Retour en haut
Entrepreneurs

#Voyage Top 5 des startups qui surfent sur la vague touristique en Chine

#Voyage : Top 5 des startups qui surfent sur la vague touristique en Chine
par

100 millions de touristes chinois ont voyagé à l’étranger en 2014, un chiffre qui ne va faire qu’augmenter dans les prochaines années et même doubler d’ici 2020 selon les experts du domaine. La majorité de ces touristes préparent leurs voyages sur Internet. C’est pourquoi les revenus générés par le tourisme en ligne explosent en Chine, ils ont atteint 2850 milliards de yuans en 2013. Article proposé et rédigé par par Thibaud André, consultant – analyste chez Daxue et SJ Grand.


Et voici 5 startups qui profitent du boom touristique dans le pays :

Ctrip

C’est le site leader du tourisme en ligne chinois, créé en 1999, l’entreprise détient plus de 50% des parts de ce marché depuis 2010. Au deuxième trimestre 2014 l’entreprise en détenait toujours 54,2% selon Fayuke.

Le site est connu pour ses services de qualité et son système d’évaluation d’hôtels mais surtout pour sa politique de prix très bas. Il est donc très populaire dans le pays, mais pas uniquement puisqu’une dizaine de langues sont disponibles pour surfer sur le site.

Qunar

Qunar est le challenger principal de Ctrip, à qui il livre une guerre sans merci sur les prix. Ce site au nom chinois évocateur (puisqu’il signifie littéralement « où va-t-on? »), a le vent en poupe. En effet selon iResearch, son application est celle qui a attiré le plus d’utilisateurs chinois de l’Internet sur mobile avec 2 millions de visites par jour entre Avril et Juin 2014.

Créé en 2005 à Beijing, le site a été racheté à 55% par Baidu en 2011 pour 306 millions de dollars. Un gros coup de pouce pour le site qui n’avait jusque-là eu qu’une visibilité en ligne très faible.

En savoir plus : Qunar

Qyer

Les touristes chinois aiment se renseigner auprès d’autres touristes sur les sites d’e-tourisme. Qyer a parfaitement compris et répondu à leur besoin avec sa création en 2004. Le site permet en effet aux internautes de raconter leurs expériences de voyage à l’étranger en détail.

Qyer offre également des services liés aux voyages : réservation d’hôtel, de billets d’avion et de train, réservation et assistance aux demandes de visa. En 2013, le géant du commerce en ligne chinois, Alibaba a d’ailleurs investi dans ce site aux 10 millions d’utilisateurs afin de compléter l’offre sur sa propre plateforme: Taobao voyage.

Mafengwo

Ce site internet créé en 2006 était au départ uniquement un forum sur le voyage qui proposait lui aussi aux touristes chinois d’échanger leurs expériences de voyages. Ils pouvaient donc donner leurs avis sur les établissements dans lesquels ils avaient séjourné, ainsi que sur les compagnies aériennes, itinéraires de voyage, les visas et les assurances qu’ils avaient choisis.

En 2012, la plate-forme évolue et lance son propre service de réservation. L’année d’après il comptait déjà plus de 6 millions d’abonnés.

Aiguemarine

La dernière startup à surfer sur le tourisme en ligne en Chine, est une agence de voyage réceptive en Europe, basée en France et également présente en Chine avec des bureaux à Shenzhen. Aiguemarine qui dispose d’une excellente visibilité sur Baidu, a en effet su se positionner sur les voyages personnalisés haut de gamme à destination des touristes chinois. Cette agence française spécialiste du voyage en Europe guide la clientèle chinoise dans leurs projets de voyage afin de leur composer un voyage sur-mesure.

Témoignage Olivier VEROT – Expert du tourisme en Chine

Le business model chinois de cibler d’abord la communauté puis de transformer son site en plateforme commerciale séduit en Chine. Le lancement des applications de ces Pur Online players a permis de booster leur business, et de les aider à capter l’utilisateur.

Gagner la confiance des utilisateurs est donc capital en Chine, encore plus dans le domaine du tourisme où les chinois ont des exigences très élevées. Ils veulent en effet investir l’argent qu’ils ont économisé dans un voyage de qualité. C’est pourquoi la partie communautaire des sites de tourisme en Chine est extrêmement importante.

Crédit Photo : Shutterstock

Mots clés : chine, startups tourisme