Retour en haut
Concours

#HealthTech : Avec 109 dossiers reçus, le jury EDF Pulse sonde ce que sera la santé de demain

#HealthTech : Avec 109 dossiers reçus, le jury EDF Pulse sonde ce que sera la santé de demain
par

Plongez dans les coulisses de la catégorie “E-santé” des prix EDF Pulse avec la jurée Nathalie Bissot-Campos, directrice de la communication de l’association AMFE (Association Maladies Foies Enfants) et bénévole au Club Digital Santé.


Nathalie Bissot-Campos jurée des Prix EDF Pulse, est bénévole au sein du Club Digital Santé, un think tank auquel participent des influenceurs qui s’intéressent de près à la e-santé et dont le rôle est de “découvrir les nouveautés et les nouveaux services dédiés aux patients dans tout l’écosystème de la e-santé”.

Quelles innovations feront la santé de demain ?

Depuis quelques années, le “quantified self” fait fureur. Pouvoir suivre sa santé, de manière autonome, et adapter son comportement en fonction des résultats, séduit un nombre grandissant d’individus, de tous âges. L’information précieuse que ce tracking permet de récolter peut aussi être remontée à son médecin, à son pharmacien, ou à tout autre personnel de santé qui suit un patient pour permettre à ces derniers de mieux juger leur condition et de ne pas uniquement avoir une vision à un instant T d’une situation de santé. Utile également pour réduire les coûts, tout l’enjeu de la santé connectée n’est pas in fine de s’auto-diagnostiquer et de s’auto-guérir mais bien d’apporter une aide pertinente au personnel de santé.

Les technologies mises au point aujourd’hui sont également une aubaine pour résoudre en partie le problème des déserts médicaux en permettant le suivi et les consultations à distance. Qu’ils soient à destination des professionnels ou du grand public, c’est cette orientation qui ressort majoritairement des dossiers présentés avec des outils de diagnostic à distance, d’aide à l’autonomie et à la rééducation, de télémédecine, de tracking etc.

“La catégorie e-santé du prix EDF Pulse a rencontré un véritable succès, nous avons analysé 109 projets, ce qui m’a permis de découvrir de nouvelles startups alors que j’effectue pourtant une veille active. C’est un bon moyen de benchmarker ce qui se fait au niveau européen et de nombreuses startups européennes prévoient de s’installer en France pour développer leurs projets, c’est une chose dont je n’avais pas pris conscience avant de participer à ce jury” , explique Nathalie Bissot-Campos.

Sur les 109 dossiers, 70 ont été retenus en première phase de sélection par le jury, composé d’experts d’EDF et d’experts extérieurs comme Florence Ghrenassia de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris, Celia Hart de CEA Investissement, Alain Horvais de Kurma Partners ou encore Corinne Marsolier d’Angels Santé. Si chaque juré avait ses propres critères, les bons dossiers sont assez rapidement sortis du lot :

J’ai choisi tout d’abord en me concentrant sur le côté innovant, explique Nathalie Bissot-Campos. J’ai privilégié les projets que je ne connaissais pas ainsi que la cible visée : est-ce que le projet n’est pas trop niche, quel rayonnement peut-il avoir ? Les médecins généralistes ne croient pas toujours aux outils de la e-santé, mais l’innovation peut réellement les aider lors des consultations et cette idée d’outil au diagnostic est intéressante à suivre.”

Après le projet DAMAE, qui remportera cette 3ème édition des Prix EDF Pulse ? Rendez-vous en fin de semaine pour découvrir les demi-finalistes.

Maddyness est partenaire média des prix EDF Pulse
Crédit photo : Shutterstock