Retour en haut
Entrepreneurs

#FinTech Marie Quantier repense et simplifie la gestion de patrimoine privé en ligne

#FinTech : Marie Quantier repense et simplifie la gestion de patrimoine privé en ligne
par

Marie Quantier est une plateforme de conseils en investissement automatisé. Présidée par Mathieu Hamel, ancien trader à Londres, la société Marie Quantier cible les jeunes actifs qui préparent leur retraite et ne font pas confiance aux banques. Pour 6,90 euros par mois, les abonnés peuvent gérer leur épargne (d’un montant minimum de 5000 euros) en quelques clics. Mathieu Hamel a répondu aux questions de la rédaction.


Quel est le constat de départ qui a provoqué la création de Marie Quantier ?

Nos proches voulaient investir sur les marchés financiers pour préparer leur avenir et ne trouvaient pas de service de conseils en investissement suffisamment fiables à leur yeux. Ils venaient vers nous parce que nous travaillions respectivement en tant que trader à Londres et en tant que business developer dans la Silicon Valley. Ils venaient vers nous parce que nous étions des experts à leurs yeux et surtout parce qu’ils savaient qu’on allait défendre leur intérêt, à eux. 

Quelle solution proposez-vous ? 

Nous proposons une plateforme de conseils en investissement pour le long terme, personnalisés pour chacun de nos clients et extrêmement simple d’utilisation. Nous avons constaté que nos clients voulaient de la performance mais aussi “comprendre sans apprendre” la finance, en tout cas, pour tout ce qui concerne leurs placements. 

C’est pourquoi, contrairement au “robo advisors” qui fonctionnent comme des “boites noires”, nous nous sommes spécialisés sur le “Check It Yourself”. Pour notre équipe, personne ne devrait avoir à faire confiance sans pouvoir contrôler ce qui est fait. On parle de l’argent de nos clients, c’est trop important pour accorder une confiance aveugle. Dans le même temps, 99% de la population déteste l’économie et la finance. Il fallait donc trouver une solution en termes d’ergonomie et d’expérience utilisateur qui permette non seulement d’offrir de la performance mais aussi que tous nos conseils soient immédiatement compréhensibles par tout le monde. Et c’est maintenant le cas. Pour ceux qui ont utilisé notre service, il y a un avant et un après Marie Quantier.

En quoi dérangez-vous les acteurs traditionnels ?

Comme tous les poils à gratter, parce qu’on uberise notre secteur : on améliore l’expérience utilisateur grâce aux outils digitaux mais aussi et surtout parce qu’on est pro-client. On travaille à partir d’un modèle économique assaini. On refuse tous les conflits d’intérêt et les produits existants qui ne respectent pas l’intérêt des clients. Concrètement, cela se traduit par notre refus de percevoir des rétrocommissions sur les transactions financières effectuées par nos clients et sur les frais de gestion des fonds dans lesquels investissent nos clients. Nous nous engageons contractuellement à ne rien toucher. En outre, notre capital est totalement indépendant des acteurs traditionnels. Nous sommes libres de secouer le prunier. 

Quelles sont vos ambitions ?

On veut aider nos clients à préparer leur avenir, à bâtir un patrimoine financier qui leur offre des revenus complémentaires. Le système de financement des retraites n’est plus équilibré, il faut prendre les devants. Notre ambition est donc de faire en sorte que nos clients se sentent suffisamment en confiance pour investir plusieurs centaines de milliers d’euros sur les marchés financiers et obtenir les revenus complémentaires dont ils ont besoin pour vivre une vie agréable.

Quelques chiffres clés ? 

Plus de 20% de performance pour nos premiers clients depuis juin 2014. Six minutes en moyenne passées en 2014 par nos clients à travailler sur notre plateforme. Zéro transaction effectuée lors de la crise grecque. 100% de nos clients qui n’envisagent plus d’investir en dehors de Marie Quantier.

Pourquoi ce nom ? 

Marie Quantier est une pionnière de l’investissement du 19ème siècle qui est parvenue à traverser la pire des crises du capitalisme financier en faisant prospérer son patrimoine en appliquant la seule règle de gestion qui vaille sur le long terme : ne pas mettre tous ses oeufs dans un même panier. L’idée de ce nom, c’est de s’inspirer de cette dame pour trouver en nous les ressources pour oser investir.

Mots clés : Fintech, investissement