Retour en haut
Entrepreneurs

#MaddyPitch LePermisLibre, l’auto-école connectée qui modernise le secteur

#MaddyPitch : LePermisLibre, l’auto-école connectée qui modernise le secteur
par

Lepermislibre est une plateforme qui veut révolutionner les cours de code et le passage du permis de conduire. Totalement flexible, accessible, adaptée et adaptable, Lepermislibre est une auto-école connectée et plus moderne. Lucas Tournel et Romain Durand, cofondateurs de Lepermislibre, ont souhaité répondre aux questions de la rédaction et nous avons tenté d’en savoir plus sur ce nouveau concept d’auto-école connectée.


Qui sont les fondateurs?

Amis d’enfance, nous avons pensé travailler ensemble depuis un bon moment. Nous sommes très complémentaires dans le travail. Nous sommes tous les deux passionnés par le monde des startups et ses entreprises qui réinventent des métiers. Nous avons donc décidé de se lancer dans cette aventure ensemble. Nous sommes donc 2, Romain Durand (diplômé d’une licence de droit), et Lucas Tournel (diplômé d’un bachelor en management). Aujourd’hui, nous sommes tous les deux co-fondateurs de Lepermislibre et nous sommes entourés de nombreuses personnes impliquées dans le concept.

Quel est votre constat de départ?

L’idée est venue lors d’un apéro entre amis. On avait envie d’entreprendre et en discutant de sujets et d’autres, on s’est aperçu que le permis de conduire était toujours perçu négativement. Or, passer son permis, ça doit être cool, ça permet quand même d’accéder à la liberté, alors pourquoi ne pas commencer à être libre pendant sa formation? Ça parait compliqué alors qu’aujourd’hui, tout devient « connecté ». La formation au permis doit l’être également ! Pour améliorer l’image du permis et sa formation, on a écouté de bonnes et de mauvaises anecdotes, ça nous a beaucoup aidé, pour que notre concept réponde clairement aux besoins exprimés !

Nous avons travaillé sur le projet pendant quelques mois, jusqu’au jour où nous avons décidé de faire la formation appelée « capacité de gestion », indispensable à tout gérant d’auto-école s’il n’est pas titulaire au minimum d’un bac+3. Nous sommes diplômés d’un bac+3, mais faire cette formation nous paraissait indispensable, elle nous a permis de comprendre et mieux approcher le monde de l’auto-école. À la fin de cette formation, nous avons entièrement revu notre projet, on a constaté qu’il fallait simplifier l’accès à la formation pour les candidats et permettre aux auto-écoles de se moderniser. C’est ainsi que Lepermislibre est né !

Quelle est votre solution?

Le fait de passer son permis en candidat libre existe depuis de nombreuses années en France et les moniteurs indépendants existent également depuis longtemps. Notre solution avec la plateforme de réservation est de mettre en relation candidats et moniteurs afin qu’ils puissent gagner en autonomie et gérer eux-mêmes leurs heures de conduite.

L’idée était de répondre aux problématiques de chacun, avec une plateforme simple d’utilisation et sans jamais s’opposer aux auto-écoles traditionnelles. D’ailleurs nous en sommes une aussi.

Chez Lepermislibre, le candidat peut apprendre à conduire en ville mais passer le permis à la campagne, travailler son code sur son smartphone ou sa tablette, de chez lui, dans les transports en commun, en voyage. Il peut également géolocaliser son moniteur près de chez lui, conduire même le dimanche ou tard le soir, gérer ses heures, changer de moniteurs selon ses affinités. Ou travailler son code dans une salle de cours chez nous, mais dans des coussins géants, avec un accueil décomplexé, un salon, des boissons à déguster gratuitement, une ambiance cosy et branchée.

Nos tarifs sont clairs et les plus compétitifs du marché, les offres sans options et les heures supplémentaires sont actuellement les moins chères, à 34,90 euros contre 50 euros en moyenne ailleurs. On a une adresse à Lyon, mais avec des moniteurs disponibles partout en France.

Et comme on n’est pas déconnecté de la profession, on travaille aussi avec les auto-écoles plus classiques en leur mettant à disposition notre plateforme pour compléter leur manque de moniteurs, ou à l’inverse faire travailler leurs moniteurs quand ils manquent de candidats. On ne révolutionne rien, on répond juste à une demande, on propose des solutions à des problèmes récurrents, on ne s’oppose pas un système, on le complète et on l’améliore avec un concept connecté, une plateforme moderne. Les meilleures idées sont souvent les plus simples et les plus évidentes. On est sur ce créneau là d’innovation.

Quel est votre business model?

Notre business modèle est simple et totalement transparent. En B2C, nous commercialisons des offres complètes pour une formation au permis de conduire et nous appliquons une commission sur chaque heure de conduite supplémentaire commandée. En B2B, nous commercialisons des abonnements d’accès à notre plateforme et à son réseau de moniteurs. Cet abonnement donne la possibilité de réserver 20 heures de conduite au tarif normal avec les moniteurs présents sur le réseau, au-delà les heures sont majorées.

Pouvez-vous nous raconter votre plus belle anecdote de startuper?

Des anecdotes, nous en avons tous les jours ! La première est que nous avons voulu tester le système du permis en candidat libre avec un moniteur indépendant. Nous nous sommes dit « C’est si simple ! Il doit y avoir quelque chose derrière tout ça… ». Alors on a profité d’avoir dans notre entourage un jeune motivé pour essayer. C’était il y a 8 mois, aujourd’hui il a son permis et est plutôt content de n’avoir dépensé que 700€.

lepermislibre

Quelle a été votre plus grosse galère?

Comme beaucoup de startup nous avons couru après le temps et l’argent ! Nous avons eu que très peu de temps pour trouver de l’argent et conclure le dossier de demande d’agrément en préfecture. Les relations avec la préfecture n’ont pas toujours été simples… Pour demander l’agrément, il faut acheter une voiture double commande et pour acheter une voiture double commande, il faut l’agrément, et ce n’est qu’un exemple ! Mais aujourd’hui c’est réglé, on a l’agrément, les moniteurs, et par ailleurs le site est opérationnel pour les inscriptions en ligne.

Recherchez-vous actuellement des fonds?

Jusqu’à maintenant nous nous sommes toujours débrouillés seul. Aujourd’hui il faut avancer et pour cela il faut s’entourer et trouver des fonds. Tout va très vite et nous ne sommes pas là pour faire ralentir quoi que ce soit ! Nous nous entourons chaque jours un peu plus et nous avons déjà prévu une levée de fond d’ici peu de temps.

Une actualité particulière à mettre en avant?

Nous avons de nombreux partenaires tels que des associations étudiantes et des écoles. Mais nous faisons également des partenariats avec des médias et blogueurs influents, mais surtout des startups innovantes qui partagent la même philosophie que la notre. C’est cette actualité que nous souhaitons mettre en avant aujourd’hui, car elle est à l’image de notre façon d’entreprendre : toujours avec d’autres. Nous avons récemment crée un partenariat avec Fruisy et Onlykart.

Fruisy propose une nouvelle manière de consommer les fruits et légumes, découpés, prêts à déguster ou en jus prêts à consommer. Nous proposons donc à nos clients de déguster gratuitement des purs jus de fruits frais en agence chez Lepermislibre.

Onlykart le karting électrique « indoor » nouvelle génération, un concept unique en Europe s’est récemment installé à Lyon. Notre partenariat avec Onlykart nous permet de récompenser les candidats qui en parrainent d’autres sur notre site.