendant votre intervention.

S’appuyer sur des notes utiles, c’est donc mettre toutes les chances de son côté pour ne pas perdre le fil de son intervention et la dynamiser au maximum.

Choisir le bon support pour son intervention

Si vous avez préparé correctement le contenu de votre discours et répondu aux 3 questions citées précédemment, ce dernier point ne doit pas être difficile. En effet, en fonction de votre cible, privilégiez le support le plus adéquat pour illustrer vos propos. Dans beaucoup de cas, aucun support vaut mieux qu’un support inadapté !

Prenez également en compte le message que vous souhaitez faire passer et comment vous souhaitez le faire passer. Le support que vous choisirez devra répondre au mieux aux attentes de votre public avant de répondre aux vôtres.

Structurer ses idées, c’est donc se poser les bonnes questions et mettre toutes les chances de son côté pour atteindre les objectifs que vous vous êtes fixé avec votre prise de parole.

Crédit Photo : Shutterstock

Mots clés : Hugues Deschaux