Retour en haut
Entrepreneurs

#FinTech Portrait de Michael Goldman, PDG de MyMajorCompany et Tipeee

#FinTech : Portrait de Michael Goldman, PDG de MyMajorCompany et Tipeee
par

Pionnière du financement participatif en France dès 2007, la plate-forme MyMajorCompany a connu ces dernières années un développement si significatif qu’elle est maintenant devenue n°1 de ce secteur. A la tête de cette entreprise innovante, Michael Goldman, 35 ans, a largement contribué à l’essor de l’outil sur de nombreux domaines : patrimoine, cinéma ou encore littérature. Portrait.


Michael Goldman interviendra le 26 novembre 2014 lors de la sixième édition de Startup Keynote, le cycle de conférence à l’esprit startups. La billetterie est actuellement ouverte, n’hésitez pas à vous inscrire.

Michael Goldman, un pionnier et stratège

Pour le grand public, MyMajorCompany (MMC) est la plate-forme qui a avant tout fait émerger de nombreux artistes comme Grégoire, Irma ou encore Joyce Jonathan. Derrière cette société se cache un trio d’entrepreneurs (Sevan Barsikian, Anthony Marciano et Michaël Goldman) qui ont tout de suite senti le potentiel du crowdfunding en France. Aujourd’hui, MMC revendique une communauté de 440 000 membres, dont 40% de femmes, largement représentés au sein de la tranche 25-35 ans. Au total, ce sont plus de 18 millions d’euros qui ont été collectés à travers les campagnes lancées par les internautes eux-mêmes.

Si Michael Goldman peut se targuer d’être à la tête d’une entreprise à succès, c’est aussi grâce à des choix stratégiques qui ont été faits tout au long de l’aventure. En effet, en s’ouvrant à l’univers du patrimoine en novembre 2012, MMC a su casser son image traditionnelle de label musical pour devenir une plate-forme généraliste de financement participatif.



Serial Entrepreneur

Passionné de musique et de culture internet, Michael Goldman présente tous les symptômes de serial-entrepreneur depuis qu’il s’est lancé dans une nouvelle aventure avec Tipeee. Cette fois-ci, il ne s’agit plus de financement participatif à proprement parlé, mais de micro-financement à destination des jeunes talents qui s’auto-produisent sur internet, et notamment par le bais de YouTube. Après une expérience solide dans le domaine des FinTech, Michael souhaite offrir un nouveau service de monétisation basé sur le tip (le pourboire, d’où le nom de Tipeee), un concept importé des Etats-Unis. Si MMC s’inspire de Kickstarter, Tipeee est le copycat de Patreon.

Concrètement, ce nouvel outil lancé officiellement le 12 décembre 2013 a pour vocation de soutenir tous les créateurs de contenus en ligne (YouTubeur, auteur de strip BD, podcasteur, éditeur de fanzine, blogueur, artiste de rue…) qui demandent l’appui de leur public. Concrètement, l’outil permet à tout artiste de créer son espace en présentant ses créations et en indiquant le rythme de production. Ainsi, les internautes pourront définir un montant par mois (à partir de 1 euro) qu’ils souhaitent reverser à chaque fois que le créateur met une nouvelle production en ligne. Pour éviter les abus et les dépassements de “forfait”, il est possible de préciser le montant maximal par mois à ne pas dépasser.

Depuis son lancement en décembre 2013, plus de 300 créateurs ont déjà adopté Tipeee et plus de 100 000 euros leur ont été reversé en quelques mois. Un joli début pour cette nouvelle plateforme inédite et pionnière en Europe.