Retour en haut
Entrepreneurs

#Fintech Un compte bancaire couplé à un smartphone, l’idée originale d’Anytime

#Fintech : Un compte bancaire couplé à un smartphone, l’idée originale d’Anytime
par

Après l’aventure Mobile Trend, Thierry Peyre et Damien Dupouy ont lancé en 2012 la startup Anytime, une jeune FinTech qui se positionne sur le même terrain que Compte Nickel (qui a récemment levé 10,2 millions d’euros). Toutefois, le positionnement ne semble pas tout à fait réellement similaire. Rencontre avec Damien Dupouy, fondateur et CEO d’Anytime.


Argent de poche

Selon Damien Dupouy, le marché de l’argent de poche serait estimé à 3 milliards d’euros par an en France. Un secteur sur lequel Anytime s’est concentré rapidement en présentant une offre justement dédiée au 12-18 ans, à travers une carte de paiement et de retrait internationale VISA, un compte ainsi qu’une application mobile. Une idée originale qui relève d’une évidence absolue.

“Le nerf de la guerre pour toutes les banques est de recruter les enfants de ses clients le plus tôt possible. C’est toute l’ambition de notre solution : les clients testent Anytime puis augmentent petit à petit les dépôts qu’ils adressent à leurs enfants. Il s’agit d’une cible stratégique pour les toutes les banques, car la viralité est plus forte sur cette population que sur les autres“, constate Damien Dupouy qui reste persuadé de la force du bouche à oreille. Pour 1 client capté, il constate 3 et 4 inscriptions directement reliées par la recommandation.

Accompagner les adolescents sur le chemin de l’autonomie financière et les éduquer à la gestion budgétaire, telle est l’une des ambitions de la startup Anytime. Pourtant ce sont les professionnels qui ont été le plus rapidement séduits par l’offre proposée par l’équipe de la jeune pousse. En effet, 300 entreprises à ce jour font confiance au service B2B d’Anytime, qui s’avère être une solution pertinente, notamment pour les remboursements de notes de frais.

Pour aller plus loin dans la proposition de valeur, Anytime est actuellement en cours de déploiement d’un interfaçage avec des systèmes comptables. Un point qui faciliterait la vie de certaines professions, comme les freelances ou les professions libérales.

Lancement d’un terminal de paiement

Nous allons aussi compléter notre offre B2B avec l’arrivée d’un terminal de paiement pour les professionnels qui doivent encaisser directement sur place. Une solution qui devrait être disponible au 1er trimestre 2016 » annonce Damien Dupouy. « 2016 devrait aussi être l’année de notre arrivée dans les grandes surfaces et bureaux de tabac“.

A ce jour, Anytime revendique 60 000 comptes ouverts, mais préfère communiquer sur le chiffre de 18 000 utilisateurs actifs, qui ont souscrits l’offre fixée à 27 euros par an. Ces premiers résultats encouragent les fondateurs à un déploiement en Europe : Belgique, Portugal, Espagne et Italie seraient donc les premiers territoires visés, «  sans véritable concurrence actuellement identifiée » confie Damien Dupouy.

Mais le principal défi de l’année prochaine est d’obtenir l’agrément fiscal pour devenir Agent de Monnaie. En effet, l’établissement est actuellement soutenu par la Banque Raphaël, leur permettant ainsi d’émettre les cartes bancaires, personnalisables par les clients finaux. Plusieurs défis attendus par l’équipe de 10 personnes donc, et cette dernière devrait être étoffée dans les prochains mois avec le recrutement prévu de nouvelles ressources IT, BizDev et CRM.



Mots clés : anytime, banque, Fintech
  • Patrick